Accueil Espace Bouddhiste Humour Zem — La Maison du bonheur

Zem — La Maison du bonheur

53
5

ZEMsesshin2011.jpg


Par Zem

Previous articleOuverture de l’Oeil du Bouddha au monastère bouddhiste zen Kanshoji 2004
Next articleS. S. Sakya Trizin : Bouddhisme et Environnement 3/5 – La richesse du monde

5 Commentaires

  1. Zem — La Maison du bonheur
    Si je me trompe, le problème inter-générationnelle est invoqué…devons nous obéir sans broncher à ceux un peu plus âgé…ou de tracer sa route seul..?

    • Zem — La Maison du bonheur
      « obéir sans broncher » ? ? ? Le maitre est un miroir, seulement un miroir. Par exemple, une personne qui devient intempestivement colérique…..Que fera son miroir si ce n’est de le renvoyer à lui-même. Ici, pas d’obéissance, ni de tracer une route, simplement s’assoir et trouver un silence où le pour et le contre s’étiolent comme les nuages dans un ciel définitivement paisible. Le maitre est assis dans son silence….que fait le disciple….il interprète en lecture de son mental, de sa mémoire et autres souvenirs.

      • Zem — La Maison du bonheur
        mince, c’est ma faute, je voulais parler des problèmes générationnels en général, pas de la relation maître/disciple.
        ma question porte sur la relation entre personne plus âgé et de hiérarchie lorsqu’on l’on est en période de formation professionnelle…..
        mais merci pour cet explication interessante concernant la relation maître/disciple.
        amicalement.

        • Zem — La Maison du bonheur
          Le respect conditionne tous les relations, quelles soient entre les humains, les non humains, les objets, la Nature….toujours le respect quelque soit l’âge, la hiérarchie…. le métier….la liste est ouvert à l’infinie. En ce qui concerne le choix…le chaman Joska Soos me disait toujours : « écoutez votre coeur ». Tout le reste n’est que du théâtre où les rôles interviennent puis quittent le devant de la scène.

    • Zem — La Maison du bonheur
      De passage, de retour de sesshin, je vois vos commentaires et vous en remercie et j’en profite ici pour remercier Buddhachannel.tv de leur travail d’information et de partage et cette place qu’ils laissent à Zem.
      Un dessin est une ouverture, bien plus qu’un texte, car il utilise pour partie le langage digital plus que numérique et ainsi chacun peut y voir ce qui raisonne en lui, d’une manière plus ou moins forte, « ce qui lui parle » et cela est juste
      C’est aussi toute la puissance du dessin, au lieu de dire « ceci est noir, ceci est blanc » il nous laisse découvrir qu’il peut y avoir du noir, du blanc, du moins noir, du moins blanc

      Pour ce qui est d’une interprétation de ce dessin vous pouvez vous référez au texte que j’ai mis en dessous sur le site d’origine de Zem http://goo.gl/9Z4Z0 , et en fait pas de référence directe au conflit des générations, mais plus à des moments de pacification mentale nécessaires dans le cheminement sur la voie.

      ce qui ne retire ou ne diminue en rien les interprétations que chacun peut en faire ici

      chaleureusement

      frédéric

Commentaires sont fermés