Accueil Espace Bouddhiste Société Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?

Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?

19
4

02/05/2012

On parle du vote des cathos, de la place de l’islam… Rue89 est allé à la rencontre de disciples de Bouddha, qui vivent la présidentielle de façon radicalement différente.

Des figurines de Bouddha en plastique
Des figurines de Bouddha en plastique

« C’est sûr que Sarko n’est pas très bouddhiste. » Eric sort de sa méditation, le jeans drapé dans une robe grise. Au centre bouddhiste Dharma-Ling, à deux pas du centre Pompidou, ils sont une vingtaine de pratiquants à se retrouver plusieurs fois par semaine pour s’initier aux secrets du dharma :

« Nicolas Sarkozy est dans le présent permanent, mais dans le mauvais présent. Il le remplit de son moi, une espèce d’égotisme issu de la société de consommation. »

D’autres pratiquants le rejoignent, des verres de thé à la main. L’ambiance est feutrée. Temps de pause avant de partir sous le crachin parisien ou de rejoindre la salle de méditation.

Jean-Louis, proviseur à la retraite, se dit épuisé par le rythme frénétique d’une campagne qui laisse peu de place au silence et à la sérénité. Pour lui, Nicolas Sarkozy et François Hollande incarnent la même agitation inutile :

« Avec toute cette communication, je ne sais toujours pas qui est réellement Hollande. Il hurle trop fort. »

Un avis appuyé par Laurent Deshayes, spécialiste du bouddhisme tibétain :
« Dans le bouddhisme, le monde est une rumeur. On y croit et pourtant, ça ne part de rien. Cette campagne est la parfaite illustration de cette vanité humaine. Elle donne du poids et du sens à des petites phrases qui n’en ont aucun. »

Lire la suite sur www.rue89.com

Previous articleFête de Vesak : le secrétaire général souligne l’apport du bouddhisme à un développement plus équitable et durable
Next articleA tu, paraules zen plenes de vida

4 Commentaires

  1. Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?
    Je suis d’accord avec vous, ces élections ; c’est
    beaucoup de bruit pour pas grand chose !…
    L’un et (ou) l’autre des candidats restent dans un shéma égocentrique, épuisé et épuisant pour tous.

    Amitié
    Jerome

    • Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?
      Certains termes repris dans la campagne m’interpellent. J’en reprendrais seulement deux ici : « l’ angélisme » et « la force », comme si deux notions d’opposaient : l’une rêveuse, naïve, irresponsable, déconnectée des réalités, et l’autre consciente, seule capable de faire les choix qui s’imposent en dépit des forces contraires.

      Ce monde a pourtant vu Gandhi, Mandela, le Dalaï Lama, Aung San Suu Kyi, et bien d’autres encore. Où était dans la campagne la taille XL de la pensée humaine ? Ou sous un autre angle, peut-être que la demande n’était-elle tout simplement que celle de consommateurs cherchant à remplir au mieux leurs caddies pour leur famille, et à pouvoir avoir chaud pendant l’hiver.

      Khalil Gibran disait que la soif de confort tuait l’ardeur de l’âme. Peut-on avoir le vendre plein, la liberté, l’éducation, et s’en servir pour penser plus juste, plus généreusement, plus grand ?

      Le poème que Mandela lisait derrière ses barreaux était Invictus, de William Ernest Henley :


      Dans les ténèbres qui m’enserrent,

      Noires comme un puits où l’on se noie,

      Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,

      Pour mon âme invincible et fière,

      Dans de cruelles circonstances,

      Je n’ai ni gémi ni pleuré,

      Meurtri par cette existence,

      Je suis debout bien que blessé,

      En ce lieu de colère et de pleurs,

      Se profile l’ombre de la mort,

      Et je ne sais ce que me réserve le sort,

      Mais je suis et je resterai sans peur,

      Aussi étroit soit le chemin,

      Nombreux les châtiments infâmes,

      Je suis le maître de mon destin,

      Je suis le capitaine de mon âme.



      La force et l’angélisme ? Mandela semble avoir su les combiner… Ce ne sont d’ailleurs que les valeurs universelles qui ont jamais pu s’inscrire dans la pérennité d’un peuple dans le monde.

    • Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?

      mutuelle santé qualité prix

      site officiel mutuelle – mutuelle santé orthodontie adulte – mutuelle santé frontalier luxembourg – mutuelle santé tarif

      Génial ! Les Ressources comme celles que vous avez mentionné ici, me seront très utile pour mon travail!

  2. Et les bouddhistes, pour qui votent-ils ?
    La politique c’est la gestion de ce monde du samsara, tant que nous ne sommes pas libérés il est difficile d’y agir de manière très efficace (en terme de vouloir soulager la douleur d’autrui).
    Toutefois chacun ,avec les moyen dont il dispose,peu essayer de faire quelque chose d’utile, sachant que pour les Bouddhistes c’est l’intention qui est primordiale dans toute action.
    Donc il peut être utile de vérifier notre motivation profonde avant de mettre notre bulletin dans l’urne !

Comments are closed.