Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Exposition — Dieu(x), modes d’emploi

lundi 15 novembre 2010

Langues :

Qu’il s’appelle Allah, Yahvé, Christ, Bouddha, Sedna ou autre, chacun d’eux et bien d’autres font partie des croyances et pratiques religieuses à travers les quelque 190 ethnicités que compte le Canada aujourd’hui. À n’en pas douter, Dieu est partout et... multiple, comme le démontre Dieu(x), modes d’emploi, la nouvelle exposition du Musée de la civilisation.


Chaque religion ou pratique religieuse a un dieu ou une divinité dont les croyances se recoupent parfois, mais qui diffèrent très souvent dans la façon de l’implorer ou de lui rendre hommage, autrement dit dans la pratique quotidienne que lui vouent ses fidèles. Présentée jusqu’au 11 septembre 2011, Dieu(x), modes d’emploi fait la preuve par cent que les religions, quelles qu’elles soient, est un sujet très actuel, mais aussi fort complexe.


Si l’exposition permet de se familiariser avec plusieurs d’entre elles, il faut absolument prendre le temps de lire, d’écouter quelques-uns des témoignages et de fureter sur les postes interactifs de l’exposition pour qui veut s’informer et avoir une bonne idée des pratiques religieuses actuelles, ici comme ailleurs.


Emprunté au Musée de l’Europe et de Tempora SA à Bruxelles, le concept de l’exposition a été adapté conjointement par le Musée de la civilisation, à Québec, et le Musées des civilisations à Gatineau. Si bien que les quelque 225 artefacts présentés dans l’exposition, dont certaines pièces exceptionnelles, de même que les documents audiovisuels et interactifs et les iconographies, proviennent tous des collections des deux musées.


Le design de l’exposition, où la forme circulaire - qui symbolise le divin et l’infini - de même que la lumière - un des rares éléments qui se retrouve dans presque toutes les religions - ont été privilégiées, a été conçu par l’équipe du Musée de la civilisation. Ce qui a d’ailleurs amené le représentant du musée belge à dire que cette quatrième adaptation de l’exposition était sans conteste la plus belle de toutes.



Onze zones


La mise en place de l’exposition est répartie dans onze zones avec une approche anthropologique et respectueuse de chaque pratique, sans jamais porter de jugement ni favoriser une religion plus qu’une autre. «  C’est un appel à la tolérance et au respect des cultures avec une ouverture d’esprit qui veut susciter la réflexion », précise Michel Côté, directeur général du MCQ lors de la visite de presse.


En entrant dans la salle, les visiteurs peuvent voir une immense carte géographique permettant de situer les principales religions à travers le monde en fonction du nombre de pratiquants. La seconde zone permet de se familiariser avec les divinités les plus courantes.


Par la suite, le public pourra en apprendre davantage sur les gestes et lieux de cultes, l’au-delà, les cycles ou 25 fêtes qui marquent des moments importants dans les principales religions, les divers passages de la naissance à la mort, les voix, les lieux de pèlerinage, les manifestations corporelles, les intermédiaires qui guident les fidèles, de même que, pour terminer, un chapitre créé par le MCQ sur les conflits et la coexistence.



- Denise Martel pour Le Journal de Québec

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?