Buddhachannel

Editorial

Thich Nhât Hanh — L’Univers dans un Grain de Poussière

Le 30 mars 2017

L’UNIVERS DANS UN GRAIN DE POUSSIÈRE « L’esprit n’est ni intérieur ni extérieur ni ailleurs, il est introuvable... » Shantideva Hier après-midi, quand je suis revenu à mon ermitage, j’ai fermé toutes les portes et les fenêtres parce qu’il y avait du vent. Ce matin, ma fenêtre est ouverte et je peux voir la douce et verte forêt. Le soleil brille et un oiseau chante magnifiquement. La petite Thuy est déjà partie pour l’école. Je dois m’arrêter d’écrire pendant un moment pour pouvoir (...) suite

Humour

Zem — Fastoche

plus d articles



Dossiers de la semaine

La liberté de pensée dans le bouddhisme

Certains ont l’habitude de prétendre être libres penseurs, donc sans religion. (...)


Alain Grosrey — Ecologie et spiritualité

"En ramenant l’histoire de la vie à l’échelle d’une année, l’histoire de (...)


Le Vénérable Thich Nhat Hanh - Biographie

Le vénérable Thich Nhat Hanh est né dans un village du centre du Vietnam en (...)


A quel âge pouvons-nous commencer à enseigner la méditation à un enfant ?

Selon Ven. Henepola Gunaratana Nāyaka Thera, il n’y a pas de moment (...)


Histoire brève du bouddhisme au Japon

D’après la légende, l’introduction du bouddhisme au pays du soleil levant (...)


Photo du jour

par Buddhachannel Fr.


Evénement

27-28 Mai - Amour, attachement, établir des relations saines

A ne pas manquer au Centre Kakachakra : Une rencontre avec Amy Miller. Elle sera avec nous à Paris pour la première fois le 27 et 28 mai 2017 de 10h à 18h. L’amour et l’attachement sont souvent confondus, créant des conflits dans nos relations, en particulier les relations intimes. Si nous pouvons diminuer cet attachement , la saisie et le contrôle ,nous pourrons apprécier plus pleinement toute la beauté de nos vies. Les expériences d’amour authentique et de liberté se développeront de manière (...) suite


Annuaire

Dechen Chöling Centre de Méditation

Le Centre de Méditation Dechen Chöling, dont le nom tibétain signifie « Jardin de la Grande Félicité », offre depuis plus de 20 ans un havre de paix et de profond ressourcement à tous ceux qui souhaitent entamer un voyage vers la méditation et la relaxation. Le manoir du 18ème siècle ainsi que ses vastes et belles terres aux allures d’un petit village pastoral offrent en effet un cadre idéal : bâtiments de ferme rustiques, majestueux arbres centenaires, lac en forme de cœur et champs à perte de vue où (...) suite

Dernier auteur

Lerab Ling

Lérab Ling est l’un des principaux centres perpétuant la tradition d’étude et (...) suite


Articles et Conférences

Le Son du Silence - Ajahn Sumedho

Le Dhamma de la Forêt Le Son du Silence Ajahn Sumedho Traduit par Jeanne Schut Entretien à Amaravati, été 1994 Dans la vie quotidienne ordinaire, le silence est quelque chose qui n’intéresse personne. On considère plus important de réfléchir, de créer, de faire des choses — autrement dit, de « remplir » le silence. En général nous écoutons un son, de la musique, des paroles mais pensons que dans le silence il n’y a rien à écouter. Quand personne ne sait quoi dire dans une réunion, les gens sont gênés, le silence met mal à l’aise. Pourtant des concepts comme le silence et la vacuité nous montrent une direction à suivre, une chose à observer, car la vie moderne a fait éclater le silence et (...) suite


Textes fondamentaux

Le Dhammapada - XII. Atta-vagga : Versets sur Soi-même

DHAMMAPADA XII. Atta-vagga : Versets sur Soi-même 157 Si tu es cher à ton propre cœur, monte la garde sans relâche. Le sage doit rester en éveil et monter la garde A tous les quarts de la nuit A tous les stades de la vie. 158 Veille d’abord à t’établir dans ce qui est juste Ensuite seulement, pourras-tu guider les autres. Ainsi ton nom ne sera pas entaché — Toi, le Sage. 159 Si tu agis comme tu conseilles aux autres de le faire, Alors, bien entraîné, vas-y ! Entraîne les autres ! Car il est bien connu que le plus difficile Est de se maîtriser soi-même. 160 Tu es toi-même ton propre pilier — Qui d’autre pourrait l’être ? Quand tu t’es bien entraîné, bien maîtrisé, Tu (...) suite


Bouddhisme

Qui fût la première nonne bouddhiste ?

Elle s’appelait Mahaprajapati Gautami. C’était la tante maternelle et la mère adoptive du Bouddha. Elle fut, selon la tradition bouddhiste, la première femme à demander à entrer dans le sangha monastique et devint doyenne (theri) des nonnes, puis arahant. Elle est souvent mentionnée dans les documents concernant l’histoire du Bouddha. Comme tout ce qui a trait à Siddharta Gautama, sur qui rien ne fut écrit pendant les deux siècles suivant sa mort, les informations concernant Mahaprajapati Gautami sont parfois contradictoires et sujettes à caution, particulièrement celles tirées des Jatakas, clairement légendaires. Sœur sans doute cadette de Mahamaya, elle naquit à Devadaha. Son père était Anjana du (...) suite

Dernier article

Du 9 au 14 juillet - Ouvrir son esprit, éveiller son cœur

Ouvrir son esprit, éveiller son cœur Du 9 au 14 juillet – Avec Ringou Tulku Rinpoché Comment la sagesse et la compassion peuvent transformer notre esprit. La sagesse ou la philosophie bouddhiste présente une façon révolutionnaire de nous référer à nos pensées, à nos émotions, au monde qui nous entoure et aux autres. Elle offre, grâce à cette compréhension, une multitude d’outils pratiques pour transformer notre vie et la rendre plus heureuse en intégrant la compassion et la sagesse dans tous ses aspects. Plus d’informations : http://bit.ly/RinguTulkuRinpoche suite