Accueil Espace Bouddhiste Société Birmanie – Des bouddhistes extrémistes attisent la haine anti-musulmans

Birmanie – Des bouddhistes extrémistes attisent la haine anti-musulmans

10
3

26 mars 2013 – Courrier international – Asia Sentinel


Depuis une semaine, le centre du pays est en proie aux émeutes violentes contre les musulmans. Un journaliste observe la montée en puissance d’un discours identitaire relayé par des moines. Un danger à ne pas sous-estimer dans ce pays composé de nombreuses ethnies.


2603-Birmanie.jpg


[…]


Le 21 mars au soir, le journal Eleven News basé à Rangoun a diffusé des photos montrant une longue file de musulmans contraints de quitter la ville. Ce qu’il y a de frappant dans ces images, c’est que les réfugiés, y compris les femmes, les enfants et les personnes âgées, ont les mains en l’air alors que les forces de sécurité les escortent. A quelques encablures se tiennent des moines et des habitants bouddhistes armés, observant le départ de centaines de musulmans. Des images qui évoquent celles des réfugiés juifs escortés par des soldats allemands durant le IIIème Reich.


Ces photos ne sont pas le seul point commun entre le mouvement anti-musulmans en Birmanie et le courant néo-nazi. Les actions et l’idéologie des militants – notamment en terme d’ethnie et de religion, mais aussi sur les questions de classe et de sexe – ne sont pas très éloignées de ce que l’on a pu voir durant le régime nazi d’Hitler.


Il y a d’abord des actes observables et répétés. Les plus importants sont ceux liés à la « campagne 969 » lancée en début d’année. Dans un pays où la numérologie occupe une place importante, ce mouvement de masse est mené par des moines bouddhistes extrémistes, dont un porte-drapeau passionné appelé Wirathu. Le nombre 969 vient de la tradition bouddhiste selon laquelle les Trois Joyaux ou Tiratanase composent de 24 attributs (9 du Bouddha, 6 du Dharma et 9 du Shangha).


Des marchands boycottés


Pour les militants, la campagne 969 vise à protéger la race et la religion [birmanes] par des moyens pacifiques. En réalité, c’est un mouvement ouvertement hostile aux musulmans et qui ne prêche nullement les enseignements du Bouddha. Dans tout le pays on trouve des comités locaux du mouvement qui organisent des évènements, proposent des sermons religieux et distribuent des CD, des livres et des tracts anti-musulmans.


[…]



Lire l’intégralité de l’article sur www.courrierinternational.com




Previous articleVén. Ajahn Sumedho — A l’Ecoute des Pensées
Next articleLama Jigme — Le corps ?

3 Commentaires

  1. Birmanie – Des bouddhistes extrémistes attisent la haine anti-musulmans
    Franchement, comparer des Bouddhistes et des moines Birmans avec des Nazis est plus que déplacé, c’est de la pure manipulation.
    Quand nous montrerez vous les nombreuses images de ces musulmans s’en prenant directement aux moines et aux habitants Birmans avec une extrême violence?
    Quand est ce qu’on va arrêter la désinformation sur la réelle situation en Birmanie? ( Rien qu’a voir la violence de certains musulmans dans d’autres pays asiatique, sans parler du reste du monde qui n’est pas mieux, je ne peux que comprendre leur inquiétude)
    Ils n’ont peut être pas envie de voir des mosquées s’accumuler sur leur territoire, ou de voir la charia s’exercer sur leur terre. Et alors?

    Et au delà de ça, j’ai comme l’impression que les Musulmans sont instrumentalisés en leur inculquant la haine dés le plus jeune àge, pour aller s’imposer et déstabiliser la Birmanie pour que cela profite aux Américains, qui pourront aller y imposer leur pseudo démocratie dont on voit les funèbres résultats aujourd’hui.

    Exactement comme en France. Pousser les peuples au fameux « choque des civilisations » pour mieux diviser et régner.

    Certe, tous les musulmans ne sont pas à mettre dans le même sac, et les plus violents d’entre eux sont manipulés( toujours par les mêmes, il suffit de voir d’ou viennent les financements, et généralement ce ne sont pas des musulmans…) , mais qu’on foute la paix aux Birmans!

  2. Birmanie – Des bouddhistes extrémistes attisent la haine anti-musulmans
    Je pourrais comprendre que l’on compare cette situation à la Saint-Barthélémy, ou l’assassinat des coptes Egyptiens, mais oser faire un rapprochement banal et commun entre le régime nazi et ce mouvement populaire local montre une incompréhension ou une volonté de dépersonnaliser et de standardiser ce qu’était la shoah.

Comments are closed.