Accueil Billet du jour Baba Amte et le village d’Anandwan

Baba Amte et le village d’Anandwan

4
0

Image1.png

Cette phrase est le poème en action du village d’Anandwan, un périmètre de 200 hectares situé dans l’état du Maharastra en Inde. 

Baba Amte, avocat et ancien compagnon de Gandhi, y a créé il y a 50 ans une colonie de réhabilitation des lépreux, parias et autres handicapés de la société indienne.

Anandwan signigie « la forêt du bonheur ». Baba Ampte avait juré de n’y refuser aucun être vivant, qu’il soit lépreux, handicapé, paria, ou vieil animal tari de toute utilité.

Aujourd’hui, plus de quatre mille lépreux et autres exclus y vivent. Anandwan est devenu le plus grand centre indien de réhabilitation des handicapés et lépreux et sans doute un des plus importants au monde.

Le village abrite même désormais un collège pour études littéraires, scientifiques et commerciales qui héberge un millier d’étudiants parfaitement sains. Les malades de la lèpre ont donné des milliers d’heures de travail pour offrir cette possibilité d’étudier à la jeunesse de la région. Une école d’agriculture reçoit 500 jeunes gens dans les mêmes conditions. Tout cela est rendu aujourd’hui beaucoup plus facile dans la mesure où la lèpre, bénéficiant maintenant de traitements bien plus efficaces qu’autrefois, est devenue une maladie de plus en plus sociale (exclusion même après guérison du reste de la société) et de moins en moins transmissible.

Pour en savoir plus Village sans frontières

Previous articleProtection du patrimoine : des experts du bouddhisme en conférence à Kuandu
Next articleZem — Le point de vue où on se place