Buddhachannel

Dans la même rubrique









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Vietnam - Laos - Cambodge : nouveau triangle économique

vendredi 27 avril 2007

Langues :

Vietnam Laos CambodgeACCORD AU SOMMET.

L’Assemblée nationale vietnamienne s’est rendue au Laos, le 23 avril, par le biais de son président, Nguyên Phu Trong. L’invitation lancée par son homologue lao, Thongsing Thammavong, était l’occasion de tirer le bilan de la coopération diplomatique entre les deux pays et d’en renouveler la feuille de route, si nécessaire. Les deux hommes, plutôt « satisfaits » de l’état des relations lao-vietnamiennes, ont appelé à un renforcement des rapports bilatéraux, déjà bien établis.


UN ACCORD DE COOPERATION

En 2006, les échanges commerciaux se sont accrûs de 48 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre quelque 240 millions de dollars, somme non négligeable. Par la signature d’un « accord de coopération », les deux assemblées officiellement représentées ont scellé un partenariat d’avenir et d’échanges, appelant de leurs vœux une collaboration portée sur les télécommunications, les services bancaires et postaux et les investissements à l’extérieur. Un « partage de connaissances » dans le domaine législatif aurait aussi été évoqué.
Sorte de pont-levis broyeur de frontières, l’accord lao-vietnamien est avant tout destiné à garantir une stabilité instituée et conforter le développement du « triangle économique » Cambodge-Laos-Vietnam.


LES INVESTISSEURS

Les investisseurs vietnamiens sont nombreux à se pencher sur Vientiane, comme en a témoigné le président de l’Assemblée de Hanoi, reçu en audience privée par le chef d’Etat lao, Choummaly Sayasone. S’agirait-il de créer un pôle d’excellence, au niveau du triangle est-asiatique ?

Un séminaire de « promotion de l’investissement et du développement » a récemment été organisé dans la province vietnamienne de Kon Tum, comme pour conforter la création de cette zone économique nouvelle. Pas moins de 250 investisseurs venus des trois pays s’y sont retrouvés, pour dresser la marche à suivre d’ici à 2015. Tous se sont accordés sur la réduction nécessaire des écarts de développement entre les « Trois », pour doper le partenariat économique.


UN MANQUE D’EAU INQUITANT POUR L’ECONOMIE

L’aide entre voisins prend une tournure fondamentale, à l’heure où le réchauffement climatique inquiète.

« L’accord de coopération et de développement durable du bassin du Mékong », lors de la conférence du Comité du Mékong tenue le 24 avril à Hanoi, pourrait s’ouvrir à d’autres pays du « bassin » afin de déterminer une politique commune d’entraide plus large.

Les quatre pays membres du MRC (Cambodge, Thaïlande, Laos et Vietnam) se sont alignés sur les représentants de la Banque mondiale, de la Banque asiatique pour le développement et des bailleurs de fonds (dont le Danemark et la Suède) pour dénoncer le manque sévère d’eau pendant la période sèche. Et les conférenciers de déclarer la nécessité d’une mise en œuvre rapide d’un dialogue sur le sujet, entre les pays membre de la MRC.


Au-delà des progrès commerciaux et de la venue d’investissements, le nouveau pôle asiatique, uni de l’intérieur, cherche à s’assurer une stature internationale.


Magali Lacroze, pour www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?