Accueil Billet du jour Qu’est-ce que l’espace ?

Qu’est-ce que l’espace ?

19
0

QU’EST-CE QUE L’ESPACE ?

Espace.jpg


L’espace, un réseau pour communiquer

« Tout sujet tisse ses relations comme autant de fils d’araignée 

avec certaines caractéristiques des choses et les entrelace 

pour en faire un réseau qui porte son existence. »


Jakob von Uexküll : Mondes animaux et monde humain


L’espace n’est point un milieu mort ou sans caractéristique propre.

Il n’est point un contenant sans vie.

Comme Jacques Soustelle le décrit dans ‘L’univers des Aztèques’, en 1979,

« Il n’y a pas en réalité un espace, ou « l’espace »,

mais « des » espaces distincts, hétérogènes, doués de propriétés singulières.

Tout ce qui appartient à l’un de ces espaces

est situé par cela même comme dans un champ de forces,

et se pénètre, comme par osmose, des qualités qui caractérisent cet espace.

Au lieu d’un milieu neutre, homogène, sorte de toile de fond uniforme,

on a des aires, des milieux qualitativement déterminés et qui sont également déterminants. » 


De plus, l’espace n’est point mesurable.

Comme le dit Patrice Guinard,

il y a une « distance » infinitésimale entre deux lieux éloignés qui appartiennent à une même région,

comme il y a une « distance » incommensurable entre deux lieux contigus appartenant à des régions distinctes.

Ce sont la vitesse, l’activité et le déplacement qui se mesurent,

et non les régions organiques ou domaines formant des entités insécables.


L’espace est d’abord un espace de communication

L’espace à franchir n’est qu’un mouvement. »

Déjà, dans le Védisme originel,

les deux Dieux, Mitra et Varuna, représentent l’espace et le mouvement.

Ils sont déclarés dieux souverains, car l’un et l’autre sont indissociables.

L’un ne peut exister sans l’autre.

L’espace a besoin du mouvement pour être compris et perçu.

Le mouvement a besoin de l’espace pour pouvoir se déplacer.


Belle journée pleine d’espace.

Alain Delaporte-Digard

Previous articleKARMA , Le Regard du Chaman
Next articleLivre — Nietzsche en 
« Bouddha de l’Europe »