Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Les 5 Chats, ou l’Assemblée des Samouraïs

jeudi 25 mars 2010

Langues :


Ce conte japonais du 17 ième siècle, a été transmis de maître en maître jusqu’à nos jours comme l’ultime secret de la Voie du guerrier.



Un maître d’escrime dénommé Choken, était importuné par un rat. Ce dernier, avec un culot sans pareil, allait et venait à sa guise chez Choken, pillait ses réserves de riz et renversait, puis buvait les flacons de saké pour ensuite les casser. Bref, il commettait mille méfaits.
Excédé, Choken décida de s’en débarrasser. Il russit à faire entrer dans la même pièce, le rat et son chat (le premier chat samoura) et referma la porte. Un grand vacarme se fit entendre avec cris et miaulements mais ce fut le chat qui fut expulsé, cruellement mordu. Le maître de maison, furieux, se saisit alors de son sabre et se lança à la poursuite du rat en frappant des coups qu’il croyait infaillibles. Or, le rat sautait et se faufilait avec une vivacité incroyable et finit par bondir sur le pauvre Choken en le mordant au visage. Celui-ci, dépité, se résolut à demander conseil à ses trois voisins. Ils lui prêtèrent chacun leur chat (les deuxième, troisième et quatrième chats samouraïs) qui étaient jeunes, vigoureux et reconnus en tant que redoutables chasseurs de rats. Les chats décidrent d’attaquer ensemble. Ce fut un désastre : le rat se débarrassa promptement l’un après l’autre des trois jeunes intrépides qui ressortirent blessés, contusionnés et penauds.



JPEG - 25.7 ko
chat animal




Deuxième partie



Choken et ses voisins, stupéfaits, se réunirent de nouveau pour discuter de la situation. L’un d’eux se souvint qu’à quelques lieues d’ici vivait tranquillement chez son maître un vieux chat gris qui n’avait jamais été vaincu par un rat. On le fit venir au plus vite. Ce chat (le quatrième chat samouraï) plutôt pelé, ne paraissait guère costaud et les visages de Choken et de ses voisins s’allongèrent quand ils le virent. Le vieux chat gris, qui en avait vu d’autres, s’avança vers la maison de Choken et poussa doucement la porte. Quelle ne fut pas la stupeur de l’assistance quand elle vit le vieux chat se diriger calmement vers le rat qui se tenait immobile, comme paralysé, le saisir promptement et le jeter dehors où il détala sans demander son reste. Le chat gris ressortit alors tranquillement de la maison sous les applaudissements de Choken et de ses amis puis passa devant les trois autres chats qui s’inclinrent respectueusement. "Mes amis, il faut maintenant nous réunir en "sesshin" ( assemblée) pour comprendre ce que vous avez fait, ou plutôt, non fait", dit le vieux chat à ses congénères. Un chat noir, issu d’une lignée réputée de tueurs de rats, expliqua qu’il tait d’une habileté incomparable dans les techniques de chasse au rat. Il pouvait bondir comme l’éclair, se faufiler avec souplesse dans le moindre trou à rat et casser promptement les reins à son propritaire. Il convint toutefois qu’il n’avait jamais affronté pareil combattant. Un chat tigré déclara que sa méthode de combat était simple : exercer son "ki" , ou pouvoir de concentration, pour intimider immédiatement l’adversaire. Il n’avait alors qu’à l’éxcuter d’un seul coup de patte. Cette technique avait échoué avec le rat de Choken. Quant au quatrième chat, plutôt placide, il affirma qu’il avait l’habitude de feinter l’adversaire en faisant semblant d’avoir peur, puis de bondir sur lui. Mais le rat n’avait pas été dupe et avait esquivé en mordant.



Troisième partie - La Voie : vaincre sans combattre



Le vieux chat gris prit alors la parole : "Chacun de vous a sa méthode mais aucune n’est la bonne pour suivre la Voie. Le chat de Choken, trop jeune, a manqué d’expérience et toi, le chat noir, tu a été trop confiant dans ta technique. Toi, le tigré, tu as trouvé un ki plus fort que le tien et toi, le placide, tu as péché par excès de confiance. En fin de compte, c’est votre égo qui vous a vaincus. En revanche, si vous parvenez, comme j’ai réussi le faire, à combiner toutes les méthodes, vous pouvez entrevoir la lumière au bout du chemin. Je pense y être parvenu, mais il y a encore plus fort que moi. Je connais ainsi, un très vieux chat - mon maître - qui vit dans un lieu où les rats n’osent s’aventurer. Il n’a jamais eu à se battre, car où qu’il soit, sa présence même les éloigne immédiatement. Son secreté ? tout simplement une aura spirituelle telle qu’elle dissuade tout adversaire. Choken, impressionné, demanda alors au chat gris s’il pouvait rencontrer ce très vieux chat. Le chat gris lui répondit : " Choken, tu es un homme et nous, nous ne sommes que de simples chats qui chassons les rats pour vivre. Le très vieux chat ne pourra te transmettre qu’un pouvoir de chat et même si dans une autre vie tu devenais chat avec l’espoir de le rencontrer, es-tu sûr que le très vieux chat serait resté chat ? "



Par Pierre Suchet



www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

1 Message

  • Les 5 Chats, ou l’Assemblée des Samouraïs 4 février 2010 16:07, par Flora Desondes

    Très cher Pierre, savoureux votre conte...ce qu’il ne dit pas, c’est le pouvoir magique du chat. Le chat, est à ma connaissance, le seul être qui apparait tel qu’il est physiquement ici et dans les plans du rêve. C’est à dire, son apparence est constante même s’il décède, il continuera d’être comme vous le connaissez. Sa forme finira par se dissoudre, mais bien plus tardivement que celle des autres animaux ou humains. L’autre particularité du chat, c’est d’être un gardien vigilant dans le rêve, même s’il semble dormir il avale et dévore les énergies négatives qui pourrait troubler la tranquillité paisible d’une maison. Ici, je ne parle pas de milieux sauvages qui s’organisent différemment et un chat n’y a pas sa place, son utilité est dans les villes où plus un être sauvage n’a de vigilance.

    repondre message