Buddhachannel

Dans la même rubrique









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Mariage royal au Bhoutan

lundi 17 octobre 2011

Langues :

14.10.2011

Le cinquième « roi-dragon » a épousé jeudi une roturière dans ce petit État himalayen.

De notre correspondant en Asie du Sud.

JPEG - 62.1 ko
Le « roi-dragon » Jigme Khesar Namgyel Wangchuck et son épouse Jetsun Pema
saluent le peuple bouthanais, jeudi, peu après leur mariage.Crédits photo : ADREES

Enveloppé d’un nuage d’encens, porté par les chants des moines bouddhistes, le cinquième « roi-dragon » du Bhoutan a épousé jeudi une roturière de dix ans sa cadette. Pour le plus grand bonheur de ses sujets, qui commençaient à s’inquiéter du célibat de leur monarque, âgé de 31 ans. Au terme d’un cérémonial emprunté au bouddhisme antique, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, portant la « couronne du corbeau géant » - une coiffe surmontée de l’oiseau noir, symbole de la dynastie des Wangchuck -, est descendu de son trône d’or et a déposé sur la chevelure de jais de sa future épouse, une couronne plus modeste de brocart de soie. Puis il l’a invitée à venir s’asseoir à ses côtés, face à une immense statue du Bouddha. Jetsun Pema, fille d’un pilote de ligne, est alors devenue reine de l’un des plus petits royaumes du monde ; l’un des plus fermés aussi, dans tous les sens du terme. Perché sur la chaîne de l’Himalaya, le Bhoutan, qui compte 700.000 habitants, est coincé entre l’Inde et le Tibet (Chine). La densité de la population y est estimée entre 7 et 14 habitants au kilomètre carré.

La cérémonie, préparée avec le plus grand soin, mais que la plupart des Bhoutanais ont dû se contenter de regarder à la télévision, avait débuté à 8h20 tapantes, comme l’avaient exigé les astrologues du palais royal. Elle s’est déroulée au lendemain d’une nuit de pleine lune, dans l’enceinte du monastère fortifié de Punakha, l’ancienne capitale d’hiver du royaume. Au pied de cet impressionnant dzong, qui date du XVIIe siècle, coule la rivière Ma Chu.

- Lire la suite sur www.lefigaro.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?