Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Maté

mercredi 22 juillet 2015, par Buddhachannel Fr.

Langues :

LE MATE, BOISSON STIMULANTE MOINS
EXCITANTE QUE LE THÉ OU LE CAFÉ


DESCRIPTIF

Plante de la famille des aquifoliacées

Arbre qui peut atteindre 10 m et hauteur et ressembler à un oranger.

Son tronc de couleur grise mesure normalement 20 à 25 cm de diamètre mais peut atteindre jusqu’à 40 cm de diamètre pour des arbres plus agés. Feuilles alternées, pétiole de 1cm de longueur. La feuille entière mesure 8 à 10 cm de longueur et 3 à 4 cm de largeur. Petites fleurs, pâles, à la corolle à 4 pétales. Le fruit est une petite baie de la grosseur d’un grain de poivre.

Variétés angustifolia - vulgairement appelée : Herva maté grandes feuilles ou herva maté aux feuilles longues.

L’origine du mot maté est quéchua avant on disait bol (futaille) où les buveurs de maté dégustaient le chimarrao (infusion).

ORIGINE

Le maté est originaire de Bahia au Rio Grande du Sud avec une présence majoritaire au Parana, Santa Catarina et Mato Grosso.

Il constitue le revêtement fleuri d’une aire qui comprend les parallèles de 18 et 30 degrés de latitude sud. Végétations dans les régions sous-tropicales et tempérées d’Amérique du Sud. Situé principalement entre 450 et 800 mètres d’altitude, il se développe généralement à l’ombre des forêts de sapins/pins, ce qui ne l’empêche nullement de prospérer quand il est cultivé en plein champs.

La dissémination (dispersion des graines) naturelle est effectuée grâce aux pelotes d’herbes constituées par les oiseaux qui cherchent les fruits mûrs.

Outre les superficies où le maté pousse sauvagement, toutes les cultures introduites dans des régions écologiques adaptées et selon certains processus agricoles permettent un meilleur profit industriel de la plante.

Longévité : A l’état sauvage elle peut vivre quelques dizaine d’années, permettant ainsi de bonnes moissons. Si son exploitation est bien faite, il est prouvé que la production augmente graduellement jusqu’à 30 ans d’âge ; on peut d’ailleurs trouver encore aujourd’hui des herbes qui ont été plantées par les moines jésuites au 17e siècle.

PROCESSUS DE TRANSFORMATION

La récolte de maté est effectuée au mois de juin jusqu’en septembre et la préparation des feuilles constitue une série d’opérations typiques, avec des appareils spéciaux et avec une nomenclature propre.

Dans le même temps que la récolte on procède au séchage qui doit être rapide et suivre une méthode très précise pour ne pas altérer la saveur, l’arôme et les qualités du produit.

L’opération de séchage consiste à faire passer sur les flammes vives, pendant quelques secondes, les feuilles et branches d’herbes. Elle peut être effectuée à la main ou en cylindre. Le séchage est parfait quand toutes les feuilles et branches passent d’une façon uniforme sur les flammes sans être brûlées ou noircies au bout de quelques minutes.

La base de séchage est un feu avec beaucoup de grandes flammes. L’appareil est un cylindre de fer avec une clôture de toile d’airain tournant sur une fournaise, à l’intérieur duquel on met les herbes déjà concassées.

Le concassage est l’opération qui est effectuée après le séchage si elle est faite à la main, ou avant si elle est faite en appareil. Il consiste à séparer le bois des feuilles en deux dimensions et grosseurs différentes.

Après le séchage vient le battage, acte de battre l’herbe avant de l’apporter au moulin. Il peut être fait manuellement ou mécaniquement. Après cette opération, l’herbe est tamisée pour séparer les morceaux de branches et ensuite aller à l’industrialisation finale où elle va être moulue et préparée en divers types et classes et conditionnée sous emballages selon les besoins commerciaux, soit dans des sacs soit dans des boites métalliques soit en sachets.

COMPOSITION CHIMIQUE

Elle démontre les qualités médicinales et alimentaires.

LEHMANN trouve 0,57 % de caféine dans le bois de la tige et 0,32 % dans la racine du maté.

Une analyse faite par PECKOLT à partir de 1 000 grammes de feuilles de maté du Panama démontre la présence des substances suivantes : pour 104,600 g : huile essentielle 0,179 g, iea-ropteno 0,019, substance cireuse et graisseuse 18,800 ; chlorophylle et résine 51,200 mole ; matière colorante jaune-vert 10,800, acide résineux 84,500 ; caféïne 16,750 ; principe aromatique (groupe des fénoïdes) 2,500 ; acide méthanique 44,975, acide vinidrique cristalisé 0,025 ; matière extractive, substance amère, etc..., 65,130, substances albuminoïdes, gommeuses, sels inorganiques, etc.. 36,102, matière extractive, saccharine 6,720, cellulose, etc. 687,900. La teneur en caféine est variable. Dans 15 analyses faites avec des échantillons secs à l’Institut de Chimie Agricole, de provenances diverses, le pourcentage était de : 0,49 - 1,18 - 1,36 - 1,80 - 0,40 - 1,05 - 0,68 - 1,10 - 1,04 - 0,98 - 0,69 - 0,42 - 0,92 - 0,66 et 1,03. De récentes recherches dans le même institut ont mis en évidence une bonne qualité en vitamine A, de 1,503 U.I. pour 100 g ; quantité supérieure à celle d’un avocat, potiron, banane, pomme anglaise, petit-pois, goyave.

Des recherches réalisées par le Laboratoire Eddy de New-York en 1941 avec des échantillons de maté vert ont trouvé le résultat suivant : vitamine B1.503 U.I. pour 100 g ; vitamine B2 (G) 69 U.I. ; vitamine C 142 U.I. ; vitamine C 142 U.I. Le maté est considéré comme un produit nutritif et l’un des plus hygiénique, étant dans certains pays sud-américains un produit de première nécessité.

PROPRIÉTÉS

Pour ses qualités toniques, stimulantes et diurétiques, il est considéré comme un véritable aliment d’épargne et il est moins excitant que le thé et le café et ne provoque aucune insomnie aux consommateurs réguliers.

Physiologiquement, il est admis que le maté exerce une action bienfaisante sur le corps, dissipe la fatigue et stimule la concentration musculaire, augmente l’endurance. Il stimule l’appétit sans perturber l’estomac, aide à la digestion et pacifie la constipation.

Selon l’avis du Dr M. de Tours, le maté est un stimulant général de toutes les fonctions et en particulier l’intelligence. Son alcaloïde, la matéine, possède différentes propriétés de la caféine sans procurer ses inconvénients.

Actuellement le maté fait l’objet d’autres procédés afin d’obtenir la caféine, industrialisation qui a eu son développement avec la 2e guerre mondiale. Comme toute la plante est exploitée intensivement, l’herbe maté est attaquée par divers insectes et maladies.

Le marché du maté et souvent victime de falsifications. Il existe de nombreuses plantes de la même famille et genre et d’autres familles employées dans la fraude.


www.buddhachannel.tv




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

4 Messages

  • Le Maté, un excitant doux ? 18 octobre 2007 10:43, par Paul Merle des Isles

    Bonjour,
    Français ayant vécu en Argentine, où j’ai appris à consommmer le maté, j’ai retrouvé avec bonheur celui-ci de longues années après mon retour en France (qu’on se souvienne de la - trop - fameuse madeleine de Proust...) Cela étant, je m’inscris en faux contre l’affirmation que le maté serait "beaucoup moins excitant" que le café ou que le thé : je peux vous certifier que mes insomnies dues à ce produit délicieux sont au contraire plus tenaces que celles liées, par exemple, à ma consommation de thé. Les étudiants argentins le savent d’ailleurs bien, puisqu’au moment des examens, c’est le maté qui accompagne leurs veilles studieuses.
    Cordialement,
    Paul Merle des Isles

    repondre message

    • Le Maté, un excitant doux ? 2 mai 2008 00:29, par jean pioerre delaup

      bonsoir,

      serais-tu le Paul Merle des isles que j’ai connu en 1968 au lycéee Mathias à chalon sur saone ?

      Jean Pierre Delaup

      jpadelaup@infonie.fr

      repondre message

  • Le Maté 9 août 2008 15:27, par Catherine G.

    Bonjour
    A la recherche de boissons moins excitantes que le thé ou le café , nous avons essayé divers roîbos et le maté que l’on nous avait vanté pour ses qualités
    anti- cancérogènes. Mais , sans en consommer des quantités, au bout de quelques semaines, mon compagnon s’est mis à avoir des palpitations et des poussées d’adrénaline ! Nous avons mis un moment à nous dire que c’était peut-être le maté...En effet, depuis qu’il a arrêté d’en boire , il ne ressent plus aucun malaise.
    En revanche, je n’ai de mon côté ressenti aucun effet de ce genre.
    Catherine de Pordic en Côtes d’Armor

    repondre message

    • Le Maté 9 août 2008 21:19, par Alain

      Bonjour Catherine
      Le maté possède de la caféine. Comme pour tout excitant, certaines personnes réagissent plus que d’autres.
      Comme toute chose, il faut expérimenter pour découvrir ce qui nous convient. C’est ce que vous avez fait de façon fort judicieuse.
      Effectivement, la caféine du maté peut créer des palpitations pour certaines personnes.
      De façon globale, le maté est une boisson aux multiples qualités. Mais c’est un excitant cardiaque pour certains, et simplement un tonifiant général pour d’autres.
      Rappelons-nous qu’il n’y a pas un produit universel pour tous et que le meilleur des produits pris en trop grande quantité nous fait mal.
      La seule difficulté, c’est de savoir qu’elle est la limite de chacun. Parfois, elle est très vite atteinte.
      Très cordialement
      Alain Delaporte-Digard

      repondre message