Accueil Espace Bouddhiste Société Aung San Suu Kyi soupçonne la junte d’influencer la justice birmane

Aung San Suu Kyi soupçonne la junte d’influencer la justice birmane

23
0

29.01.2010

icone_oeil.jpgLe général Maung Oo, ministre de l’intérieur birman, a annoncé le 21 janvier que l’assignation à résidence d’Aung San Suu Kyi serait levée en novembre, une échéance qui l’exclurait sans doute des élections prévues cette année. La dirigeante de l’opposition estime que le ministre n’aurait pas dû faire une telle déclaration alors que la Cour suprême examine le recours qu’elle a déposé, a indiqué vendredi Me Nyan Win, son avocat. « Elle a le sentiment que cette déclaration équivaut à une tentative d’influencer le processus judiciaire et la décision de la Cour », a ajouté l’avocat. La première opposante à la junte militaire birmane est assignée à résidence chez elle depuis de nombreuses années.

Le général Maung Oo a tenu ces propos lors d’une réunion à Kyaukopadaung, une ville située à 560 km au nord de l’ancienne capitale Rangoun, selon trois participants qui ont requis l’anonymat. Aung San Suu Kyi pourrait être ainsi libérée un mois après les élections parlementaires que la junte compte organiser en octobre, selon la plupart des observateurs.

La lauréate du prix Nobel de la paix a passé quatorze des vingt dernières années en détention. Son assignation à résidence a été prolongée de dix-huit mois en août parce qu’un ressortissant américain s’était introduit chez elle, où il n’était pas invité. Cette nouvelle condamnation, intervenue alors que l’assignation à résidence de la militante de 64 ans touchait à sa fin, avait entretenu le scepticisme quant aux intentions de la junte en vue des élections. L’incident remontait à mai 2009, également avant la fin d’une période d’assignation. Les élections seraient les premières depuis celles de 1990, qui avaient abouti à une écrasante victoire de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de Suu Kyi. Les militaires avaient refusé de reconnaître les résultats.


Source : www.lemonde.fr (avec Reuters)

Previous articleProverbes Cambodgiens
Next articleJean-Jacques Annaud : le Kashmir, même pas Peur!