Accueil Espace Bouddhiste Société Les autorités birmanes arrêtent l’un des leaders de la « révolte de safran »

Les autorités birmanes arrêtent l’un des leaders de la « révolte de safran »

18
0

10/02/2012

1641529_3_4bee_shin-gambira-bras-tendu-le-19-janvier-2012_89ecdc095114d8cc5f2c9a94db5b8418.jpg

Shin Gambira, un des leaders de la « révolte de safran » de 2007 en Birmanie, a été interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi dans son monastère à Rangoun pour être interrogé. Il y a moins d’un mois, il avait été amnistié avec d’autres prisonniers politiques. Depuis sa libération, il était entré de force dans trois établissements religieux fermés par les autorités après 2007.

Selon certaines sources, ces effractions du moine « n’étaient pas en accord avec les règles des moines », et certains responsables bouddhistes lui auraient demandé Gambira d’arrêter son action. Shin Gambira aurait aussi émis des doutes sur la réalité de l’ouverture en Birmanie.

Lire la suite sur www.lemonde.fr




Previous articleLe bouddhisme en Birmanie par Lucette et Gérard Zoccarato
Next articleThaïlande : les grottes de Buddha