Buddhachannel

Dans la même rubrique

21 novembre 2016, par Buddhachannel Fr.

Les belles endormies

29 June 2016

Pha That Luang, Laos

29 juin 2016

Pha That Luang, Laos

2 de mayo de 2016, por Buddhachannel Es.

Grutas de Mogao









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Le Mandala : Créer et détruire l’Art pour exposer la Compassion

mardi 17 mai 2016, par Buddhachannel USA

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

CRÉER ET DÉTRUIRE L’ART POUR EXPOSER LA COMPASSION [1]


04.04.2008

Arizona, USA - La plupart des artistes veulent préserver leur œuvre éternellement, mais pour l’érudit bouddhiste Losang Samten, l’achèvement de son œuvre d’art sacré est suivi de sa destruction, et ses restes vont dans l’eau courante.

<< VAL CAÑEZ / Tucson Citizen
L’érudit bouddhiste Losang Samten travaillant sur un mandala à la librairie de l’Université d’Arizona

Samten est à la librairie de l’Université d’Arizona, à l’Union étudiante depuis samedi. Il crée minutieusement un mandala, motif labyrinthique, symbolique, formé de millions de grains de sable colorés.
Le mandala de sable est une forme d’art venue du Tibet, où est né Samten. Penché sur sa table dans la librairie, Samten utilise un entonnoir métallisé, ou chakpos, afin de verser le sable de manière stratégique.

A l’aide de formes géométriques et d’images tibétaines, il a crée un dessin symétrique dont il espère qu’il communiquera la compassion.

Samedi, Samten détruira l’image dans ce qui est connu comme la Cérémonie de la Dissolution. Les grains de sable seront emportés par l’eau, symbolisant ainsi un principe noyau du Bouddhisme selon lequel rien n’est permanent et toute chose finit par retourner à sa place sur Terre.

Samten a été le premier moine bouddhiste à présenter publiquement le mandala de sable aux États-Unis. Il est né au Tibet, qui a été envahi par la Chine et annexé en 1951. Lui et sa famille fuient vers le Népal voisin en 1959 lorsque le leader tibétain, le 14ème Dalai Lama, demande l’asile politique en Inde.

A l’âge de 11 ans, Samten devient moine bouddhiste et étudie les coutumes du Tibet, dont la tâche ambitieuse de créer des mandalas de sable. Il devient l’un des assistants personnels du Dalai Lama et un érudit accompli voyageant à travers le monde pour partager sa connaissance.

La visite de Samten à Tucson, parrainée par Arizona Friends of Tibet, fait suite aux manifestations anti-gouvernementales tibétaines du mois dernier, les plus importantes de ces deux dernières décennies. La Chine tente de maîtriser la violence avant les Jeux Olympiques de Pékin prévus en Août. Elle a envoyé des milliers de policiers de de troupes armées au Tibet pour rétablir la paix, pourchasser les leaders et limiter l’accès aux monastères bouddhistes. Les manifestation emmenées par des moines, avaient commencé pacifiquement le 10 mars pour devenir plus violentes quatre jours plus tard.

Les officiels chinois ont fait état de 22 morts. Mais les exilés tibétains affirment qu’ environ 140 personnes ont été tuées.

Arizona Friends of Tibet, organisation à but non lucratif formée pour éduquer le public à la culture et la civilisation tibétaines, a invité Samten pour qu’il partage son art avec la communauté de Tucson.

"Nous essayons de faire des choses qui servent le peuple et la culture tibétaine. Nous tentons de la maintenir en vie", explique Mary K. Thompson, volontaire à l’Arizona Friends of Tibet. Selon Samten, le mandala est un outil puissant qui communique son message de compassion.

"Pour certains, il est plus facile de comprendre les choses à travers l’art", indique Samten. Un étudiant à l’UA Sancho Manzano observe silencieusement Samten, alors que celui-ci travaille avec diligence sur l’œuvre de sable. Manzano raconte qu’il a été hypnotisé par la "patience, l’art et la persistance" de Samten.

Paula Fuchs a amené ses deux enfants pour voir la création du mandala. "Je veux présenter différentes religions à mes enfants, ainsi ils pourront apprendre d’autres peuples et traditions", explique t-elle. "Cela nous rend interdépendant et compréhensif envers autrui".

L’Associated Press a contribué à ce reportage.


Par CRYSTAL GARCIA

Source : Tucson Citizen



Cette semaine nous partons à la découverte de la place de l’Art dans la Spiritualité.
Chaque jour, de nouveaux articles vous seront présentés.
Dès aujourd’hui retrouvez :

- La Voie Zen du gros Pinceau avec Jean-Pierre Ingrand
- Les Haïkus par Luc Bordes
- Vietnam - Une Nonne utilise les Arts Martiaux pour se rapprocher de Bouddha



GIF - 226.7 ko
Mandala Kalachakra




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?