Buddhachannel

Dans la même rubrique

18 juillet 2016, par Stefania Mitrofan

Mahajanaka Jataka

18 July 2016

Mahajanaka Jataka









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Bonne question, bonne réponse : Renaissance III

mercredi 14 janvier 2009

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


JPEG - 7.3 ko

GOOD QUESTIONS GOOD ANSWERS [1]

Avec Ven. S. Dhammika



Questions sur la Renaissance



SI NOS VIES SONT DETERMINEES PAR NOTRE KARMA, PEUT-ON LE CHANGER ?



Bien sur que nous le pouvons. C’est la raison pour laquelle une des étapes du Chemin des Huit Joyaux est le Bon Effort. Il dépend de notre sincérité, de la quantité d’énergie que nous mettons, et de la force de l’habitude. Mais il est vrai que certaines personnes vont séparément dans la vie, sous l’influence de leurs habitudes passées, sans faire d’effort pour les changer, se posant en victime de ces résultats déplaisants. De telles personnes continueront à souffrir, à moins qu’elles ne changent leurs mauvaises habitudes. Plus longtemps l’habitude négative demeure, plus difficile il devient de la changer. Le Bouddhiste comprend cela et tire avantage de chaque opportunité qu’il lui est donné, afin de rompre avec des habitudes néfastes qui impliquent de désagréables résultats, et pour développer des habitudes mentales aux résultats agréables et heureux.

La méditation est l’une des techniques utilisée pour modifier l’habitude modèle de l’esprit, tout comme parler ou se restreindre de parler dans certaines voies, et jouer un rôle ou se restreindre de le faire dans d’autres. D’une manière générale, la vie d’un Bouddhiste consiste à un entraînement pour purifier et libérer l’esprit. Par exemple, si être patient et généreux était une partie prononcée de votre caractère lors de votre dernière vie, ces tendances referont surface de manière plus prononcée en cette présente vie. Si celles- ci sont renforcées et développées durant cette vie, elles reémergeront, plus accentuées encore, dans votre vie future. Cette loi se base sur le fait simple et observable, que l’on a tendance à se séparer difficilement des habitudes établies depuis un long moment.

Si vous êtes patient et calme, cela tend à signifier que vous perdez difficilement votre flegme face aux autres, que vous n’êtes pas rancunier. Les gens vous aiment et en conséquence, vos expériences tendent vers plus de bonheur.



A présent, prenons un autre exemple. Disons que vous venez à la vie avec une tendance à être patient et généreux, due aux habitudes mentales de votre vie passée. Mais dans cette présente vie, vous négligez de renforcer et de développer de telles tendances. Elle vont graduellement s’affaiblir et mourir, jusqu’à peut-être complètement disparaître dans la vie future. La patience et la générosité étant faible dans ce cas, il y a une possibilité que dans cette vie, ou la prochaine, l’impulsivité, la haine et la cruauté grandissent et se développent, apportant avec elles, toutes les expériences désagréables engendrées par de telles attitudes. Nous prendrons un dernier exemple. Disons qu’à cause des habitudes mentales de votre vie précédente, vous êtes venu à cette vie avec une tendance à l’impulsivité et la colère, et vous réalisez que ces habitudes ne vous causent que des désagréments, vous faites alors l’effort de les changer. Vous les remplacez par des émotions positives. Si vous êtes capable de les éliminer complètement, ce qui est possible en faisant des efforts, vous vous libérez des désagréments causés par l’impulsivité et la colère. Si vous n’êtes capable que d’atténuer ces tendances, elles reémergeront lors de votre prochaine vie, où avec un peu plus d’effort, elles pourront être éliminées complètement et vous pourriez être libéré de ses effets désagréables.



Y’A T-IL UNE PREUVE DE NOTRE RENAISSANCE APRES LA MORT ?



Il ne s’agit pas seulement d’une preuve scientifique qui soutient la croyance bouddhiste de la renaissance, c’est la seule théorie sur la vie après la mort qui soit assortie d’une preuve. Rien ne prouve l’existence des cieux et bien évidemment, les preuves de l’annihilation dès la mort, font défaut. Mais durant les 30 dernières années les parapsychologues ont étudié les témoignages de personnes ayant des souvenirs nets de leurs vies antérieures. Un exemple, en Angleterre, une petite fille de 5 ans a affirmé se souvenir d’un autre père et d’une autre mère. Elle parlait vivement de ce qui ressemblait aux événements de la vie d’une autre personne. Des parapsychologues furent appelés et ils posèrent des centaines de questions, auxquelles répondit la petit fille. Elle dit avoir habité dans un village particulier, qui se trouvait être en Espagne. Elle donna le nom du village, le nom de la rue dans laquelle elle avait habité, le noms de ses voisins ainsi que des détails de sa vie quotidienne là bas. Elle raconta également en larmes, qu’elle avait été renversée par une voiture, et était décédée deux jours plus tard de ses blessures. Ces détails furent vérifiés, et se révélèrent vrais. Il y avait un village en Espagne du nom de celui qu’avait donné l’enfant. Il y avait une maison du type décrit, dans la rue citée. Plus troublant encore, on découvrit qu’une femme de 23 ans vivant dans la maison, avait été tuée dans un accident de voiture cinq ans auparavant.

Comment était-il possible qu’une petite fille de cinq ans résidant en Angleterre, et qui n’avait jamais été en Espagne, aie connaissance de tous ces détails ? Et bien sûr, ce n’est pas le seul cas de ce genre. Le professeur Ian Stevenson du département de Psychologie à l’Université de Virginia, a décrit une dizaine de cas de ce type dans ses bouquins. Il est un scientifique accrédité, qui avec ses 25 années passées à étudier des personnes se souvenant de leurs vies antérieures, constitue une importante preuve pour l’enseignement bouddhiste de la renaissance.



Extrait de la série Good Questions Good Answers

Par Vén. S. Dhammika.



Source : www.buddhanet.net

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?