Accueil > ... > Forum 8651

Le Sûtra de Vimalakîrti

18 janvier 2010, 15:31, par Flora Desondes

Selon les versions et l’origine des textes des nuances interfèrent. P 22 du texte traduit de la version chinoise de Kumârajîva par Patrick Carré ; Fayard 2000 ….Le Bouddha n’use que d’un son pour expliquer une méthode et tous les êtres animés, chacun selon son espèce, en acquièrent la compréhension….. Dans la cité de Vaishâli un maitre de maison du nom de Vimalarkîrti par sa longue fréquentation des Bouddha avait entièrement purifié son esprit……quand il fit croire qu’il était malade. Sous ce prétexte il entreprit d’enseigner le Dharma à tout ceux qui venaient le voir….et les instruisit pour qu’ils ne se détournent plus jamais de l’insurpassable éveil authentique et parfait. C’est ainsi qu’il déclara :
Comme le dit le Bouddha, les êtres sont souillés parce que leur esprit est souillé ; les êtres sont purs quand leur esprit est pur. (p.55).
Alors qu’usant d’une de ses ruses Mâra importunait le bodhisattva Jagatindhara, il se confia à Vimalarkîrti qui demanda à Mâra toutes ses filles…pour leur expliquer le réel conformément à leurs besoins et le plaisir de toujours placer sa confiance dans le Bouddha. (p.72)
.....Mes sœurs, il existe un accès au Réel du nom de Lampe Inépuisable…de même qu’à la flamme d’une lampe on peut allumer cent milles autres flammes sans qu’elle pâlisse….à mesure que le boddhisattva prodigue ses enseignements, ses qualités positives se multiplient…une fois de retour dans le palais de Mâra…..brandissez cette lampe inépuisable pour œuvrer au bien des êtres.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?