Buddhachannel

Dans la même rubrique

21 novembre 2016

L’Apprentissage Shambhala

29. Juni 2016

Ajahn Chah









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

L’Oasis de Longue Vie, une maison de retraite bouddhiste

vendredi 7 août 2015, par Buddhachannel Fr.

Langues :

yogi lingL’apprentissage de la vie commence à l’école et se termine souvent soit dans les hôpitaux, soit dans les maisons de retraite. Mais, dans les deux cas, la dimension spirituelle est totalement absente. Pourtant, se construire ou se reconstruire spirituellement au crépuscule de sa vie n’est pas utopique. C’est, au contraire, une activité bénéfique qui facilite les conditions de transition d’un changement d’existence. C’est la raison pour laquelle des maisons de retraite, à dimension familiale, fondée sur l’éthique bouddhique, est perçue comme une nécessité par beaucoup de bouddhistes occidentaux. (Article de Jean Pierre Chambraud dans Bouddhisme Actualité)

ENSEIGNEMENT de Lama Shérab Namdreul :

Si on établit des conditions favorables (extérieures et intérieures), la vieillesse et la mort peuvent être des moments privilégiées à la pratique et l’actualisation de l’éveil.

Dans les enseignements du Bouddha et tout particulièrement dans ceux du vajrayana et du yoga, nous disposons de pratique simple et profonde. En yoga bouddhique, la vieillesse n’est pas considérée strictement dans son aspect de dégénérescence du corps. La vieillesse entraîne un processus des cinq éléments et de leur souffle particulièrement profitable pour le méditant. La collaboration esprit -corps devient plus subtile jusqu’à l’avènement crucial de leur séparation qu’on nomme la mort. Avec les habitudes de l’identification égocentrique, le processus de résorbtion des cinq éléments se traduit au moment de la mort par des pathologies diverses, physiques et mentales. Avec l’habitude de la pratique les cinq éléments deviennet la base privilégiée des expériences de stabilité, félicité et lucidité.

Par l’application des vertus morales, au moment de notre mort, notre esprit sera une stabilité sereine, sans honte ni regret. Ce qui favorise une renaissance supérieure.

Avec la foi déterminée et l’esprit altruiste si nous aspirons à renaître dans un paradis comme Déouatchen, nous nous libérons du cycle des renaissances et depuis ce paradis nous avons la possibilité de progresser juqu’au total éveil et s’émaner pour leur bien parmi les êtres.

Sur la base de la pratique des perfections de Vertus ( les Six premières Paramitas) et l’actualisation de la conduite (les quatre Paramitas de l’activité), l’union (yoga) au processus des cinq éléments et cinq agrégats nous permet d’obtenir l’état de bouddha au moment de la mort.

OBJECTIF :

Créer un lieu pour pouvoir accueillir des personnes âgées, pratiquantes du dharma, dont la motivation est de se retrouver dans un cadre favorable à la préparation spirituelle de leur vieillesse et de la mort.

Dans cette perspective, le centre apportera aux personnes concernées l’encadrement spirituel nécessaire à travers la communauté elle-même (Sangha), par la présence de Lamas et également par le soutien de personnes compétentes en accompagnement de fin de vie.

L’ensemble permet de disposer d’un accompagnement à la fois philosophique, psychologique et spirituelle.

CONFIGURATION :

La structure, pour des raisons de convivialité et de gestion devra garder une dimension à taille humaine :

EFFECTIF (modifiables) :

Nous limiterons le nombre des résidents à 10 à 12, le nombre des Lamas intermitants à 2 à 4, 2 aides psychologiques formée à l’accompagnement de fin de vie et un personnel limité à 3 assurant les fonctions de cuisine, entretien etc...

IMMOBILIER :

Chaque résident ou couple de résidents disposeront d’un logement de plain pied, d’une surface d’environ 40 m2, avec confort et commodités spécifiques aux personnes âgées.

Un logement pour chaque lama permanent.

Un logement pour chaque membre du personnel.

L’ensemble est disposé afin de respecter la qualité de vie nécessaire à chacun, tout en gardant les avantages de la collectivité.

La structure commune se compose ainsi :

- un stoupa :

Il est le monument reliquaire central de la collectivité. Support d’offrandes et de souhaits, par nos circumambulations et aussi par son emplacement convergent, le stoupa sera le rappel de nos motivations.

- le temple (salle de pratique) :

Il est destiné aux cérémonies quotidiennes de prières et de méditations, aux enseignements.

- le temple du Bardo :

Il est destiné à l’accueil des urnes cinéraires et aux cérémonies.

- le gîte familial :

Il est mis gracieusement à la disposition des familles. Celles-ci peuvent éprouver le besoin d’effectuer un séjour avant, pendant et après le décès de leur parent pour recevoir un accompagnement, un soutien...

- le bâtiment collectif :

Il comporte une salle de séjour avec coin cheminée et bibliothèque, une salle à manger, la cuisine, un bureau d’accueil, la partie administrative.

- les dépendances :

Une partie peut être utilisée pour un accueil en dortoir et chambre d’hôtes. Le reste est utilisé pour le rangement du matériel et des véhicules nécessaires à l’entretien des lieux.

- le parc :

Un parc arboré, ombragé avec des promenades aménagées, des espaces de repos, voire un pré pouvant accueillir des animaux (lamas, chèvres, ânes...)

- centre de retraite :

Afin d’amener les meilleurs auspices par l’accumulation de mérites, la collectivité peut prendre en charge des retraitants. Le souhait de lama Shérab est la construction d’un centre de retraite de 4 ans avec une formation supplémentaire à tout ce qui traite de la vieillesse, la mort et l’accompagnement en fin de vie.

ACTIVITES DU CENTRE :

Toute l’activité du centre est réservée aux résidents et membres adhérents.

La direction des lieux est placée sous l’autorité spirituelle du Lama président de l’association Yogi Ling. Il dirige l’activité du centre et le programme des enseignements. Des cycles d’enseignements généraux du dharma seront dispensés tout le long de l’année. Des cérémonies de prières et de souhaits auront lieu tous les jours dans le temple, en commun, réunissant Lamas, résidents et membres. Tout particulièrement, seront donnés des enseignements rattachés à la lignée Shangpa Kagyu autour de la préparation à la mort, l’explication de tous les processus des bardos et des yogas.

Dans le cadre de l’accompagnement de fin de vie, les résidents et leurs familles pourront compter sur la présence permanente d’une personne compétente. Elle donnera des modules d’enseignements, animera des groupes de parole et toute forme de soutien individuel.

Par contre, l’activité du centre ne fait pas office d’institution de maison de retraite médicalisée. Chaque résident aura à sa propre charge le recours aux services extérieurs (médecins, hôpital, infirmière, aide-soignante...).

D’autre part, le personnel encadrant et les Lamas ne se substituent pas à la responsabilité civile et morale de la famille.

Le lieu existe de fait par l’adhésion volontaire de résidents autour d’une même aspiration, entraînant par nature un esprit de solidarité et d’entraide.

BUDGET DE DEPART à voir avec le SCI :

La SCI est propriétaire du terrain et de tous les bâtiments. L’acquisition se fait avec les droits d’entrée à la résidence et les dons.

- les droits d’entrée à la résidence :

Pour être résidents, il est nécessaire que chacun fasse un apport suffisant pour assumer l’acquisition du bien immobilier de départ, et la construction successive des différents bâtiments et logements.

- les dons :

Toute autre personne pourra participer à ce projet en faisant des dons manuels, financiers ou de toute autre nature.

- Plan de parrainage

Les membres adhérents qui envisagent leur résidence d’ici plusieurs années peuvent réserver leur logement avec un plan de parrainage. Le plan permet de supporter le crédit nécessaire à la construction du logement. Le parrainage peut devenir un lien privilégié entre un membre extérieur et un résident.

BUDGET DE FONCTIONNEMENT :

Le fonctionnement et la vocation du lieu dépend des résidents. Le budget étant connu de tous, les charges mensuelles seront réparties entre les résidents.

Les charges mensuelles comprennent la rémunération du personnel, la contribution forfaitaire des Lamas, les frais d’intendance et de fonctionnement du lieu.

Elles ne comprennent pas les consommations d’énergie et d’eau de chaque résidence, les frais individuels et de tout ce qui relève de la vie privée.

OBLIGATIONS DU RESIDENT :

Il est demandé la plus grande clarté entre le résident, sa famille et l’encadrement.

Le résident s’engage à respecter la charte et le règlement intérieur.

Il est entendu que nous sommes tous là avec la meilleure des volontés pour maintenir l’harmonie et ne pas entretenir la discorde au sein de notre Sangha.

Pour le bien de la collectivité, chaque résident, précis dans sa motivation, se doit de participer (sauf exception) dans le temple aux cérémonies régulière et exceptionnelles. Le suivi des enseignements est laissé à la motivation de chacun.

CONTACTS :

Lama Shérab Namdreul Tél. 04 70 66 39 72

DEDICACE :

Animés d’une sincère motivation, les initiateurs de ce projet souhaitent que l’activité de ce lieu puisse être utile au plus grand nombre et, pourquoi pas, générer d’autres initiatives de ce genre.

Par gratitude à nos Lamas et tout particulièrement à Kyabdjé Kalou Rinpotché, nous faisons le voeu que ce projet se réalise et soit prêt à accueillir Yangtsi Kalou Rinpotché, lors de sa prochaine venue en France.

Mangalam

Yogi-Ling->

www.buddhachannel.tv->




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

6 Messages

  • Puisque en Occident les personnes âgées sont mises au rang de la société et parquées dans des établissements sans aucune dignité dont certains ne sont que des "mouroirs" je trouve que ce projet est merveilleux et j’espère sincèrement que lorsque je serai plus âgée il y aura plusieurs maisons de retraite bouddhiste dans toute la France .

    repondre message

  • L’Oasis de Longue Vie, une maison de retraite bouddhiste 29 septembre 2007 14:00, par Michel 1955

    C’est un article de l’arbre des refuges qui me fait découvrir votre projet.

    Je trouve cet oasis extremement chouette, il faudrait qu’elle se généralise un peu partout, dans le monde car nous serons surement plus d’une douzaine de pratiquants à vouloir finir nos jours dans un tel cadre.

    Un bémol toutefois, comment vont faire toutes celles et ceux qui ne peuvent avoir l’apport personnel demandé ?

    amicalement

    Michel

    Voir en ligne : article de l’arbre des refuges

    repondre message

    • L’Oasis de Longue Vie, une maison de retraite bouddhiste 30 janvier 2008 21:29, par jacques lacaud

      en créant une association loi 1901 en faisant agréer la "maison de retraite" dans ce cas la les "résidants" bénéficiront d’aides.
      Nous avons en dordogne crée une asso pour réfléchir au problème...
      soyez les bienvenu(e)s vos idées nous interresses.
      précision : la "maison jardin de bodie" sera pour les Lamas vieillissants autour pour la sanga et toute personne bouddhiste

      repondre message

      • Bonjour , pouvez-vous donner le nom et les coordonnées de votre association ; je me renseigne sur toute initiative de ce genre ,afin de participer peut-être à un projet , et du moins , dans un premier tps , créer des relations entre gens motivés . Merci

        repondre message

  • Malheureusement ce projet,qui semble attrayant,n’offrirait qu’une dizaine de places.
    On pourrait peut-être penser aussi à des cohabitations,genre "cocon3s",regroupant des personnes désireuses de vivre dans le dharma.

    repondre message