Buddhachannel

Dans la même rubrique









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Aperçu historique de la peine de mort en Chine

lundi 3 août 2015, par Buddhachannel Fr.

Langues :
JPEG - 9.2 ko
Condamné à mort - Chine

Sous l’Empire Qing, qui régna jusqu’en 1911, il y avait environ 840 crimes passibles de la peine de mort. Mais il y avait également un système très particulier pour réduire les peines. D’abord, il y avait l’amnistie, à laquelle l’Empereur avait recours très souvent. Ensuite, il y avait de nombreux cas où les personnes ne pouvaient pas être exécutées : s’il s’agissait d’une femme enceinte, d’un vieillard, d’un enfant, ou d’un fils unique dont les parents étaient âgés. Et enfin, il y avait un calendrier qui définissait les dates d’exécution : on ne pouvait pas exécuter au printemps et en été, et une fois que les dates étaient passées, l’exécution devait être différée.

Sous la République, la peine de mort a ensuite reculé de manière significative. Il y avait 30 crimes passibles de la peine de mort dans le code pénal de 1929 , révisé en 1935, et les homicides simples n’entraînaient pas une condamnation à la peine capitale. Seuls les homicides aggravés, dans les cas de pillage ou de banditisme, étaient punis par une exécution.

Le régime maoïste, né en 1949, a fondé le système légal sur la violence et le recours à la peine de mort. Position sur laquelle Mao est resté inflexible jusqu’à la fin de sa vie. L’événement fondateur aura sans doute été la campagne contre contre-révolutionnaire des années 1950. Des foules sont alors mobilisées pour assister à des procès publics suivis d’exécutions de masse. Cette forme de répression politique se vulgarisera sous le régime maoïste et se transformera sous Deng Xiaoping en un mode de répression « juridique » pour les criminels en tous genre : il s’agit du fameux « frapper fort ».

Très peu de personnes, même parmi les plus hautes sphères du Parti communiste chinois, connaissent le nombre d’exécutions perpétrées chaque année en Chine. Un officiel bien placé a confié : « Moi-même, je n’ai qu’une vague idée du nombre d’exécutions. Mais ce que je sais, c’est que leur nombre est trop élevé pour qu’il soit rendu public ».

Un article d’Ensemble contre la peine de mort

- Buddhachannel vous propose quelques sites à visiter :

Peine de Mort en Chine et Japon par Amnesty International->

Dépèches sur la peine de mort en Chine->


www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?