Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Mon esprit fait son cinéma !

mardi 23 novembre 2010, par Alain Delaporte-Digard

Langues :

Existe-t’il un Cinéma de Sérénité ?

GIF - 179.9 ko
... comme le film Samsara.

Avez-vous remarqué comment notre esprit peut changer d’un moment à l’autre ? De mauvaise humeur au réveil parce qu’il faut se lever, soudainement heureux d’un coup de fil, routinier à l’arrivée au travail, paresseux ou agité, nous passons avec brio d’un rôle à l’autre. Nous jouons chaque jour différents personnages, devenons jeune-premier ou clown triste, tout en restant persuadés que nous sommes du matin au soir la même et valeureuse personne… alors que notre esprit n’a fait que sauter d’un film à l’autre avec allégresse. Et ne parlons pas des rêves qui nous amènent parfois dans des histoires inconcevables entre le film fantastique, le film sédatif , le film Art et Essai avec beaucoup d’essais et de répétitions d’ailleurs, et bien d’autres. C’est tout Hollywood, Bollywood et la Cinecittà sur l’écran noir de nos nuits blanches et de nos jours qui se ressemblent.

Quels sont donc ces personnages qui nous habitent ? Où sont-ils cachés ? Dans notre conscient ? Dans notre émotionnel ? Dans notre cerveau ? Nous qui pensons diriger notre vie, ne sommes-nous pas des acteurs enrôlés par un grand cinéaste : notre agitation cérébrale engagée dans une folle échappée échevelée à 24 images/seconde ?

Sans prise de conscience, sans entraînement spécifique, notre cinéma intérieur nous contrôle à notre insu, à tel point que nous finissons par croire que c’est notre personnalité, notre tempérament, notre originalité qui s’expriment sous des formes variées, si multiples et donc si riches ! Alors que ce ne sont que des soubresauts d’une pellicule qui a perdu quelques dents et qui peine à rester dans le mécanisme de projection. Oui, nos si belles agitations ou déprimes ne sont que des courts-circuits nerveux, des ruminations incontrôlées des enchainements et dérapages neuronaux. Nos projections mentales éclairent et révèlent notre incohérence et notre désarroi.

Heureusement qu’il existe des films de sérénité. Pour les trouver, il faut devenir spectateur de l’acteur que nous sommes à chaque instant. La simple observation de nos agitations et contradictions apaise le jeu des spasmes neuronaux. Par l’attention et la respiration, le film de nos pensées se ralentit et prend une consistance nouvelle. Un acteur est né. Un cinéma d’aujourd’hui dont notre société a besoin.

La vision des films de sérénité influence aussi notre mental et nous conscientise.
Voici une liste de quelques films pour cheminer :

- Milarepa, la voie du bonheur
- Dakinis, le féminin de la sagesse
- Sept ans au Tibet
- Kundun
- Little Buddha
- Samsara

Alain Delaporte-Digard pour www.buddhachannel.tv

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?