Accueil > ... > Forum 9728

Lettre d’un moine Bouddhiste à Sakineh, femme iranienne condamnée à la lapidation pour avoir aimé

10 septembre 2010, 10:14, par Abbé Federico PROCOPIO - Kwan Um Zen

Cher internaute.
Qu’aucun jugement ne soit pas élevé. Seulement un constat et face à ce constat : amour et compassion.
Certes on pourrait justifier tant de choses s’appuyant sur des principes sacrés ; les bains de sangs des croisades, les innombrables innocents brulés vifs par la sainte inquisition, la lapidation d’une femme qui aime, la pendaison d’un homme qui aime un autre homme.... on pourrait justifier tout cela au nom de nos "dieux". Mais non !

Ma voix s’élève empreinte d’amour et de compassion, mais de colère aussi. Et avec ma voix des millions d’autres voix s’élèvent sensibles et compatissantes ; cela signifie, que certes, ce monde est quelque peu perdu... mais le coeur de l’homme sait s’éveiller à la vie et à la sagesse, à l’amour et à la vérité.

Nul ne justifie que l’en ensevelisse une femme jusqu’au cou et que l’on réduise en bouillie sa tête sur la place publique. Rien. Ni un Dieu, ni n’importe quelle cause ne pourraient justifier cela. Rien. Rien du tout.

Puisse ce monde se libérer de la souffrance.
Puissent cesser toutes ces lois stupides et cruelles, barbares et inhumaines qui terrorisent les peuples au sol nom du "Dieu Pouvoir" ; cette brutalité, cette barbarie, cette ignorance, cette avidité sont le reflet d’une humanité perdue, souffrante certes, mais merveilleuse tout de même.

Puisse le merveilleux peuple d’Iran, s’affranchir de ce fléau et retrouver l’harmonie et la liberté inconcevable de l’homme.

Federico PROCOPIO

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?