Accueil Espace Bouddhiste Société 13 – 15 avril — Le Songkran, Nouvel An Bouddhiste Thaïlandais

13 – 15 avril — Le Songkran, Nouvel An Bouddhiste Thaïlandais

4
0

Le SONGKRAN est le Festival le plus populaire de Thailande.. Cette fête incroyable célèbre la Nouvelle Année Thaïlandaise selon le calendrier Bouddhiste. Des cérémonies religieuses se déroulent durant lesquelles l’on asperge les Bouddhas avec de l’eau mais c’est également l’occasion pour « arroser » les amis en leur prodiguant des souhaits de Bonne Chance.

Les festivités durent en général 3 jours mais parfois plus longtemps comme à Chiang-Mai où cette fête est devenuei célèbre et fêtée pendant plus d’une semaine. On dit de Chiang-Mai qu’elle est la Capitale du Songkran festival en Thailande.

Chiang_Mai_Songkran.jpg

Traditionnellement, les Thaïs rentrent dans leur famille et font acte de respect envers Bouddha et leurs aînés en leur versant un peu d’eau parfumée sur les mains. Cette tradition se perpétue dans les familles, mais les manifestations publiques ont énormément évolué et aujourd’hui, la fête est devenue prétexte à de gigantesques batailles d’eau dans les rues des villes. Partout, des pick-up chargés de bidons d’eau et de jeunes gens défilent dans les rues « armés » de seaux et de pistolets à eaux. Par chance, cela correspond à la période la plus chaude de la saison sèche en Thaïlande.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à Chiang-Mai, ce festival est fêté partout en Thaïlande, même dans des endroits où les villages sont les plus isolés. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous arroser d’eau d’un sourire bien malicieux !


Source : www.thailande-tourisme.com

Jeunes moines
Jeunes moines

Songkran, nouvel an thaïlandais sous l’eau

Songkran, c’est aussi et avant tout, un cérémonial bouddhique. Pour se purifier, les Thaïlandais nettoient leur maison, prennent des bains « d’eau lustrale », portent des vêtements neufs et colorés, font des offrandes aux moines et aux défunts. On asperge d’eau bénite et parfumée les images du Bouddha, ainsi que la tête et les paumes des anciens de la famille en signe de respect. Les moines se livrent également aux mêmes ablutions purificatrices.

Source : www.geo.fr

Previous articleLe nouvel an birman ou ‘Thingyan’
Next articleThaïlande — Le 6 avril, jour des Chakri