Accueil Espace Bouddhiste Société Célébrations de la Fête de la mi-automne en Chine

Célébrations de la Fête de la mi-automne en Chine

10
0

22.09.2010

gateaux_lune.jpgMercredi 22 septembre marque la Fête de Lune ou Fête de la mi-automne en Chine. Des activités de contenus riches et variés ont été organisées à cette occasion dans les différentes régions du pays.

A Beijing, on a sélectionné cette année, « le lapin grand- père » comme ambassadeur d’image de cette fête traditionnelle. L’image du lapin grand père émane d’une légende liée au Palais de Lune. Le lapin grand-père confectionné en argile est un jouet pour enfants et aussi une offrande déposée lors de la Fête de la mi-automne. Ces derniers jours, ce jouet se vend bien dans les magasins. Dans la salle du Centre commercial Guorui, les lapins grand-père présentés aux rayons ont attiré de nombreux passants. On écoute la Pékinoise Mme Li, :

« On avait l’habitude de s’offrir à cette occasion des gâteaux de lune autrefois. Chaque année, ma famille en a reçu beaucoup. Cette année, j’ai remarqué dans le magasin le lapin grand-père, qui me paraît amusant et facile à conserver. J’en ai acheté alors plusieurs pour offrir comme cadeaux aux autres. Le lapin grand-père a rehaussé aussi l’atmosphère de la fête. »

En Chine, la Fête de la mi-automne est une des trois fêtes pendant lesquelles se tiennent des exhibitions de lampions. Nombreux sont des Chinois qui en profitent pour admirer les lampions soigneusement confectionnés. Dans le Jardin Yuyuan à Shanghai, un fameux site touristique, les pavillons et les kiosques sont ornés de toutes sortes de lampions. Au claire de lune, ces lumignons multicolores représentant des motifs comme « ‘Chang’er s’envole vers la lune » et portraiturés d’une manière saisissante donnent au Jardin Yuyan l’aspect d’un paradis de rêve. Pendant les festivités, les visiteurs peuvent participer à différents jeux d’interaction et se donner une chance de saisir l’ambiance des moeurs traditionnelles de la fête.

A Suzhou, une ville ancienne, a été organisée une soirée de gala au cours de laquelle le célèbre poète taïwanais Yu Guangzhong a déclamé son poème « Ma nostalgie du pays natal », qui a traduit le sentiment d’attachement au pays natal de nos compatriotes de Taïwan. Sa déclamation a ému toute l’assistance. Yu Guangzhong :

« Ce sentiment de nostalgie fait penser à un timbre qui me lie à ma mère, séparés par le détroit. Ce sentiment de nostalgie est un billet de bateau avec lequel je rejoint ma fiancée à travers le détroit. »

Pendant la Fête de Lune, outre la contemplation de la pleine lune, la dégustation des aliments exquis constitue aussi un chox de prédilection de nombreux Chinois. Dans une ruelle antique de Yangzhou, une sorte de galette qui symbolise la réunion familiale a suscité une fièvre acheteuse chez les habitants locaux. Nous écoutons l’explication du spécialiste du folklore de Yangzhou, Huang Jilin :

« Que ce soit le gâteau de lune ou la galette spécialement préparée à la maison, cet aliment a une signification symbolique de la réunion familiale. La confection de cette galette peut remonter à la dynastie Jin (265-316), et ces us et coutumes ont pris effectivement forme sous la dynastie Song ( 960-1127). »

Dans les pâtisseries, on a remarqué qu’avec l’amélioration des conditions de vie du peuple, les gâteaux de lune sont de plus en plus variés. Même des boutiques de glace ont proposé à la clientèle des crèmes glacées en forme de gâteaux de lune. Ce type de gâteaux de lune mi-chinois mi- occidental est bien accueilli par des jeunes.

Pour cette fête nourrie d’un profond sens de retrouvaille familiale, ceux qui ne peuvent pas retourner chez eux recourent souvent à la communication téléphonique ou envoient directement des gâteaux de lune pour exprimer leur sentiment d’attachement à la famille. A ce propos, on écoute M.Bai :

« Je travaille loin de ma famille. C’est pourquoi je ne peux pas rentrer voir les miens. Il y a quelques jours, j’ai acheté des cadeaux et aussi des gâteaux de lune et je les ai fat parvenir à ma famille par l’envoi express en signe de bons souhaits aux miens. »

A Zhouqu dans la province du Gansu qui a été frappé il y a quelques temps par des coulées de boue dévastatrices, plus de 650 magasin out rouvert leur porte. Pendant la fête, le ravitaillement est bien assuré. Dans les bureaux de l’administration locale, les préposés s’affairent à enregistrer les cadeaux offerts par les sympathisants de différentes régions du pays. On écoute Liu Pengwu, le président de la Croix-Rouge du district de Zhouqu :

« Nous allons distribuer ces gâteaux de lune aux habitants des villages qui ont été les plus touchés par la catastrophe. Des cadeaux seront offerts aussi à des personnes âgées vivant seuls, de sorte que tout le monde puisse passer agréablement la Fête de la mi-automne. »


Source : french.cri.cn

Previous articleL’environnement, parent pauvre des Objectifs du Millénaire
Next articleLa fête de la lune et des enfants, à la Pagode Khanh Anh