Accueil Espace Bouddhiste Société Chine — les autorités menacent de recourir à la peine de mort...

Chine — les autorités menacent de recourir à la peine de mort après les émeutes d’Urumqi

23
0

Alors que le président Hu Jintao vient de renoncer à sa présence au G8 pour gérer la crise déclenchée par les émeutes ethniques ayant eu lieu à Urumqi, Li Zhi, responsable du Parti communiste pour la région du Xinjiang vient de plaider en faveur du recours à la peine capitale contre tous ceux qui seraitn à l’origine des émeutes.

La pression ne cesse de monter ces derniers jours dans le Xinjiang. Après les violents affrontements entre Han et Ouïghours qui font suite à des manifestations initialement pacifiques des Ouïghours, le Parti Communiste Chinois vient de déclarer par son responsable local, Li Zhi, le recours à la peine de mort contre tous ceux à l’origine des affrontements ethniques.

Cette décision semble avoir été motivée après l’escalade de ces derniers Jours. En effet, de nombreux Han ont manifesté armés à la suite des affrontements pour montrer leur détermination face aux Ouïghours. Ces rassemblements ont parfois dégénéré, et il semble que des affrontements aient eu lieu en marge des quartiers ouïghours de la ville d’Urumqi, entraînant une dizaine de blessés.

Une barricade à Urumqi (Nir Elias pour Reuters)
Une barricade à Urumqi (Nir Elias pour Reuters)

Pékin avait déjà eu recours à l’exécution d’activistes ouïghours par le passé, notamment en 1997. La réaction a de nouveau entraîné l’indignation chez les Ouïghours, en particulier chez les femmes d’Urumqi, dont les pères, frères ou maris ont été incarcérés.

Hu Jintao, qui devait officiellement assister au sommet du G8 en Italie vient a annoncé son retour rapide en Chine pour gérer la situation. Les émeutes des derniers jours constituent l’une des plus graves manifestations de violence ethnique en Chine depuis 10 ans.


Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Previous articleDéclaration du Dalaï Lama sur la la situation au Xinjiang
Next articleIran — libération de la réalisatrice Mitra Farahani