Accueil Espace Bouddhiste Humour Zem — « Fais-le, ou ne le fais pas. Il n’y a pas...

Zem — « Fais-le, ou ne le fais pas. Il n’y a pas d’essai » (Maître Yoda)

17
2

zem2531.jpg

Samâdhi vient du sanscrit « fixer ». C’est la concentration de l’esprit sur un objet, par diminution progressive de l’activité de l’esprit. Cet état de conscience non dualiste est caractérisé par l’union entre le « sujet » et « l’objet », seul subsiste le contenu de l’expérience. Mais samâdhi n’est pas concentration sur un point et l’esprit n’est pas orienté d’un ici (sujet) vers un là-bas (objet) comme dans un schéma dualiste. Être capable de se mettre en samâdhi est la condition indispensable de toute méditation. (Dictionnaire de la sagesse orientale – Ed Bouquins – 1997).


Par Zem




Previous articleLe chant des douze significations de l’esprit, par Milarépa
Next articleLe Prix du bonheur

2 Commentaires

  1. Zem — « Fais-le, ou ne le fais pas. Il n’y a pas d’essai » (Maître Yoda)
    Merci à toi pour ce « jedi » qui m’a d’abord fait rire ! Mais bien sûr, en allant plus loin, je me suis demandée si « samadhi » en extrapolant ne pouvait pas s’appliquer à l’amour sacré entre homme et femme sauf que, spontanément, je me suis d’abord demandé… qui serait l’objet, qui serait le sujet ? ces deux aspects n’étant que des concepts, cela n’a plus aucun importance. Grâce à toi, je trouve une nouvelle source d’inspiration pour mon prochain roman consacré au féminin sacré et à l’amour universel…
    Je t’envoie plein de lumière en direct de la Drôme où j’habite maintenant.
    Amitiés.

    • Zem — « Fais-le, ou ne le fais pas. Il n’y a pas d’essai » (Maître Yoda)
      Bonjour

      Je n’ai pas compétence pour répondre à cela (à peine pour faire des jeux de mots entre l’ordre des Jedï et le Samadhi) mais le Samadhi, pour ce que j’en sais modestement, est un état de conscience, pour l’Amour (existe-t-il un amour non sacré ?, c’est possible St Benoit si je me souviens parlait des 7 niveaux d’amour à revérifier car mes sources sont bien lointaines) c’est plutôt un état d’être, celui de notre être fondamental je pense, l’humain ne l’exprimant qu’à des niveaux différents qui va de la haîne à l’amour inconditionnel.

      belle écriture à toi
      chaleureusement

      Frédéric
      http://frederic.baylot.org/

Comments are closed.