Buddhachannel

Dans la même rubrique









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

La Chine prête au dialogue avec le Dalaï Lama

vendredi 13 mars 2009

Langues :

13.03.2009

Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, déclare être prêt à rencontrer le chef spirituel tibétain à la seule condition que ce dernier abandonne toute idée d’indépendance.

JPEG - 48.2 ko
Le Premier ministre Wen Jiabao place le Tibet au coeur des relations sino-françaises.
(Sipa)

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a déclaré vendredi 13 mars que Pékin était prêt à rencontrer le dalaï lama pour des discussions dans le futur, si le leader spirituel des Tibétains abandonne toute demande "séparatiste". Wen Jiabao a répété que la porte pour des négociations était "toujours ouverte" tant que le dalaï lama est sincère dans sa volonté pour trouver une solution. "Pour que les contacts et les consultations avancent, il est important que le dalaï lama soit sincère. Sinon, aucun résultat substantiel ne peut intervenir", a souligné le Premier ministre chinois lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la clôture de la session parlementaire

Une situation au Tibet "calme et stable"

L’année dernière, des représentants de chaque partie s’étaient entretenus à trois reprises, sans résultat. Il a également défendu la politique chinoise au Tibet : la situation au Tibet est "calme et stable", une preuve que la politique chinoise dans cette région de l’Himalaya est la bonne. Avançant que le Tibet connaît des progrès économique, Wen Jiabao a jugé que "la paix et la stabilité ainsi que les progrès continus au Tibet démontrent que les politiques que nous avons adoptées sont les bonnes". "Ces dernières années, l’Etat a également fait des efforts pour injecter de l’argent dans le Tibet afin d’accélérer le développement économique de la région, et améliorer la vie des paysans et des bergers".

Forces de police

Au cours des dernières semaines, le gouvernement a envoyé des forces de police et paramilitaires au Tibet et dans les régions chinoises de l’ouest de la Chine à majorité tibétaine, afin de contrer toute manifestation. L’année dernière a été marquée par des manifestations à Lhassa et dans les provinces voisines contre le gouvernement chinois. Pékin est sur le qui-vive cette semaine qui marque le 50e anniversaire de le soulèvement avorté des Tibétains contre les Chinois qui avaient contraint le dalaï Lama à l’exil, et le premier anniversaire des émeutes de Lhassa.

"Une attitude plus claire de la France"

Par ailleurs, Wen Jiabao a appelé vendredi la France à adopter une position claire sur le Tibet afin de restaurer de bonnes relations "le plus vite possible".
"Nous espérons que la France puisse adopter une attitude claire sur la question du Tibet, afin de restaurer le plus vite possible les relations entre la France et la Chine", a dit Wen Jiabao.
Les relations sino-françaises qui avaient déjà pris un coup de froid au printemps dernier, lors du passage chaotique de la flamme olympique à Paris, se sont encore tendues à la fin de l’année dernière après la rencontre entre le président Nicolas Sarkozy, alors président en exercice de l’Union européenne, et le dalaï lama.


Source : tempsreel.nouvelobs.com

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?