Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le lait, un ami qui vous veut du bien ?

mercredi 5 juin 2013

Langues :


Depuis la nuit des temps, l’homme cherche à atteindre la vie éternelle.

Faute de le pouvoir, il s’est convaincu qu’il pouvait vivre plus longtemps et qu’il pouvait repousser les limites de la norme.

L’homme veut vivre « bien », il veut vivre « heureux » et « sain de corps et d’esprit ».

Pour cela, l’alimentation joue un très grand rôle et l’importance de la diététique a grandit dans nos vies.

De la « malbouffe » au « bio », en passant par toutes les formes de régimes, l’homme est confus, perdu au milieu d’une ultime interrogation sur la vie.

Qui suis-je ? Que mange-je ?


Les Produits laitiers Source de Richesse


Le lait est une source d’eau et une mine de composants, riche en calcium, en vitamines et en protéines. La richesse de sa composition est du reste à l’origine de sa grande variété d’usages. C’est une matière universelle présente et fondamentale dans le monde entier.

A la naissance il est indispensable au bon fonctionnement neurologique et au bon développement du nourrisson. Qu’il soit industriel (lait en poudre) ou maternel l’être humain nécessite ce produit et ne peut s’en passer au début de sa vie. L’allaitement est une période fondamentale qui va décider de l’avenir physionomique et psychologique d’un être humain.

Le calcium est le principal constituant de la trame osseuse et le lait répond à plus de la moitié de nos besoins.
A ce propos le docteur Thibault Layat, diététicien et préparateur sportif déclarait : « Les produits laitiers doivent être consommés à tous les repas pour leurs effets sur la flore symbiotique intestinale mais aussi et surtout pour l’apport calcique qui doit être conséquent et réparti sur l’ensemble de la journée. »

Ainsi pour certains médecins et professionnels de l‘alimentation et de la santé, le lait est indispensable et totalement sain. Néanmoins, depuis quelques années, avec l’essor de la macrobiotique et des symptômes aux causes inconnues chez l’adultes, le lait a la vie dure et de plus en plus sont sceptiques quant à ses réels bienfaits.


Du Lait pour les Adultes : étrange Phénomène


Le premier argument utilisé pour remettre en cause la consommation de lait chez l’être humain est le fait qu’aucune autre espèce animale ne consomme de lait à l’âge adulte et qu’en ce qui concerne les bébés animaux ils ne consomment que le lait de leur mère et pas celui d’un autre animal.

De plus il paraîtrait que le lait de vache, tout comme l’alcool, le tabac ou les graisses serait nocif car l’homme en abuserait. Une vache à la base ne peut produire que quelques litres de lait et pendant maximum 6 mois. Aujourd’hui on montre que les vaches laitières donnent plusieurs dizaines de litres de lait et ceci toute l’année. Il y a donc « anguille sous roche ».

Chez l’adulte, le fait de boire du lait, qu’il soit de vache, de brebis ou d’un autre animal peut être perçu comme un acte contre nature, une dégénérescence.

Néanmoins, l’être humain est bien différent de l’animal et est voué à une certaine évolution. L’être humain, au contraire de l’animal, pense, réfléchit et cherche à évoluer, à progresser. Ainsi un tel argument est difficilement pertinent. Bien que certains points soient plutôt convaincants pour l’instant il reste peu probable que des études poussées soient menées à ce propos, la production laitière représentant une grande part de marché dans des pays tels que la Suisse, les Pays-Bas ou la France.


Macrobiotique et Société


La Macrobiotique ou « l’art de prolonger la vie par l’observation de règles d’hygiène strictes » vient du

JPEG - 38.6 ko

grec ‘macro’ : ‘grande’, ‘biotique’ : ‘vie’. C’est un mode de pensée ainsi que d’alimentation particulier associé à un enseignement développé par Georges Ohsawa à partir de la seconde moitié du XXe siècle.


C’est une philosophie de vie à part entière et non un simple régime alimentaire. La macrobiotique est fondée sur le principe ésotérique taoïste de la complémentarité entre le yin et le yang. Chaque aliment est donc classé dans l’une de ces deux catégories. Les aliments yin assimilés à une force plutôt féminine sont ceux qui poussent rapidement au printemps ou en été et qui ont des racines superficielles. Les aliments yang assimilés à une force masculine sont de saison automnale ou hivernale, ils poussent lentement et ont des racines profondes. Le principe de base de la macrobiotique est le respect de l’équilibre entre les aliments Yin et les aliments Yang, équilibre qui varie en fonction du sexe et de l’âge. Le riz, avec les légumes et d’autres céréales constitue le fondement de l’alimentation macrobiotique.


Selon cette philosophie devraient être supprimés de l’alimentation les aliments modifiés génétiquement, les aliments produits industriellement, les conserves industrielles, les aliments ayant une provenance tropicale, les aliments trop yin ou trop yang. Tout ce qui est produits laitiers, viandes, sucre, chocolat, bonbons, fromages, ou encore pommes de terre ou tomates serait à éliminer de son alimentation. Ceci au profit de l’introduction progressive d’aliments à base d’algue, de céréales, de soja ou encore de légumes tels que le tofu ou encore l’humus.

L’alimentation de base occidentale est donc à changer. Mais comment convaincre les bons vivants que sont la plupart des occidentaux qu’une telle alimentation serait à priori nécessaire pour une « longue vie » ? Comment prétendre que le lait d’animal nous serait nocif quand on sait qu’il est inscrit, ancré dans les mœurs de toute une civilisation ?


La Lait et la Maladie : Légende ou Réalité ?

JPEG - 29.7 ko
cancer


L’argument le plus décisif est sûrement celui de la maladie. Dans son livre le lait, une sacrée vacherie , le Docteur Nicolas Le Berre analyse le cas du lait comme possible origine de certaines maladies. Afin d’éclairer sa thèse ce médecin généraliste montre que de nombreuses maladies disparaissent avec l’arrêt de la consommation des produits laitiers (allergies, sphère O.R.L. et pulmonaire).

Premièrement, chez le nourrisson, l’adoption d’une alimentation à base de lait de vache peut être la cause d’un véritable traumatisme organique, suivi d’une période de troubles pathologiques plus ou moins importants ainsi que de nombreux déséquilibres fonctionnels qui pourraient perdurer la vie durant.

Chez l’adulte ou l’adolescent, les dommages ne sont pas si dramatiques. Néanmoins, selon certaines études on pourrait mettre en relation la consommation élevée de produits laitiers dans des pays tels que la France, la Suisse ou les Etats-Unis, avec le taux de cancers qui y serait plus élevé.

Ainsi, le lait animal et ses dérivés n’auraient pas de place dans nos estomacs car ils contiennent des molécules qui perturbent notre métabolisme et qui seraient à l’origine de disfonctionnements tels que l’acné, l’asthme, la toux, les otites, les sinusites et même le cancer du sein ou de la prostate.

Mais comment contrer l’opinion publique du « le lait est sain » ? Comment encore une fois faire prôner la science sur la coutume, la croyance, surtout lorsque cette même science est capable de prouver le contraire ?


Construisez vous un avis sur le sujet :


Le lait, une sacrée vacherie , Le Berre Nicolas (Dr) 1991, éditions Equilibres aujourd’hui.

« Le lait de femme est l’aliment idéal du petit d’homme pendant la première année, le lait de vache, celui du petit veau pendant les premiers mois. »


Ce lait qui menace les femme , Nogier Raphaël (Dr) :, 1994, éditions du Rocher.

"De nos jours, une femme sur 10 a eu, a ou aura un cancer du sein. On dénombre 23.000 nouveaux cas chaque année (…) Les maladies du sein constitueraient chez certaines femmes l’aboutissement d’un processus organique beaucoup plus général et insidieux, l’intolérance alimentaire au lait de vache.
Grâce à des arguments épidémiologiques sur la relation entre la consommation de laitages et le taux de cancer, des observations cliniques et des tests biologiques spécifiques, il ouvre de nouvelles perspectives."


Lait, mensonges et propagande, Dr Henry Joyeux , 2007

" Les laitages préviennent l’ostéoporose. " Faux ; " Nos os ont besoin d’un maximum de calcium. " Faux ; " On est plus mince quand on boit du lait. " Faux ; " Il n’y a aucun risque de cancer avec les laitages. " Faux ; " Les buveurs de lait ont moins de diabète. " Faux. Au contraire, au niveau auxquels ils sont officiellement conseillés - 3 à 4 par jour - les laitages peuvent favoriser maladies cardiovasculaires, diabète, cancer de la prostate... »


Le zen macrobiotique, ou L’art du rajeunissement et de la longévité , de Georges Ohsawa,


Cuisine macrobiotique : Pour la Santé, l’Harmonie et la Paix , de Aveline Kushi


La nourriture gouverne votre destinée , Namboku Mizuno, Michio Kushi, Aveline Kushi, et Alex Jack, 1990.

Adeline Journet pour www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

3 Messages

  • Le lait, un ami qui vous veut du bien ? 6 janvier 2011 17:03, par Jean de LODZ

    Bonjour. Je pense que soutenir de nos jours qu’il faut boire du lait et ses dérivés tous les jours est totalement ’’criminel’’, compte tenu de toutes les études mondiales menées depuis plus de 30ans sur sa nocivité à tous égards. Sauf à être expert ou consultant auprès d’organismes professionnels laitiers, un homme de médecine n’a plus le droit de défendre la consommation du produit qui est totalement différent, à tous les points de vues, de ce qu’il était il y a plus de 50ans. Les médecins qui se tiennent au courant de ces études ne peuvent pas ignorer la dangerosité de TOUS les produits laitiers sans exception, ( idem d’ailleurs pour les charcuteries, viandes et produits alimentaires industriels). Je suis prêt à vous envoyer les références des centaines d’études sérieuses(donc effectuées sur de nombreux cas, sur de nombreuses années, par des équipes de santé reconnues mondialement et indépendantes des lobby laitiers, etc) qui le démontrent. Merci de me répondre. Jean de LODZ. Naturopathe et magnétiseur.

    repondre message

    • Le lait, un ami qui vous veut du bien ? 24 août 20:52, par fromage

      Monsieur, il existe en France des fromages au lait cru ( camembert) qui permettent au personnes irradiées pendant un traitement cancérigène de produire des bactéries détruites par le traitement ,donc vos affirmations ne sont pas moins mensongères que les industrie agroalimentaire alimentaire et aussi les fromages du fait de leurs transformation n’ont généralement moins de 5% de lactose ,le ghee ne contient pas de lactose et la qualité de celui-ci ainsi que de certains fromages est irréfutables scientifiquement, si vous aviez un peu d’intégrité intellectuelle ,vous ne diriez pas de telles absurdités. Bien à vous un pesco- végétarien

      repondre message

  • Le lait, un ami qui vous veut du bien ? 6 janvier 2011 20:52, par christine

    Bonjour,

    Le livre : lait, mensonges et propagande n’est pas de Henri Joyeux, qui n’a écrit que la préface, mais de Thierry Souccar

    repondre message