Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Sakyong Mipham Rinpoché

vendredi 24 juillet 2015

Langues :

Chögyam Trungpa RinpochéL’héritage de Chögyam Trungpa Rinpoché et la vision Bouddhiste Shambhala


L’approche de Chögyam Trungpa Rinpoché

Détenteur des lignées Kagyu et Nyingma, Chögyam Trungpa Rinpoché est l’un des premiers Lamas à avoir introduit le Bouddhisme tibétain en Occident.

En 1959, il fuit le Tibet vers le nord de l’Inde, en traversant l’Himalaya accompagné de 300 personnes. Comme le Dalaï-Lama et de nombreux maîtres tibétains en exil, il continue à enseigner et transmettre la sagesse du dharma.

En 1963, il poursuit ses études de religion comparée, de philosophie, et d’art, à Oxford, en Angleterre. Il devient bilingue et se familiarise avec les besoins et les intérêts des étudiants occidentaux.


L’introduction de Shambhala en Occident

Dans les années 70, après avoir quitté sa robe de moine et s’être marié à une jeune anglaise, il enseigne la tradition Shambhala aux Etats-Unis et en Europe et fonde de nombreux centres de méditation : 150 centres à travers le monde représentent aujourd’hui l’association Shambhala International.

Il crée la première université bouddhiste en occident : l’université Naropa, fondée en 1974, associe les études contemplatives avec les études classiques occidentales et les disciplines artistiques.

Dans les années 80, il quitte les Etats-Unis pour installer le siège de l’association Shambhala International à Halifax, en Nouvelle Ecosse, au Canada.


La transmission de son savoir

Il est l’auteur de nombreux livres, bestsellers aux Etats-Unis, traduits en allemand, français, espagnol, italien, japonais, chinois.... « Shambhala, la voie sacrée du guerrier », « Pratique de la voie tibétaine, au-delà du matérialisme spirituel », « Le coeur du sujet », « L’aube du tantra », « Folle sagesse », « L’art dharma », « Le mythe de la liberté », « Né au Tibet »....

Il devient en occident l’un des maîtres et artistes bouddhistes les plus reconnus, notamment pour avoir compris et réuni avec succès et authenticité la sagesse des cultures orientales et occidentales.

Il décède en 1987, laissant son fils le Sakyong Mipham Rinpoché continuer son oeuvre et incarner lui aussi, l’union entre l’orient et l’occident.


Sakyong Mipham Rinpoché

une vie entièrement dédiée à l’enseignement Shambhala


Introduction à Shambhala

Le Sakyong, terme qui signifie littéralement « protecteur de la terre », est un « Chögyal », roi du Dharma – des enseignements. Il détient et propage les enseignements de Shambhala. Le premier Sakyong de Shambhala, Dawa Sangpo fut directement intronisé par le Bouddha qui lui transmit le tantra de Kalachakra.

La tradition Shambhala repose sur la confiance en la nature éveillée de tous les êtres, « la bonté fondamentale », et en la capacité à s’accorder à l’énergie du non-égo, « chevaucher le cheval de vent », pour apprécier la santé et la dignité de notre vie. Elle enseigne une attitude de responsabilité courageuse vis à vis du monde dans lequel nous vivons, fondée sur la sagesse et la compassion.


Mariage de Sakyong Mipham RinpochéSon Histoire

Le Sakyong Mipham Rinpoché est né en 1962 à Bodhgaya, en Inde. Fils de Chögyam Trungpa Rinpoché et de Lady Könchok Palden, il a reçu un enseignement bouddhiste dès ses premières années, et a rejoint plus tard son père en occident, où il poursuivit son éducation bouddhiste et philosophique, avant d’intégrer l’université aux Etats-Unis.

Son Eminence le Sakyong Mipham Rinpoché est unique par son union entre l’orient et l’occident : Il a étudié avec les plus grands maîtres tels que Sa Sainteté Dilgo Khyentsé Rinpoché, maître de Sa Sainteté Le Dalaï-Lama, et avec Sa Sainteté Penor Rinpoché, l’actuel détenteur de la lignée Kagyü.

Il est un des lamas incarnés les plus respectés au Tibet où il est reconnu à la fois comme l’incarnation de Mipham le Grand, émanation de Manjushri, Bouddha de la Sagesse et comme le descendant de la famille du roi guerrier Guésar de Ling, seigneur Mukpo. Il est détenteur des lignées Kagyu et Nyingma du bouddhisme tibétain. Il est également le directeur spirituel de la lignée bouddhiste Shambhala, un réseau de 150 centres de méditation et de retraite à travers le monde, ainsi que de l’université Naropa, première université bouddhiste reconnue par l’état aux Etats-Unis.

Il passe l’essentiel de son temps à voyager pour enseigner à travers le monde. Il est poète, artiste, excellent cavalier et kyudoka (discipline contemplative du tir à l’arc japonais) aguerri. Enfin, il vient de se marier à la Princesse Tseyang Palmo, fille de Namkha Drimed Rabjam Rinpoche, détenteur de la lignée Ripa.


Actualités

Le 23 septembre 2006, sur le site du Grand Stupa, à « Shambhala Mountain Center » au Colorado, Sa Sainteté le XIVème Dalaï-Lama reçoit le Prix de la Paix des mains du Sakyong Mipham Rinpoché.

Sakyong Mipham RinpochéA l’occasion de la remise de ce prix, La Reine Noor de
Jordanie et le Rabin Irwin Kula du « Jewish center for Leardership and Learning » ont participé à des débats en compagnie du Dalaï-Lama et du Sakyong Mipham Rinpoché sur le rôle de la compassion dans la gouvernance du monde.

Inspiré par Chögyam Trungpa Rinpoché, le Grand Stupa est une manifestation physique de l’éveil, l’ultime potentiel humain, qui est la paix de l’esprit et du corps. Construit en quatorze années sous la supervision du Sakyong Mipham Rinpoché et inauguré en 2001, il est le plus
grand et le plus élaboré des Stupas construit aux Etats-Unis.

Le Sakyong Mipham Rinpoché participe également à de nombreux marathons pour lever des fonds reversés à la Fondation Konchok. Etre le trait d’Union entre l’orient et l’occident prend tout son sens pour le Sakyong Mipham Rinpoché lorsqu’il court pour les marathons aux Etats-Unis. Chaque course est en effet l’occasion de récolter des fonds qui sont reversés à la Fondation Konchok, créée par le Sakyong Mipham Rinpoché.

Cette fondation permet la reconstruction du monastère de la lignée des Trungpa, (autorité spirituelle et temporelle de la région du Surmang au Tibet), qui fut détruit dans les années 50. Ainsi, le cadre traditionnel de la vie peut renaître et le monastère fournir une éducation spirituelle au 12ème Trungpa et aux autres moines du monastère. La fondation fournit également des soins médicaux à la population locale.


Livre de Sakyong Mipham Rinpoché« Régnez sur votre monde »

Son premier ouvrage « Turning the mind into an ally », est un véritable best seller aux Etats-Unis. Dans son deuxième livre « Ruling your world » qui est aussi son premier ouvrage traduit en français, le Sakyong Mipham Rinpoché nous livre les stratégies des anciens rois guerriers de Shambhala pour réussir leur vie.


Le royaume du Shambhala

Le royaume de Shambhala est un royaume éveillé où les monarques et leurs sujets sont de courageux et bienveillants guerriers. Réel ou mythique ?

Si certains guides indiquent l’accès au Royaume de Shambhala sur la route de la soie en Asie centrale, l’important est que ce livre nous offre des instructions très concrètes pour conduire notre vie et pour en faire notre royaume : développer la paix par la pratique de la méditation, faire passer les autres avant soi et chevaucher le cheval de vent,
l’énergie du non-ego.


Les Quatre dignités

Etape par étape, le Sakyong Mipham Rinpoché nous accompagne en utilisant les symboles traditionnels des quatre dignités : le tigre, le lion, le garuda et le dragon, qui sont aussi les 4 qualités fondamentales de notre propre esprit.

Le tigre apprécie la vie telle qu’elle est, chaque situation telle qu’elle se présente, au-delà des concepts, vertu capitale pour prendre de bonnes décisions.

Le lion des neiges est naturellement bienveillant, il nous enseigne la vertu de la discipline de faire passer les autres avant soi-même.

Le garuda, parce qu’il se relie à la vérité de l’impermanence, est au-delà de la perte et du gain, de la peur et de l’espoir : il manifeste l’intrépidité.

Enfin, le dragon représente l’énergie du non-ego : l’esprit qui connaît sa propre profondeur est capable de voir la brillance et la magie du monde.

Ainsi, le Sakyong Mipham Rinpoché, héritier de ces rois guerriers, nous transmet ces règles de vie en nous montrant de façon très directe comment les utiliser dans notre monde du 21ème siècle.


« Régnez sur votre monde » est publié par Les Editions de La Table Ronde, dans la collection Les Chemins de la sagesse, qui a notamment publié « Le livre tibétain de la vie et de la mort » de Sogyal Rinpoché ainsi que les livres de Pema Chödron (« Les bastions de la peur », « Quand tout s’eff ondre »... et « Pour faire la paix en temps de guerre », paru le 11 Janvier 2007), disciple de Chögyam Trungpa et aujourd’hui directrice du monastère de Gampo au Canada.


L’organisation Shambhala

Shambhala

Shambhala aujourd’hui

Shambhala est aussi le nom porté par un ensemble de centres et de groupes de méditation et d’étude dans la tradition transmise par Chögyam Trungpa Rinpoché et le Sakyong Mipham Rinpoché. Ils enseignent la méditation en tant que chemin pour approfondir la connaissance de notre esprit et l’ouverture de notre coeur.

Aujourd’hui, Shambhala, c’est 150 centres dans le monde, 45 en Europe, et 8 en France à Paris, Marseille, Limoges, Toulouse, Montpellier, Besançon, Lyon et Corte.

Dechen Chöling, situé dans la campagne limousine, est le centre de pratique résidentiel qui accueille les pratiquants venus de toute l’Europe pour des programmes et des retraites d’une semaine ou plus.

Dans chacun de ces centres, plusieurs disciplines ou voies sont proposées.


Les disciplines enseignées
– L’Apprentissage Shambhala développe une approche graduelle de la pratique de la méditation, étape par étape via un cursus d’une douzaine de week-ends.
– La voie classique bouddhiste présente les enseignements et les pratiques des 3 véhicules du bouddhisme tibétain : Hinayana, Mahayana et Vajrayana.
– Enfin, Nalanda, la voie contemplative, propose l’étude et la pratique de la psychologie contemplative, de l’ikebana (art floral japonais), du kyudo (tir à l’arc), de la calligraphie, du kado (la voie du thé), de mudra (conscience de l’espace)...


L’association Shambhala

Toute l’année, les centres Shambhala proposes des sessions hebdomadaires de méditation et des séries de cours, des programmes de week-end, des soirées "portes ouvertes", et d’autres événements.

Shambhala existe en France en tant qu’association loi 1901 depuis 1984. Ses membres paient une cotisation mensuelle de 10 à 40 € selon leurs revenus et leur niveau d’engagement sur la voie.

Plus d’informations sur www.shambhala.fr->


Pour contacter le centre Shambhala de Paris, allez sur www.paris.shambhala.fr->


www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?