Buddhachannel

Dans la même rubrique

29 juin 2016

Le Sûtra du Diamant

29 de junio de 2016, por Buddhachannel España

El Sutra del Diamante









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Dhammapada - 4. Pupphavagga : Versets sur les Fleurs

mercredi 23 novembre 2016, par Buddhachannel Fr.

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français] [中文]

LE DHAMMAPADA

JPEG - 261.6 ko

4. Pupphavagga : Versets sur les Fleurs

translated from the Pali by Thanissaro Bhikkhu © 1997–2009

44 - 45

Qui conquerra cette terre,
Ce royaume de la mort, ce monde d’hommes et de dieux ?
Qui suivra, jusqu’à sa perfection, le sentier de sagesse du Dhamma bien enseigné,
Comme un faiseur de guirlandes expert disposant ses fleurs ?
 
Celui qui s’entraîne dans le Dhamma conquerra cette terre,
Ce royaume de la mort, ce monde d’hommes et de dieux.
Celui qui s’entraîne suivra, jusqu’à sa perfection, le sentier de sagesse du Dhamma,
Comme un faiseur de guirlandes expert disposant ses fleurs.

46

Sachant que ce corps est comme l’écume,
Comprenant que sa nature réelle n’est que mirage,
Détruisant les perfides fleurs sensuelles de Mara,
Va là où la mort ne pourra plus t’atteindre !

47 - 48

L’homme distrait par la cueillette des fleurs perfides de Mara
Est emporté par la mort
Comme les flots d’une inondation
Emportent un village endormi.
 
L’homme obsédé par la cueillette des fleurs perfides de Mara
Est distrait, sa recherche de plaisirs est sans fin ;
Alors la Faucheuse
Le garde sous son joug.

49

Comme une abeille s’envole avec le nectar d’une fleur
Sans altérer sa couleur ni son parfum,
Ainsi le sage doit quêter sa nourriture
Dans un village.

50

Que nul ne critique autrui ;
Que nul ne s’attarde sur ce que les autres font ou ne font pas.
Attachons-nous plutôt à voir ce que nous faisons
Et ce que nous ne faisons pas.

51 - 52

Comme une fleur
Aux couleurs chatoyantes mais sans parfum,
Les belles paroles ne portent aucun fruit
Si on ne les met pas en pratique.
 
Comme une fleur
Aux couleurs chatoyantes et au parfum délicat,
Les belles paroles portent leurs fruits
Quand on les met en pratique.

53

De même qu’à partir d’un monceau de fleurs,
De nombreuses guirlandes peuvent être tressées,
De nombreuses bonnes actions peuvent être accomplies
A partir de ce qui est né et mortel par celui qui est né et mortel.

54 - 56

Le parfum d’aucune fleur, pas même la délicate senteur du santal, du tagara ou du jasmin,
Ne peut aller contre le vent.
Mais le parfum de la vertu, lui, va contre le vent.
En vérité, l’homme vertueux exhale le parfum de sa vertu dans toutes les directions.
 
Parmi tous les parfums
— santal, tagara, lotus bleu et jasmin —
Le parfum de la vertu
Est de loin le plus exquis.
 
Le parfum du tagara et du santal est délicat,
Mais celui de la vertu
Est insurpassable
Et s’élève jusques aux dieux.

57

Mara ne trouvera jamais
Le sentier que suit l’homme réellement vertueux,
Celui qui demeure dans l’attention
Et trouve la libération ultime dans la connaissance parfaite.

58 - 59

Sur un tas d’ordures dans un fossé,
Un lotus s’épanouit,
Beau et parfumé.
De même, sur le tas d’ordures des mortels aveuglés,
Le disciple du Bouddha, suprêmement éveillé,
Resplendit de sagesse.




P.-S.

Traduction par Jeanne Schut
(Traduction basée sur la version anglaise de Thanissaro Bhikkhu)

Source : www.dhammadelaforet.org/

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?