Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

L’Art de manger avec Conscience : pourquoi ?

vendredi 5 juin 2015, par Buddhachannel Fr.

Langues :

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

JPEG - 21.4 ko
Concentrer son esprit afin de dépasser certaines peurs ou habitudes ayant mené à un déséquilibre alimentaire.
(Photos.com)

Si à un quelconque moment vous considérez votre travail comme un marathon, avec un minimum d’opportunités pour se reposer et encore moins pour se soucier de ce que l’on mange, alors vous n’êtes pas seul.

La triste réalité est que beaucoup d’entre nous sont énormément préoccupés par le temps, ce qui ne nous laisse pratiquement pas le temps pour penser, et encore moins à penser à ce que maintenant nous appelons une alimentation saine, ou “consciente”.

Il existe une technique très simple basée sur le bouddhisme antique et la philosophie Zen, dont l’objectif est de créer une plus grande conscience de la sensation naturelle corporelle de plénitude.

L’idée derrière cette méthode est de concentrer son esprit afin de dépasser certaines peurs, ou habitudes qui ont mené à un déséquilibre alimentaire. Par exemple, l’existence d’une liste d’« aliments interdits » peut conduire à des excès. En même temps, être trop préoccupé par l’alimentation peut entraîner l’anorexie.

Il est évidemment difficile de réussir cette expérience “consciente” de manger, pendant que nous faisons nos appels téléphoniques, écrivons nos courriers électroniques, finissons nos différentes tâches, ou luttons contre les embouteillages. Mais en résumant, la clé est de manger quand le corps en a besoin, au lieu de nous faire manipuler par des émotions comme l’anxiété ou la dépression.

Freiner le gavage

Sur la radio ABC, le docteur Jean Kristellar, de l’Université d’état de l’Indiana, a décrit un exercice très simple : mettre un seul grain de raisin dans sa main, le ressentir, le regarder, et le mettre ensuite dans sa bouche, sans l’avaler, le garder dans la bouche afin de le savourer alors que nous préparons un repas de raisin.

Cela paraît ridicule ? Et bien, ça ne l’est pas. Des recherches ont montré que c’est ce manque de pleine attention qui le plus souvent conduit à une mauvaise digestion, qui affecte des millions de personnes, spécialement les femmes, dans le monde entier.

Selon les estimations de l’Association Nationale des Troubles de la Conduite Alimentaire, aux États-Unis plus de 25 millions de personnes souffrent des désordres alimentaires. En Australie, on croit qu’un sur 25 adultes se gave encore après avoir mangé et, les vrais chiffres pourraient être beaucoup plus importants, étant donné qu’un dixième des cas seulement serait diagnostiqué.

Les psychologues de l’Université de Griffith, Michelle Hanisch et Ángela Morgan disent que les femmes qui se gavent de nourriture sont souvent très perfectionnistes.

Quand ces femmes se rendent compte qu’elles ne correspondent pas aux standards imposés par elles même, elles se consolent secrètement en dévorant. Un gavage typique de soir peut inclure quelques glaces et des paquets de gâteaux au chocolat, explique Mme Hanisch dans un communiqué de presse.

Elle dit également : « Beaucoup de femmes développent des méthodes afin d’occulter les preuves de cette gourmandise, et quelques unes se sentent par la suite coupable, à un tel point qu’elles se forcent à vomir, ou utilisent des laxatifs afin d’éliminer les effets de cette gourmandise excessive. »

Une fois de plus, nous retrouvons la notion de “conscient” pour que, avec une évaluation adéquate et la canalisation des idées pour créer une expérience positive, nous pourrions arriver à diminuer l’excès.


Par Sonya Bryskine




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

1 Message