Accueil Espace Bouddhiste Société Menace de nettoyage ethnique en Birmanie

Menace de nettoyage ethnique en Birmanie

5
0

20/08/2012

Depuis le mois de juin, les musulmans rohingyas et les bouddhistes arakanais s’affrontent dans l’ouest de la Birmanie, à la frontière du Bangladesh. La crise a fait plus de 80 000 réfugiés rohingyas, dont la citoyenneté n’est généralement pas reconnue par l’État birman.

La crise en Birmanie a fait plus de 80 000 réfugiés rohingyas, des musulmans dont la citoyenneté n'est généralement pas reconnue par l'État birman.
La crise en Birmanie a fait plus de 80 000 réfugiés rohingyas, des musulmans dont la citoyenneté n’est généralement pas reconnue par l’État birman.

Des sites islamistes, photos frauduleuses à l’appui, y voient un génocide. La Presse s’est entretenue avec Matthew Smith, auteur d’un rapport récent de Human Rights Watch sur les Rohingyas, en entrevue téléphonique depuis Kuala Lumpur en Malaisie.

Q: Ce que vous avez vu lors de votre séjour dans l’État d’Arakan est-il un génocide ou de la violence interethnique?

– R: Tout a commencé en juin par des allégations de viol d’une jeune bouddhiste arakanaise par des musulmans rohingyas. Des Arakanais ont attaqué des Rohingyas et vice-versa. Au départ, les autorités fermaient les yeux. Mais assez rapidement, après que des moines bouddhistes eurent appelé à des représailles contre les Rohingyas, elles ont commencé à aider les Arakanais, voire même à viser directement les Rohingyas. Les choses se sont un peu améliorées en août, depuis que le gouvernement a permis aux ONG d’aider les deux communautés. Mais les conditions préalables sont en place pour un nettoyage ethnique. Le président birman a avancé que la solution était d’expulser les Rohingyas qui n’ont pas la citoyenneté.

Q: D’où viennent les photos de charniers inspectés par des moines bouddhistes, qui servent à étayer des accusations de génocide contre les Rohingyas?

– R: Ce sont des photos prises durant des catastrophes naturelles il y a quelques années. Il y a beaucoup d’informations erronées sur l’internet. Elles jettent un discrédit sur le Rohingyas, dont le sort est réellement déplorable.

Lire la suite sur www.lapresse.ca

Previous articleZem — Faire face au mur
Next articleUn exposition sur le bouddhisme à Vladivostok