Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Pha that luang

mardi 1er mars 2016

Langues :

Aujourd’hui, découvrons ensemble l’un des plus beaux temples bouddhistes du monde, celui de Pha That Luang, avec son stupa doré qui est le symbole de la ville de Vientiane, comme la Tour Eiffel est le symbole de Paris.

Nous sommes en 1566 et le roi laotien Setthathirat, pendant sa guerre victorieuse contre la Birmanie, découvre le temple de Shwedagon à Rangoon avec son grand stupa recouvert de plusieurs tonnes d’or sous forme de briques. De retour dans son pays, il décide de changer la place de sa capitale jusque là située à Luang Prabang et de créer une nouvelle ville appelée Vientiane. Il fait construire Pha That Luang, qui signifie le "grand stupa d’or", qui deviendra jusqu’à nos jours le monument national représentant la foi bouddhiste et la souveraineté du Laos.

Haut de 45 mètres, ce stupa repose sur une base large de 69 mètres et est totalement recouvert d’or. Environ 500 kilos de feuilles d’or lui donnent son côté étincelant, symbole du rayonnement du bouddhisme et de la splendeur du Laos. 30 stupas plus petits entourent cette montagne bouddhiste. Le but politique du roi Setthathira est de montrer sa supériorité sur le Royaume de Siam (l’actuelle Thaïlande) en surpassant les splendeurs du temple de Doï Suthep à Chiang Maï, le temple le plus vénéré par tous les thaïs.

Le Pha That Luang stupa est construit sur 3 niveaux, qui symbolisent l’ascension de la terre vers le ciel. Comme dans le temple de Borobudur en Indonésie, le premier niveau correspond à la vie ordinaire du peuple, le deuxième niveau représente une certaine compréhension du Dhamma, la voie enseignée par le bouddha, et le troisième et dernier niveau est la réalisation de l’être éveillé comme le bouddha.
Un cloître magnifique de 85 mètres de long entoure le stupa et abrite diverses statues de Bouddha et des peintures.

Le Stupa Pha That Luang subit de nombreuses destructions et reconstructions. Son or fut pillé plusieurs fois par les thaïs et ses murs réduits en cendres. Très dégradé, le monument fût restauré vers 1901 par l’Ecole Française d’Extrême-Orient, mais les choix architecturaux ne furent pas acceptés par la majorité des Laotiens qui souhaitaient une architecture proche de la pureté d’origine. En s’appuyant sur des documents anciens, notamment les dessins faits par Louis Delaporte en 1866, le gouvernement laotien modifie donc le monument vers 1930 pour lui donner sa forme actuelle.

Le Pha That Luang est maintenant l’une des grandes attractions touristiques d’Asie. Mais n’oublions pas qu’en tant que stupa, il représente pour les bouddhistes théravada le Mont Meru, c’est-à-dire l’axe autour duquel le monde tourne.

LA FÊTE DU PHA THAT LUANG

Chaque année, à la première pleine lune du mois de novembre, tout le pays se retrouve pour la fête des stupas. Pendant trois jours, des milliers de fidèles et des moines venant de tout le pays se rassemblent en longues processions, dont certaines aux flambeaux. Au même moment, en dehors du temple, ont lieu des parties rituelles de tikki, une forme de hokey qui se joue avec des crosses de bambou. Originaire de la Birmanie, le tikki serait d’ailleurs à l’origine du hockey sur gazon des Britanniques.


Facebook : buddhachannel.tv
Twitter : @ BUDDHACHANNEL

— -

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?