Accueil Espace Bouddhiste Société Une lecture chinoise de l’immolation des bonzes tibétains

Une lecture chinoise de l’immolation des bonzes tibétains

20
3

12/01/2012

e64358d6bfabac915a7c6c7a493c0ba3-0.jpgDans un article publié hier sur son site internet, le Global Times accusait les puissances de l’ouest d’instrumentaliser les moines bouddhistes par l’intermédiaire du Dalaï Lama. S’il évoquait une série d’immolations par le feu, initiée en mars 2011 par un bonze du monastère de Kirti, c’était pour y déceler l’ombre d’un complot occidental, par ailleurs prouvé par l’inclinaison de la presse internationale à évoquer ce phénomène uniquement sous l’angle de la  » persécution religieuse  » menée par le gouvernement chinois .

La mention des médias européens dès la première phrase de cet article nous met immédiatement sur la piste : nous sommes ici au cœur d’une guerre médiatique. Sur ce terrain miné, la juste appréciation des sources est essentielle. Précisons donc que le Global Times est la version anglaise du quotidien chinois Huan Iu Shi Bao. Suivant la ligne éditoriale du journal officiel, le Quotidien du Peuple, ce dernier, créé en 1993 s’est spécialisé dans l’analyse des affaires internationales. Lancée en 2009, la version anglaise, elle, traite davantage de politique intérieure et s’adresse aux étrangers. Il s’agit donc d’un canal, à vocation mondiale, de la propagande gouvernementale chinoise.

Lire la suite sur www.nonfiction.fr

Previous articleRichard Gere prie aux côtés du Dalaï-Lama
Next articleLe Courage de Synchroniser Corps et Esprit

3 Commentaires

  1. Une lecture chinoise de l’immolation des bonzes tibétains

    Ils n’ont pas honte ces chinois ! honte à eux ! honte à eux ! Vive le Tibet LIBRE !

    • Une lecture chinoise de l’immolation des bonzes tibétains
      Bonjour Toupidek,

      Je suis tout à fait d’accord dans le fait que le gouvernement chinois fait des choses honteuses, entre autre envers les tibétains.

      Mais dans votre message, vous englobez tous les chinois. Je me permet de préciser que ces actions ne concernent qu’une toute petite partie des chinois.

      Même s’ils ne disent pas de mal de leur patrie, par éducation, nombre d’entre eux sont conscients des problèmes liés à certains sujets politiques.

      Ici encore, personne ne mérite de mourir, ni les moines tibétains (par immolation ou par oppression), ni les tibétains, ni le peuple chinois qui subit également cette politique, ni les responsables du gouvernement. Il faut sentir la compassion, même face à des personnes qui souhaitent le mal d’autri.

      Régler sa colère envers ceux qu’on considère la pire des espèces serait plus que bienvenue, et notre pratique bouddhiste peut nous aider à cela.

      Om mani padme hum

      • Une lecture chinoise de l’immolation des bonzes tibétains
        Vous avez raison, Gérald, mais toupidek n’a pas forcément tort d’en vouloir aux chinois.

        Il n’y a qu’à voir les manifestations pro-Chine lors des JO de 2008, en France même, rassemblant uniquement des chinois expatriés, et donc des personnes qui ne sont plus sous le joug de leur dictature du parti unique.

        Mais nous devons, nous aussi, balayer devant notre porte et éviter les abus comme Guantanamo et toutes les guerres ou autres formes d’oppression, pour être crédibles. Quand je dis nous, je parle évidemment de nos gouvernements, les associations faisant, elles, un travail remarquable.

Comments are closed.