Accueil Espace Bouddhiste Espace Enfants La Tablette magique

La Tablette magique

29
0

Comment trouver le bonheur ?

Est-il permis de se mettre en colère ?

Pourquoi Dachen a t-il la peau brune et Mimose… la peau blanche ?

Avec ou sans tes parents, découvre la grande sagesse, l’amour et l’humour de Lama Teu Tsé.

La Tablette magique…

– J’en ai marre ! J’en ai marre ! J’en ai marre ! C’est tous les ans pareil ! Après chaque cyclone on se retrouve sans télé ni internet ! Justement quand je devais chatter avec Maeva sur Titipédia ! Et qu’en plus je devais aller sur le site de Redtiger pour chatter avec Eric Gay ! J’en ai ras le bol ! Quand je serai grand, j’habiterai en Amérique. Au moins là-bas…

Dachen en colère part tout triste à l'école...
Dachen en colère part tout triste à l’école…
Dachen est très en colère, tous ces projets tombent à l’eau. Qu’on habite comme lui, l’île de La Grande rencontre ou la Métropole ou l’Asie, ou le Pôle nord, à onze ans, on n’aime pas être contrarié. On aurait bien envie d’obtenir tout, tout de suite. Pas toi ?

Il est vrai que Dachen va bientôt rentrer au collège et que son angoisse augmente au fur et à mesure que la date fatidique se rapproche.

Heureusement, sa grande sœur, Mimose, sera dans le même établissement. Dachen a beau répéter qu’ « elle se croit plus maligne parce qu’elle entre en 4ème, qu’elle sait plein de trucs, et qu’elle a la peau blanche », il est rudement content de l’avoir avec lui « Mais pas trop ! Faudrait pas qu’ème colle ! ».

En tous cas, c’est sûr, pas moyen d’aller sur le net et ça c’est vraiment un drame.

– Cette île quel trou paumé ! Je la déteste ! Je vais me tirer d’ici !

Heureusement qu’arrive le protégé de la famille.

dachen1.jpgAlerté par les cris Makimoko, le petit lémurien, protégé de la famille, se roule en boule sous la varangue et attend que l’orage passe :

– Rien ne dure, je connais ses colères, celle-ci fera comme les autres, elle s’envolera.

Mimose en train de lire commence à s’énerver aussi :

– Tu pourrais pas crier plus loin ? ! Tu nous casses les oreilles !

– J’ai quand même bien le droit de dire ce que je pense !

– Vas le dire ailleurs, t’es pas obligé d’ameuter toute la case !

Survient Papa qui rentre après avoir visité sa plantation de géranium à parfum. Des parasites ont détruit un bon tiers de la récolte. En calculant de tête, il se dit que ce sera une grosse perte et plus question d’acheter cette année le nouvel alambic. Quel barbe !

Personne n’y prête attention et lui dans ses sombres pensées, ne prête pas non plus la moindre attention aux deux enfants. C’est en approchant des marches qu’il entend Dachen vociférer.

– Tu ne vas pas bientôt arrêter ! Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

– J’en ai marre !

soeur.jpg

Mimose finit par s’énerver !

Mimose d’ajouter :

– Encore ! Tu l’as déjà dit, on a compris !

Papa tente d’apaiser Dachen :

– Tu ne vas pas en faire un drame pour si peu ! Maeva peut bien attendre ! Quant à ton Eric Gay, si tu crois qu’il pense à un gamin du bout du monde ! Quel cinéma pour si peu !

– J’en ai ras le bol ! Y’ m’écoutent jamais !

– Vous commencez tous à me gonfler, y’a pas moyen de lire tranquille.

– C’est à ton père que tu parles ? !

– Puisque c’est ça, je vais aller lire chez Le Grand lama. Là bas y’a ni télé, ni internet, mais je suis sûre que j’aurai la paix.

– Pas la peine, le voilà.

En effet, on aperçoit la robe prune et safran de Lama TeuTsé qui arrive tranquillement tout en égrenant son mala.

– Tashi delek mes bons amis. J’arrive de chez les Hoareau, toute leur récolte est perdue.

Dachen qui n’en rate pas une :

– Oh, c’est pas pire que nous ?

– Que veux-tu dire Dachen ?

Que peut apporter la litanie des malheurs ?

makimoko1-2.jpgEt… Dachen reprend le récit de ses terribles malheurs ! Lama TeuTsé tente de l’apaiser :

– Oui, je comprends que cette situation te soit pénible. Tu vois, Dachen, je veux bien entendre ta déception. Dis moi, crois-tu qu’il est juste de piquer une si grosse colère ? Je veux bien en parler avec toi dès que nous aurons retrouvé plus d’harmonie. Si tu veux, tu peux t’isoler un peu pour récupérer.

Dachen qui adore Lama TeuTsé finit par se taire. Il écoute les paroles du Grand lama :

– Penses-tu que cette panne parasite tes projets ou que ta réaction parasite tout le monde ici ? Veux tu nous montrer que ta colère peut prendre le pouvoir sur toi ?

– Ben non…

– Que peut-il arriver si tu te laisses dominer par ton émotion ?

– Ben… je passerai pour un ringard. C’est la honte.

– Oui, on pourrait te croire faible. En revanche, si tu acceptes ton émotion pour ce qu’elle est, – un oiseau qui va s’envoler, alors je saurai que c’est toi le plus fort. Et tous ici vont admirer ta force.

Être fort, n’est-ce pas ce que promet Redtiger, la fameuse boisson à bulles qui sponsorise Eric Gay, le champion de ski.

– Que proposes-tu Dachen ?

-Rien. Que voulez-vous que je fasse ?

Papa écoute avec attention. Plongé dans ses soucis, tout à l’heure, peut être n’a-t-il pas assez entendu la réalité de son fils ?

– Eh bien, je crois que j’ai une idée. Puisqu’il reste encore trois semaines avant la rentrée, pourquoi ne partiriez-vous pas tous les trois pour faire un petit voyage ? Vous pourriez découvrir d’autres mondes.

Mimose en rêve déjà :

– C’est trop bien ! Du moment que je peux de quoi lire et écrire…

lama1.jpgLama TeuTsé avec sa finesse habituelle confirme aussitôt :

– Je crois que Dachen avait vu sur Bibé une tablette magique qui donne la recette du bonheur.

– Oh oui ! C’est une qui fait tout à toute vitesse : la musique, les vidéos et on peut imprimer.

Et en plus avec le mandala du bonheur, tu parles !

En regardant papa, le sourire pourtant habituel de Lama TeuTsé change de forme, on dirait un clin d’œil.

– Eh bien puisque nous sommes sûrs de trouver la recette du bonheur et que nous sommes tous d’accord, je propose de partir demain.

Et comme par magie, – peut être déjà l’influence de la tablette, la joie règne dans la maison.

Dachen fonce au garage chercher son sac à dos qu’il emplit d’une foules de choses indispensables, et d’autres plus secrètes. Son téléphone portable « pour appeler Maeva parce que ça urge », son ordinateur portable « impossible de s’en passer », vingt boîtes de Redtiger, trois paquets de chewing-gum, 12 barres chocolatées, son magazine préféré PicFric, son appareil photos « au cas où le réseau resterait en panne » et … tout un fatras hétéroclite.

Le lendemain, à l’heure dite, Mimose dont le sac pèse presque aussi lourd que celui de son frère, Dachen et bien sûr Makimoko, rejoignent Lama TeuTsé. Pour tout bagage, il emporte son bâton de randonnée et son bol rangé au fond de son éternel petit sac en tissu.

Après les recommandations et les salutations d’usage, les voici en route vers le bonheur garanti par La Tablette magique. Profitant d’une pause, tandis que Mimose est partie herboriser, Lama Teu Tsé explique :

– Pour hier, je voulais te dire Dachen, oui tu as le droit de te mettre en colère. Mais pas celui de nous accabler avec tes cris. A quoi servira ta violence ? Quand les parasites se mettent dans ses géraniums, qui est responsable d’après toi ? Papa qui a semé les graines, la graine qui a produit la fleur, ou le parasite qui s’est jeté sur la plantation ? Crois-tu que si papa hurle contre le parasite, il aura guéri ses fleurs ?

légende de l’image « Le Grand Lama Teu Tsé toujours empli de compassion…

– … Ben non ! D’après vous Lama, je suis un mauvais garçon ?

– Oh non mon petit. Tu sais comme je t’aime et je t’apprécie. Je t’ai accueilli dans mes bras quand ta chère maman a quitté son corps physique. C’est moi qui ai choisi ton nom Dachen, qui signifie Grande joie, Il ne me viendrait pas à l’idée de te confondre avec ta réaction, toi que je considère comme mon fils.

– Ah bon ! Et vous croyez que la tablette magique elle va m’aider ?

– Tu attends la recette magique du bonheur ?

– Ben oui.

– Le seul moyen de savoir si cette tablette est vraiment magique c’est d’essayer. Car comme l’a dit le Bouddha : Ne croyez rien que vous n’ayez expérimenté.

Et d’après toi, que va dire la Tablette magique ?

Momo Belmo

Tara blanche de longue vie



Previous articleDu 23 octobre 2013 au 13 janvier 2014 – Sho 2, 100 maîtres calligraphes contemporains du Japon
Next articleLa ville de Kanazawa, une culture vivante