Accueil Espace Bouddhiste Humour Zem — Feuille d’automne

Zem — Feuille d’automne

19
0

zem283.jpg

La cause de notre souffrance c’est notre attachement « égocentrique à nous-mêmes » (sic), sans commune mesure avec les nécessités de la réalité. En effet nous désirons un monde qui n’a pas d’existence : un monde qui centré sur nous. Un monde dont nous serions le centre et le maître. Nous voudrions que les choses soient conformes à nos désirs, éternellement. Nous aspirons tous à ce monde irréel, dans lequel nous ne connaîtrions jamais l’échec, la remise en cause, la maladie, la mort. Et comme ce monde n’existe pas, qu’il est un monde de fantasme et le restera toujours, nous vivons dans une grande frustration plus ou moins consciente qui crée un substrat de tourments sur lesquels nous bâtissons notre vie. Notre impuissance, voir notre déni, de voir les choses telles qu’elles sont (un monde non ego-centré) et notre incapacité à agir en conséquence est la cause principale de la souffrance névrotique que nous nous créons et donc l’obstruction à notre bonheur.

Le Jardin de la Vision Pure


Par Zem




Previous articleLe Népal veut faire du lieu de naissance du Bouddha un centre touristique
Next article« La méditation peut soulager l’anxiété et la dépression »