Buddhachannel

Dans la même rubrique

29 juin 2016

Femmes de l’Église

29 juin 2016

Gayatri Mantra

15 juin 2016

Les Dieux de l’Inde

2 de mayo de 2016, por Buddhachannel Es.

Los Dioses de la India









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le solstice d’été à travers le temps et le monde

vendredi 19 juin 2009

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Que ce soit en Amérique du Nord, en Europe et même en Asie, la tradition des célébrations du solstice d’été est ancienne et se décline différemment selon les périodes. Expérience souvent déroutante, aux origines païennes, elle a été intégrée en Europe aux fêtes chrétiennes. Petit tour d’horizon des différentes manifestations proposées.

Le solstice d’été : célébré depuis l’Antiquité et porteur de symboles.

Feu réalisé à l'occasion du solstice d'été Le solstice d’été était célébré chez les Romains à l’occasion des fêtes en l’honneur de Saturne, les Saturnales, et marquait l’entrée dans la nouvelle année dans l’Egypte des pharaons.

Si, aujourd’hui, le solstice d’été n’est plus une fête aussi importante dans notre pays, il n’en a pas toujours été ainsi. Dans la Gaulle antique, le solstice d’été était une date particulièrement importante du calendrier, nommée fête d’Epona. Epona, déesse jument et protectrice des chevaux était également connue comme la déesse de la fertilité. Et c’est donc la fertilité que les Gaullois célébraient le jour du solstice. Cette idée de célébrer la fertilité se retrouve dans la plupart des rituels autour du solstice en Europe.

En revanche, en Chine ancienne, les cérémonies autour de cette journée portaient sur des thèmes opposés à ceux du solstice d’hiver. Les cérémonies tournaient en effet autour de la féminité, de la terre et des forces du yin. Alors que pour le solstice d’hiver, les Chinois fêtaient la masculinité, les cieux et les forces du yang.

Autre continent, autres rituels : en Amérique du Nord, les Indiens honoraient le soleil le jour du solstice d’été à travers des danses rituelles et des cérémonies impressionnantes. Souvent, un arbre était coupé à cette occasion, celui-ci était considéré comme le lien entre les cieux et la terre.

Fêter le solstice aujourd’hui : entre traditions paganiques et festivals musicaux.

Célébration du solstice d'été à Stonehenge

Aujourd’hui, les célébrations pour le solstice d’été ont beaucoup évolué à travers le monde, excepté à Stonehenge ou dans des tribus new age (néodruides, wicca...), où l’on vient observer le lever du soleil. Les célébrations dans la nuit du 20 au 21 juin incluent des pique-niques et de la musique. L’expérience est déroutante, et aujourd’hui, il n’y a plus d’affrontements avec la police comme ils ont pu exister dans les années 1980.

En Alaska, où il fait jour plus de 19h, beaucoup d’événements spéciaux sont organisés, en particulier des carnavals et des actions caritatives. A Anchorage, la capitale de l’Etat, un grand festival de musique (le Summer Solstice Festival) est organisé par l’AWAIC, association d’aide aux femmes battues.

En Scandinavie, le solstice d’été est l’une des fêtes les plus importantes de l’année et marque en Suède le début des vacances. Dans ce pays, les célébrations varient selon le folklore régional. Le Midsommar est un jour férié, où l’on se retrouve en famille. Les maisons sont décorées à l’aide de couronnes de fleurs, des feux sont également mis en place et on érige un bâton dans les différentes villes. Si à la base, ces célébrations étaient associées à la fertilité et à la nature et étaient réalisées pour la bonne tenue de la moisson d’automne, elles ont été intégrées au christianisme avec l’évangélisation du pays.

Fête du solstice d'été en Suède

On cherche également à prédire l’avenir ce jour-là, et notamment à déterminer les futures épouses des jeunes hommes présents. En Norvège et au Danemark, on retrouve les feux rituels, mais aussi des processions. Dans ce dernier pays, l’époque du solstice est aussi marqué par une autre fête importante, la Saint-Hans le 23 juin, où les Danois chantent leur hymne et brûlent des sorcières de paille en mémoire de ce qui se passait au XVIè siècle.

Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?