Accueil Vidéos Vidéoblog Des moines tibétains apprennent une autre technique de peinture en Russie

Des moines tibétains apprennent une autre technique de peinture en Russie

20
0

Les moines tibétains rendent aujourd’hui visite à des artistes à St Petersbourg. L’artiste Galina Tarasova leurs enseigne comment peindre avec sa technique spéciale pour adultes. La partie principale de ce processus, selon Galina, est de parvenir à se connecter à la source artistique de l’univers.

[Galina Tarasova, Artiste]:

« Lorsque vous vous connectez avec quelque chose de si formidable, quelque chose dans votre intérieur est réduit au silence. Cette sensation ne peut pas être comparée avec quelque chose de ce monde, pas non plus la joie des choses matérielles, même pas votre premier amour. »

Le moine Tenzin reconnaît que l’art lui était assez étranger avant qu’il commence à apprendre ici. Maintenant après sa première peinture, il se sent confiant. Les pensées positives lui ont aidé à apprendre l’art de la peinture.

[Тenzin Damchoi, moine]:

« C’est très important de vous donner à vous une motivation positive pour commencer le processus, peu importe ce que vous êtes en train de faire: peindre ou simplement marcher. Si vous faites des choses avec une bonne intention, alors le processus est rempli de bonté. »

Aujourd’hui, les moines se rendent à St Petersbourg pour le festival « Russie-Inde-Tibet », où l’artiste et organisatrice de làévénements Galina Tarasova enseigne des classes avancées. Les moines construisent un mandala une pièce d’art traditionnelle bouddhiste utilisant du sable coloré.

[Zopa Otor Pinponche, Lama du monastère Drepun Goman]:

« Il y a un échange qui se produit ici, nous partageons un ancien art sacré du Tibet et d’autres connaissances anciennes avec le peuple russe. »

Pour les moines, l’importance de faire circuler ces trésors culturels tibétains est accru par le fait qu’au Tibet leur culture et religion est supprimée.

[Zopa Otor Pinponche, Lama du monastère Drepun Goman]:

« En regardant la situation des droits de l’homme au Tibet, tels que la liberté des religions qui ne sont pas entièrement protégés. À cause de cela, nous avons de graves problèmes pour ce qui est de la préservation de notre culture, spécialement le Bouddhisme. »

Ce festival est le quatrième festival international « Russie-Inde-Tibet ». Les moines ont déjà visité Moscou, Perm, et Kazan.

NTD, St. Petersbourg, Russie

Previous articleOuverture du nouvel éco-centre mondial pour la paix et l’unité au Népal
Next articleZem — Pourquoi continuer ?