Buddhachannel

Dans la même rubrique

21 novembre 2016

L’Apprentissage Shambhala

29. Juni 2016

Ajahn Chah









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Thaïlandais Sulak Sivaraksa récipiendaire du 28e prix Niwano de la paix

lundi 25 juillet 2011

Langues :

KYOTO, Japon, le 23 juill. 2011 /CNW

JPEG - 40.5 ko
Sulak Sivaraksa
Photo : www.rightlivelihood.org

Le 23 juillet, la Fondation Niwano pour la paix a attribué le 28e prix Niwano de la paix à Sulak Sivaraksa, de la Thaïlande, en reconnaissance de sa contribution à une nouvelle conception de la paix, de la démocratie et du développement, ainsi qu’à la préservation de l’environnement suivant les principes de base de sa foi bouddhiste.

Dans le cadre d’une cérémonie qui s’est déroulée au Fumon Hall de Kyoto du Rissho Kosei-kai, Sulak Sivaraksa a reçu un certificat de mérite, une médaille et un prix en espèces d’une valeur de 20 millions de yens.

Né en Thaïlande en 1933 dans une famille d’origine chinoise, Sulak Sivaraksa a fait ses études en Thaïlande, en Angleterre et au pays de Galles. Il est retourné dans son pays natal en 1961. Durant sa longue carrière, il a utilisé ses dons intellectuels pour véhiculer le concept et le mouvement du « bouddhisme engagé ». Il a été professeur, savant, éditeur, militant et fondateur de nombreuses organisations, dont l’INEB (le Réseau international des bouddhistes engagés). Il est l’auteur de plus de 100 ouvrages et monographies en thaï et en anglais.

Le comité du prix de la paix affirme avoir sélectionné Sulak Sivaraksa comme récipiendaire pour 2011 parce qu’il « possède les capacités intellectuelles nécessaires pour amener les gens à promouvoir l’importance de la conscience sociale parmi les bouddhistes du monde entier ». Selon le comité, Sulak Sivaraksa se distingue également par son discours intelligent en faveur de l’environnement.

Dans son mot de remerciement, le récipiendaire a dit : « Nous devons apprendre à respecter la nature et tous les êtres sensibles plutôt que de les considérer comme des ressources à exploiter pour toucher un profit ou un gain à court terme. Nous devons également prendre conscience du fait que les nouveaux progrès scientifiques et technologiques ne sont pas nécessairement opportuns, comme en témoigne explicitement la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. »

- Lire la suite sur www.cnw.ca

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?