Buddhachannel

Dans la même rubrique

29 juin 2016

Le Sûtra du Diamant

29 de junio de 2016, por Buddhachannel España

El Sutra del Diamante









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Sûtra de Vimalakîrti

mardi 17 mai 2016, par Buddhachannel Fr.

Langues :

Le Sûtra de Vimalakîrti


"Les bodhisattvas", extrait

JPEG - 162.5 ko
avec l’autorisation du Nelson-Atkins Museum ofArt
(Kansas City - Missouri)



Le Sûtra de Vimalakîrti est l’un des textes les plus radicaux du bouddhisme du Grand Véhicule. Le héros, un laïque vêtu de blanc qui répond au nom de Vimalakîrti, feint d’être malade pour proclamer l’enseignement de la vacuité. Dans ce passage extrait du chapitre "Les bodhisattvas", celui-ci explique aux filles de Mâra qui s’adonnent aux plaisirs des sens ce que signifie le plaisir pour un bodhisattva.

Se réjouir d’avoir toujours foi dans le Bouddha,

Se réjouir de vouloir écouter la doctrine,

Se réjouir de rendre hommage à la communauté ;

Se réjouir de se libérer des cinq désirs,

Se réjouir de voir les voleurs malintentionnés dans les cinq agrégats,

Se réjouir de voir les serpents venimeux dans les quatre éléments,

Se réjouir de voir le village vide dans les bases internes ;

Se réjouir de suivre et de préserver la pensée de l’éveil,

Se réjouir de faire le bien des êtres,

Se réjouir de vénérer le maître,

Se réjouir de pratiquer l’immense générosité,

Se réjouir de respecter la ferme moralité,

Se réjouir de la patience et de la douceur,

Se réjouir de rassembler des racines de bien avec énergie,

Se réjouir de ne pas être agité pendant la méditation,

Se réjouir de la merveilleuse sagesse qui libère des souillures,

Se réjouir de déployer l’esprit d’éveil ;

Se réjouir de soumettre tous les démons,

Se réjouir de trancher toutes les passions,

Se réjouir de purifier sa terre de bouddha,

Se réjouir de cultiver toutes les vertus afin de perfectionner les marques,

Se réjouir d’orner l’aire de l’éveil,

Se réjouir d’écouter les profondes doctrines sans aucune crainte,

Se réjouir dans l’enseignement de la triple libération sans innopportunément se réjouir,

Se réjouir d’aider ses compagnons,

Se réjouir parmi d’autres que ses compagnons sans éprouver le moindre déplaisir,

Se réjouir de soigner et de protéger les amis de mal,

Se réjouir de s’attacher aux pas des amis de bien,

Se réjouir de goûter la pureté en l’esprit,

Se réjouir de s’exercer aux innombrables rubriques de l’éveil,

Telles sont les joies dharmiques des bodhisattvas.

- Texte issu de Zen Occidenta
et image du Nelson-Atkins Museum of Art (Kansas City - Missouri)


- www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

1 Message

  • Le Sûtra de Vimalakîrti 18 janvier 2010 15:31, par Flora Desondes

    Selon les versions et l’origine des textes des nuances interfèrent. P 22 du texte traduit de la version chinoise de Kumârajîva par Patrick Carré ; Fayard 2000 ….Le Bouddha n’use que d’un son pour expliquer une méthode et tous les êtres animés, chacun selon son espèce, en acquièrent la compréhension….. Dans la cité de Vaishâli un maitre de maison du nom de Vimalarkîrti par sa longue fréquentation des Bouddha avait entièrement purifié son esprit……quand il fit croire qu’il était malade. Sous ce prétexte il entreprit d’enseigner le Dharma à tout ceux qui venaient le voir….et les instruisit pour qu’ils ne se détournent plus jamais de l’insurpassable éveil authentique et parfait. C’est ainsi qu’il déclara :
    Comme le dit le Bouddha, les êtres sont souillés parce que leur esprit est souillé ; les êtres sont purs quand leur esprit est pur. (p.55).
    Alors qu’usant d’une de ses ruses Mâra importunait le bodhisattva Jagatindhara, il se confia à Vimalarkîrti qui demanda à Mâra toutes ses filles…pour leur expliquer le réel conformément à leurs besoins et le plaisir de toujours placer sa confiance dans le Bouddha. (p.72)
    .....Mes sœurs, il existe un accès au Réel du nom de Lampe Inépuisable…de même qu’à la flamme d’une lampe on peut allumer cent milles autres flammes sans qu’elle pâlisse….à mesure que le boddhisattva prodigue ses enseignements, ses qualités positives se multiplient…une fois de retour dans le palais de Mâra…..brandissez cette lampe inépuisable pour œuvrer au bien des êtres.

    repondre message