Accueil Espace Bouddhiste Humour Zem — Le bouddhisme, une religion?

Zem — Le bouddhisme, une religion?

26
2

ZEM150.png


Par Zem

Previous articleThich Nhat Hanh – « L’oeil de compassion »
Next articleSondage — Que peut faire le bouddhisme face à la souffrance ?

2 Commentaires

  1. Zem — Le bouddhisme, une religion?
    Et pouquoi non? J’ai entendu des gens dire: « j’aime le bouddhisme parce que c’est plus une philosophie qu’une religion » comme si une philosophie était a priori meilleure qu’une religion. Les religions semblent avoir mauvaise presse et c’est peut être en partie justifié par des extrêmes qui font beaucoup parler d’eux. Mais pour moi, le bouddhisme est plus qu’une philosophie parce que c’est une voie dans laquelle on s’engage avec la foi que c’est la meilleure voie. C’est cette foi et cet engagment qui en font pour moi une religion, une ligne de conduite, un refuge.

    • Zem — Le bouddhisme, une religion?
      Dans le cas présent Maître Tsé ne répond pas à Zem que c’est une philosophie mais il lui répond par un kôan.

      Buddhachannel.tv les bienfaiteurs de toutes ces informations et humour partagées ont publié ce dessin un petit peu plus que moi, il ne sera publié que dimanche sur le site de Zem
      http://zemapprentimaitrezen.wordpress.com/

      J’écris ceci en dessous de ce dessin :

      Religion, philosophie, pratique… cela y va bon train sur les forum pour savoir « ce qu’est le bouddhisme » et chacun y va de son point de vue. De la même manière, les tenants du bouddhisme tantrique (tibétain ou japonais) vont démontrer que leur voie est celle de l’immédiateté, alors que le zen prouvera la même chose le concernant. La question que j’aurais envie de poser, c’est plutôt : à quoi tout cela sert ?. Et la réponse pourrait être : à rien mais ça change tout.”

      un autre kôan donc 😉

      Dire que le bouddhisme est une philosophie peut éventuellement (mais ce n’est qu’une hypothèse) être aussi un moyen de fuir un engagement total dans cette voie, engagement qui de mon point de vue n’est pas enfermement sectaire, mais au contraire ouverture complète sur la vie.
      En effet s’engager dans cette voie (est elle la meilleure ? je ne sais pas. Il suffit que cela soit simplement la plus juste pour la personne qui l’emprunte) implique d’avoir la foi. Mais là encore il faudrait définir ce qu’est la ofi dans le bouddhisme , vaste programme, voir son « enseignant personnel » pour cela 😉

      Pour moi cela pourrait se résumer par deux mots : confiance et conscience, certains le résument par ces deux autres mots : confiance sereine.

      maintenant religion, philosophie ou autre je ne rentrerai pas plus dans le débat

      chaleureusement

      frédéric

Comments are closed.