Buddhachannel

Dans la même rubrique

1er février 2016

Idée Lecture - Eurêka









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Plaidoyer pour l’altruisme : l’interview de Matthieu Ricard

mardi 1er octobre 2013, par Buddhachannel Fr.

Langues :

ALTRUISME - Oubliez tout ce qu’on vous a appris, c’est à une nouvelle manière de penser l’homme que Matthieu Ricard appelle. Moine, bouddhiste et disciple du dalaï lama, il est l’auteur de ce Plaidoyer pour l’altruisme, en librairie depuis le 19 septembre. Un ouvrage à l’ambition encyclopédique, mais aussi laïque, qui déborde de pertinence en période de crise.

Les preuves sont là. Non, nous sommes pas des êtres égoïste mus par le seul désir de maximiser notre intérêt. Non, la société n’est pas plus violente aujourd’hui qu’hier. Oui nous pouvons changer notre manière d’être et donc coopérer davantage, pas seulement à un niveau individuel mais aussi à un niveau collectif.

Qu’il s’agisse de l’économie, de l’environnement, de notre bien-être et de nos relations aux autres, nous gagnerions tous à reconnaître et à cultiver l’altruisme.

Ce n’est pas uniquement le moine qui le dit, c’est surtout la science. De l’évolutionnisme à la neurologie en passant par la psychologie, mais aussi l’analyse de données concernant les conflits, tout concourt à montrer que l’altruisme est non seulement inné chez l’homme, mais qu’il peut aussi être créé. Devenir meilleur est littéralement à portée de main, à condition d’accepter ces évidences que nous avons oubliées.

Le HuffPost : La science le montre, l’altruisme est partout, inné chez les enfants, présents chez les animaux... Alors pourquoi avoir écrit ce livre ?

R : Parce que tout le monde ne pense pas comme ça. Il y a souvent cette idée que nous sommes tous des égoïstes. Quand j’ai travaillé sur le sujet je pensais que l’altruisme existait, que ce n’était pas la peine de le prouver, mais je ne m’attendais pas à ces courants de pensée très forts, les philosophes à partir du XVIIè siècle comme Hobbes, des psychologues du début du XXè siècle et les économistes néoclassiques pour lesquels l’altruisme est inconnu au bataillon. L’altruisme, ils n’y croient tout simplement pas. En résumé, ils disent : "gratter à la surface d’un altruiste et c’est l’égoïste qui va saigner". Autrement dit, si on est bien malin et perspicace, on trouvera toujours une motivation égoïste à un acte altruiste.


- Lire la suite sur : www.huffingtonpost.fr




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?