Buddhachannel

Dans la même rubrique

15 de Março de 2016, por Buddhachannel Portugal

Casamento ecológico

28 décembre 2015

Le bois : écolo ou pas ?









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Une journée pour le climat

lundi 11 octobre 2010

Langues :


10.10.2010

Cette journée baptisée "10/10/10" se tient à la fin d’une semaine de négociations en Chine où les délégués de plus de 170 pays ont tenté de relancer un processus mal en point depuis la conférence de Copenhague.

JPEG - 23.8 ko
L’an dernier, des milliers de manifestants s’étaient réunis de Sydney à New York pour mobiliser l’opinion publique mondiale.
AFP

Pousser les États à agir plus vite et plus fort contre le changement climatique : à l’occasion de la Journée mondiale du Climat, dimanche 10 octobre, des milliers de citoyens vont multiplier les petits gestes pour donner l’exemple à leurs dirigeants.

Cette journée baptisée "10/10/10" se tient au lendemain de la fin d’une semaine de négociations à Tianjin (Chine), où les délégués de plus de 170 pays ont tenté de relancer un processus mal en point depuis la conférence de Copenhague et éviter d’arriver les mains vides à Cancun (Mexique), en fin d’année.

"Cela témoigne du désir toujours présent des gens pour une action véritable", estime Bill McKibben, cofondateur de l’organisation écologiste 350.org, à l’origine de cette manifestation.

"Cela va être, je pense, la journée d’action citoyenne la plus suivie de toute l’histoire de la planète", assure-t-il depuis les Etats-Unis.

Et "nous espérons qu’elle enverra un message à nos dirigeants politiques qui ont totalement échoué à régler ce problème", lâche encore celui qui fut l’auteur d’un des premiers livres pour grand public sur le réchauffement de la planète.

Le chiffre "350" est une allusion à la concentration de CO2 dans l’atmosphère : 350 parties par million (ppm), un chiffre à ne pas dépasser pour éviter une hausse de la température ingérable, disent certains scientifiques.

"une piqure de rappel"

De son côté, sans un communiqué diffusé samedi, le ministre de l’Écologie Jean-Louis Borloo appelle à cette occasion "les opinions publiques à se mobiliser en faveur de l’application des engagements pris dans le cadre de l’accord de Copenhague".

"Alors que la France se bat tous les jours pour faire appliquer les engagements pris dans le cadre du Sommet de Copenhague, cette journée d’action mondiale pour le climat doit servir de ’piqûre de rappel’ à l’ensemble des gouvernements de la planète", juge Jean-Louis Borloo, cité dans le communiqué,

Il souligne également que "l’actualité de cette année a une nouvelle fois montré que le changement climatique avait des conséquences dramatiques sur la vie de millions de personnes dans le monde".

L’échec de Copenhague

L’an dernier, des milliers de manifestants s’étaient réunis de Sydney à New York pour mobiliser l’opinion publique mondiale. On était alors à cinq semaines de la très médiatisée conférence de Copenhague, présentée comme cruciale pour l’avenir de la planète.

Il s’agissait d’établir un nouveau traité international sur le climat pour remplacer le Protocole de Kyoto dont la première période d’engagement expire en 2012.

Mais la réunion a frôlé le fiasco et s’est achevée sur un accord négocié à la hâte par une poignée de chefs d’État avec un objectif de limitation de la hausse de la température du globe à 2°, tout en restant flou sur les moyens d’y parvenir.

"Après Copenhague, je craignais que le mouvement se recroqueville sur lui-même et meure", explique Bill McKibben. "Mais les gens ont résisté à cette tentation".

Quelque 7.000 événements sont annoncés dans plus de 180 pays, jusque dans l’est de République démocratique du Congo où des personnes déplacées vont planter une "forêt de l’espoir" près de Goma.

Initiatives

Le président des Maldives, Mohamed Nasheed, a installé cette semaine des panneaux solaires sur son toit, et des étudiants irakiens de l’université de Babylone ont prévu de l’imiter dimanche.

En Chine, premier pays émetteur de gaz à effet de serre, plus de 30.000 étudiants vont participer à ce qui est déjà présenté comme "un événement sans précédent dans l’histoire" du pays.

A Pékin, par exemple, des jeunes vont courir autour de la ville pour collecter des ordures que des artistes vont ensuite sculpter.

Aux États-Unis, autre grand pollueur de la planète, plus de 1.200 activités sont prévues, comme le nettoyage des cours d’eau ou des ateliers pour aider les gens à rendre leurs logements plus écologiques.

Depuis Tianjin, la responsable en chef du climat à l’ONU elle-même, Christiana Figueres, a apporté son soutien à cette journée d’action, dans une vidéo diffusée sur le site internet de TckTckTck, une alliance d’organisations de la société civile.

"Je vous exhorte à continuer. Quand les citoyens sont motivés pour agir, il est plus facile pour les gouvernements de lancer de vraies actions contre le changement climatique", assure-t-elle.

"La prochaine conférence des Nations unies à Cancun va leur donner cette opportunité. Ils ont besoin de suivre votre exemple", conclut-elle.


Nouvelobs.com avec AFP

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?