Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

L’histoire vraie du Bouddha d’or

mardi 8 mars 2016, par Alain Delaporte-Digard

Langues :


Je vais vous raconter une histoire vraie, digne des grandes légendes bouddhistes. Tout commence à Bangkok, près du quartier chinois le long du fleuve Chao Praya. La ville décide de faire des travaux d’aménagements des rives du fleuve en 1933. Pour cela il devenait nécessaire de détruire un temple en ruine qui contenait un bouddha très dégradé fait en stuc. Mais en Thailande, le respect pour toute représentation du bouddha ne permit pas de détruire pour des raisons esthétiques cette statue. Cette statue immense de plus de 6 tonnes fut transportée dans un petit temple voisin et resta dehors sous des tôles durant 20 ans. En 1955, le temple grandissant fit construire un batiment supplémentaire pour recevoir enfin cette énorme statue. La mousson bat son plein. Il est temps de mettre la statue à l’abri. Avec des prières et beaucoup d’attention en raison de la fragilité du stuc, la statue fut soulevée par une grue. C’est à ce moment-là que l’histoire bascule : un cable-porteur céde sous le poids et la statue bascule sur le côté et s’écrase dans la boue. Tout le monde se sauve, aussi les ouvriers que les spectateurs. Cette chute d’un aussi grand bouddha ne peut qu’être un signe annonciateur de mauvaise augure. Surtout que quelques instants après la chute, le ciel se déchaine créant un énorme orage qui sévit toute la journée et toute la nuit, faisant monter les eaux du fleuves et noyant la ville sous des trombes d’eau. La population est sous le choc. Les moines du temple prient toute la nuit.
Au petit matin, le supérieur de la pagode sort de la salle de prière, s’approche avec respect et crainte de la statue. Avec la même douceur qu’avec une personne très âgée, il commence la toilette de la statue, lui enlevant la boue qui recouvre une partie du visage. Le bouddha ne semble pas courroucé. Il appelle les autres moines, restés craintivement dans la salles de prières. A l’endroit d el’imact de la starue avec le sol, les stuc a explosé et laisse apparaitre une étrange lumière. Une lumière comme un éclat d lumière. Sous le stuc, le bouddha brille.
Après de nombreuses concertations, l’accident fût au contraire perçu comme un événement propice et annonciateur de beaucoup de bénédictions. Il fût décidé d’enlever le stuc. C’est là qu’apparut dans sa pleine beauté la plus grande statue en or du monde. 5,5 tonnes d’or massif. Non pas une statue avec des espaces creux à l’intérieur pour mettre des livres de prières, des bijoux ou offrandes. Non, 5,5 tonnes d’or massif travaillé dans le style de Sukhotai, sukhotai, la grande cité à son apogée au 12ème siècle. De toute la Thaïlande, des fidèles virent découvrir cette merveille. Depuis, le petit temple est devenu un grand sanctuaire mondialement connu.

L’histoire révèle que les Birmans envahirent le pays et assiègent Ayutthaya, la vieille capitale du Royaume de Siam. Pour éviter le vol de cette statue et son départ pour la Birmanie, les moines vont la recouvrir sous une épaisse couche de stuc. Plus tard, la statue transportée à Bangkok, le secret du stratagème gardé par velues moines, disparût à leur mort, laissant le bouddha d’Or dans l’oubli pendant presque 200 ans.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?