Buddhachannel

Dans la même rubrique

21 novembre 2016

L’Apprentissage Shambhala

29. Juni 2016

Ajahn Chah









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Histoire de la Lignée Kagyu

samedi 29 août 2009

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [Nederlands]

La lignée kagyü arrive avec le grand yogi Tilopa qui vivait dans le Nord de l’Inde, autour du 10e siècle ap. J.-C. Tilopa reçut les quatre transmissions spéciales (tib. bka-babs-bzi) et les maîtrisa.


LA LIGNEE KAGYU

GIF - 108.5 ko
Tilopa

Bien qu’il y ait quelques désaccords dans les sources historiques au sujet des identités des maîtres associés à chacune des quatre transmissions, le consensus le plus général indique que leurs sources sont les suivantes : la première des quatre provenait de Nagarjuna et consiste en deux tantras, le "Tantra Sangwa Düpa" (s. Guhyasamaja) et le "Tantra Denshi". Il comprend également les pratiques appelées "Corps illusoire" (tib. sgyu-lus) et "Transfert" (tib. pho-ba). La seconde transmission spéciale provenait de Nakpopa et inclut le tantra appelé "Gyuma Chenmo" (s. Mahamaya) et la pratique appelée "Rêve Conscient" (tib. rmi-lam). La troisième transmission spéciale provenait de Lawapa et inclut le "Tantra Demchok" et la pratique de "Claire Lumière" (tib. od gsal). La quatrième a été transmise par Khandro Kalpa Zangmo et comprend le tantra connu sous le nom de "Gyepa Dorje" (s. Hevajra) et la pratique appelée "Tummo".

Ces enseignements ont été transmis de Tilopa à Naropa et ont été systématisés en tant que les Six Yogas de Naropa qui sont considérés comme un thème central dans la lignée kagyü. Naropa a transmis son savoir à Marpa, le grand traducteur, qui voyagea du Tibet en Inde afin de recevoir des instructions et qui par la suite retourna au Tibet et répandit les enseignements du Dharma.

Son étudiant Milarépa devint l’un des grands yogis du Tibet. Grâce à sa persévérance dans la pratique du Mahamudra et des Six Yogas de Naropa, il atteignit une profonde réalisation de la nature ultime de la réalité.

La transmission de Milarépa fut mise en pratique par Gampopa, le médecin de Dhagpo. Il étudia premièrement la tradition kadampa, qui est une voie progressive qui inclut ce qu’on appelle les enseignements du Lam Rim. Il rencontra également Milarépa et atteignit la réalisation de la nature ultime de l’esprit sous sa direction. Il établit des institutions monastiques, enseignant considérablement le dharma et attira de nombreux étudiants. Quatre de ses disciples fondèrent les quatre principales écoles kagyü : Babrom Dharma Wangchuk fonda l’école babrom kagyü, Pagdru Dorje Gyalpo fonda l’école pagdru kagyü, Shang Tsalpa Tsondru Drag fonda l’école tsalpa kagyü et le Karmapa Düsum Khyenpa fonda l’école kamtsang kagyü, connue comme l’école karma kagyü.

C’est le premier Karmapa, Düsum Khyenpa, qui reçut de Gampopa la transmission complète du Mahamudra.

Les huit lignées kagyü mineures advinrent avec les huit disciples principaux de Pagdru Dorje Gyalpo. Ces huit lignées sont : taglung kagyü, trophu kagyü, drukpa kagyü, martsang kagyü, yerpa kagyü, yazang kagyü, shugseb kagyü et drikung kagyü.

Les différentes lignées kagyü ne sont pas désignées sous le nom de "mineur" ou "majeur" à cause des instructions qu’elles contiennent ; sur ce plan, elles sont égales. Les quatre lignées majeures sont connues comme majeures parce qu’elles proviennent de Gampopa lui-même, tandis que les huit lignées mineures proviennent d’une génération ultérieure de maîtres. De nos jours, des quatre lignées kagyü majeures, seule la karma kagyü reste répandue. Parmi les huit lignées kagyü mineures, seule les taglung, drukpa et drikung kagyü existent encore comme lignées indépendantes.

Nous pouvons distinguer plusieurs transmissions à l’intérieur de chaque lignée. Toutefois, toutes les traditions bouddhistes au Tibet ont une lignée des voeux de Pratimoksha et une lignée des voeux de Bodhisattva.

"La guirlande dorée kagyü" renvoie aux maîtres qui sont les détenteurs de la lignée dans laquelle le Mahamudra est un sujet principal. Ce sont les maîtres indiens de la lignée, les réincarnations successives des Karmapa et leurs disciples les plus importants qui lui ont donné la transmission. Les détenteurs de la lignée sont sélectionnés par le Karmapa lui-même qui s’assure que les enseignements restent intacts et purs.

Le Karmapa choisit toujours lui-même l’enseignant qui va transmettre la lignée à sa future incarnation. C’est un grand bodhisattva qui a la capacité de percevoir la réalisation et les qualités des autres. C’est grâce à cette habileté qu’il choisit son propre guru. Il n’y a pas de règle fixe qui détermine l’enseignant à l’avance. Dans certains cas, les détenteurs de la lignées sont des réincarnations éminentes et, dans d’autres cas, des pratiquants exceptionnels sans statut élevé dans la hiérarchie religieuse.

Un autre aspect de la lignée karma kagyü est constitué par les directeurs intérimaires de l’administration qui sont les gardiens des monastères du Karmapa entre ses réincarnations. Ces gardiens ne sont pas des détenteurs de la lignée. Par exemple, le 14e Karmapa, Thegchog Dorje, installa le chef de la lignée drugpa kagyü, le 9e Drugchen Mipham Chökyi Gyamtso (connu aussi sous le nom de Mingyur Wangi Gyalpo) comme directeur intérimaire de l’administration. Le 16e Karmapa, en accord avec la législation indienne, a mis en place une corporation légale, la Société de Charité du Karmapa (Karmapa Charitable Trust), dont il a désigné le conseil d’administration.
Présentement, elle a la responsabilité de gérer les affaires du siège de S.S. le 16e Karmapa, des monastères affiliés et des centres, jusqu’à la majorité du 17e Karmapa.

Les Maîtres de la "Guirlande dorée kagyü"

- Tilopa 988-1069
- Naropa 1016-1100
- Marpa 1012-1097
- Milarepa 1052-1135
- Gampopa 1079-1153
- Le premier Karmapa, Dusum Khyenpa 1110-1193
- Drogon Rechen 1148-1218
- Pomdragpa 1170-1249
- Le second Karmapa, Karma Pakshi 1204-1283
- Drubtob Urgyenpa 1230-1312
- Le troisième Karmapa, Rangjung Dorje 1284-1339
- Gyalwa Jungtonpa 1296-1376
- Le quatrième Karmapa, Rolpai Dorje 1340-1383
- Le second Shamarpa, Kacho Wangpo 1350-1405
- Le cinquième Karmapa, Deshin Shegpa 1384-1415
- Rinchen Zangpo (Ratnabhadra) 15th c.
- Le sixième Karmapa, Thongwa Donden 1454-1506
- Bengar Jampal Zangpo 15/16th cent.
- Le premiert Gyaltsab, Paljor Dondrup 1427-1489
- Le Septième Karmapa, Chodrag Gyamtso 1454-1506
- Sangye Nyenpa, Tashi Paljor 1457-1525
- Le huitième Karmapa, Mikyo Dorje 1507-1554
- Le cinquième Shamarpa, Konchog Yenlag 1526-1583
- Le neuvième Karmapa, Wangchuk Dorje 1556-1603
- Le sixième Shamarpa, Chokyi Wangchuk 1584-1629
- Le dixième Karmapa, Choying Dorje 1604-1674
- Le septième Shamarpa, Yeshe Nyingpo 1631-1694
- Le onzième Karmapa, Yeshe Dorje 1676-1702
- Le huitième Shamarpa, Chokyi Dondrub 1695-1735
- Le douxième Karmapa, Changchub Dorje 1703-1735
- Le huitième Situpa, Chokyi Jungne 1700-1774
- Le treizième Karmapa, Dudul Dorje 1733-1797
- Le dixième Shamarpa, Mipham Chodrub Gyamtso 1742-1792
- Le neuvième Situpa, Pema Nyinche Wangpo 1774-1853
- Le quatorzième Karmapa, Thegchog Dorje 1798-1868
- Le premier Jamgon Kongtrul Lodro Thaye 1813-1901
- Le quinzième Karmapa, Khakyab Dorje 1871-1922
- Le onzième Situpa, Pema Wangchog 1886-1952
- Le second Jamgon Kongtrul Khyentse Euser 1904-1953
- Le seizième Karmapa, Rangjung Rigpai Dorje 1923-1981

- source : www.dhagpo-kagyu.org




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?