Accueil Espace Bouddhiste Société Sotchi et les jeux Olympiques : une poubelle à ciel ouvert

Sotchi et les jeux Olympiques : une poubelle à ciel ouvert

9
1

09.09.2010

dechets_logo.jpgLa ville russe de Sotchi, qui accueillera en 2014 les Jeux olympiques d’hiver, fait face à un énorme problème de gestion de ses déchets, selon un rapport de la Cour des comptes russe, révélé mardi 7 septembre par le quotidien Vedomosti.

Ce document met en évidence qu’aucune décharge légale n’existe dans cette ville de la mer Noire où la plupart des égouts se déversent directement dans la mer sans retraitement. Problème qui ne va qu’empirer avec les travaux pour construire du village olympique où rien n’est fait en prévision de la montagne de déchets qui seront produits.

 » Nous aurons cinq millions de tonnes d’ordures dont on ne pourra légalement rien faire », a relevé l’auteur du rapport, Mikhaïl Odintsov.

La future ville olympique va générer quelque 817 000 tonnes de débris de construction d’ici 2013, auxquels s’ajoutent les millions de tonnes de déchets ménagers qui posent déjà problème. Une décharge a ainsi dû être fermée en janvier après qu’un éboulement d’ordures a détruit des maisons avoisinantes, laissant sans toit cinq foyers.

Le président de la Cour des comptes a écrit au premier ministre Vladimir Poutine, recommandant des mesures pour que les ordures soient évacuées de Sotchi et retraitées ailleurs. « Les mesures du gouvernement russe pour s’assurer que le projet olympique soit respectueux de l’environnement ne résolvent pas les problèmes liés au développement de la ville de Sotchi », a-t-il écrit. Déjà en mars, une mission de l’ONU avait regretté que les décisions visant à réduire l’impact environnemental des JO prennent soit si peu prise en considération.

La ville de Sotchi ne respecte pas les articles 9 et 13 de la Charte Olympique :

Art. 9. d’encourager et soutenir les mesures protégeant la santé des athlètes.

Art. 13. d’encourager et soutenir une approche responsable des problèmes d’environnement, de promouvoir le développement durable dans le sport et d’exiger que les Jeux Olympiques soient organisés en conséquence;

Voir en ligne

La Charte olympique est la codification des Principes fondamentaux de l’Olympisme, des Règles et des Textes d’application adoptés par le Comité International Olympique (CIO). Elle régit l’organisation, les actions et le fonctionnement du Mouvement olympique et fixe les conditions de la célébration des Jeux Olympiques.

Previous articleExposition photo — « Archéologues à Angkor » au musée Cernuschi
Next articleEurope et spiritualité, un singulier pluriel

1 commentaire

  1. Sotchi et les jeux Olympiques : une poubelle à ciel ouvert
    À cette charte ils devraient ajouter une clause d’annulation et de radiation de la ville qui ne respecte pas ces deux articles.
    Reste à la ville de Sotchi de montrer des signes évidents de bonne volonté écologique et à la Russie de les obliger aussi.
    Il n’est plus temps, maintenant de continuer de financer la dégradation irréversible provoquée par la non gestion des déchets, d’autant plus qu’il existe des moyens de le faire. Les déchets sont aussi utilisés pour devenir une source de chaleur.
    Pourquoi pas Sotchi vitrine du savoir faire Russe en écologie?
    Si des Chinois ont su le faire à Pékin, les Russes devraient savoir comment faire et devenir leader, pourquoi pas!

Comments are closed.