Accueil Espace Bouddhiste Société Le dalaï-lama se retire du gouvernement tibétain en exil

Le dalaï-lama se retire du gouvernement tibétain en exil

22
2

10.03.2011

Le dalaï-lama annonce, jeudi, qu’il prévoit de renoncer à sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil, estimant que le temps était venu de laisser sa place à un nouveau dirigeant ‘librement élu’. ‘Mon désir de transmettre l’autorité n’a rien à voir avec une volonté de renoncer aux responsabilités’, a déclaré le dalaï-lama durant un discours à Dharamsala, dans le nord de l’Inde où vivent les Tibétains en exil. ‘C’est pour le bien à long terme des Tibétains. Ce n’est pas parce que je me sens découragé’, a-t-il ajouté.

1444028_3_bba8_le-dala-lama-a-new-dehli-en-novembre-2010.jpg

Le chef des Tibétains en exil, âgé de 75 ans, Prix Nobel de la paix, a ajouté qu’il demanderait un amendement lui permettant de renoncer à ses fonctions au cours de la prochaine session du Parlement tibétain en mars. Un porte-parole du dalaï-lama avait déjà annoncé en novembre son intention de quitter sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil pour alléger sa charge de travail et réduire son rôle officiel, sans toutefois abandonner son rôle spirituel.

ENGAGEMENT CONTINU

Le dalaï-lama avait seulement 15 ans lorsqu’il fut nommé ‘chef d’Etat’ en 1950 après l’arrivée des troupes communistes chinoises au Tibet. Plus haut rang du bouddhisme tibétain, le dalaï-lama est considéré comme la réincarnation du premier dalaï-lama né en 1391. Il s’enfuit de Chine en 1959 pour se réfugier à Dharamsala après l’échec d’un soulèvement contre l’administration de Pékin. ‘Dès les années 1960, je n’ai eu de cesse de répéter que les Tibétains avaient besoin d’un dirigeant, élu librement par le peuple tibétain, à qui je pourrai transmettre le pouvoir, a-t-il déclaré. Aujourd’hui, le moment est atteint pour mettre cela en application.’

Lors de son discours jeudi, marquant l’anniversaire du soulèvement de 1959, le dalaï-lama a toutefois assuré qu’il ne se retirait pas de la lutte politique et restait ‘engagé à jouer son rôle pour la juste cause du Tibet’. En dépit de son âge et de problèmes de santé, il continue de voyager pour faire valoir la lutte du peuple tibétain. Il a déclaré jeudi avoir reçu des appels ‘répétés et sincères’ du Tibet mais aussi d’ailleurs pour lui demander de conserver son rôle politique.


Source : www.lemonde.fr

Previous articleLe dalaï lama est annoncé en août à Toulouse pour enseigner le bouddhisme
Next articleDix ans après, les bouddhas de Bamiyan peinent à renaître

2 Commentaires

  1. Le dalaï-lama se retire du gouvernement tibétain en exil
    Au regard des événements mondiaux, je pense aux divers soulévements dans les pays arabes, Sa Sainteté Le Dalaï Lama nous montre encore un grand exemple par sa générosité, son détachement et sa sagesse énorme… Mon coeur occidental est heureux depuis qu’il suit le chemin du Bouddha Shākyamuni et l’est encore plus quant il recent sa présence de plus en plus présente en ce monde. Encore un exemple de la sagesse boudhique, merci, merci et encore merci à tous qui suivez le chemin…

    • Le dalaï-lama se retire du gouvernement tibétain en exil
      c’est vrai!! pour ma part, Plus j’apprends et m’intéresse sur la vie et les enseignements du Dalai-Lama plus mon cœur s’emplit de joie et d’amour envers ce saint Historique. Un exemple pour les êtres que nous sommes et ces temps difficiles.

Comments are closed.