Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

La Première Dame, Michelle Obama combat l’obésité infantile

jeudi 23 septembre 2010, par Isabelle

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


21.09.2010

Discours de la Première Dame, Madame Michelle Obama pour lutter contre l’obésité infantile, devant le NRAB, directoire du Conseil National de l’Association des Restaurateurs des États-Unis.

Lundi 20 septembre 2010, Madame Michelle Obama s’exprimant lors de l’assemblée du National Restaurant Association, demanda aux restaurateurs de diminuer la quantité de beurre ou de crème de leurs plats. D’utiliser un lait pauvre en matières grasses et d’ajouter des tranches de pommes ou de carottes en accompagnement des plats du menu enfant.

Madame Obama constate que les Américains dépensent la moitié de leur budget alimentaire en dehors de la maison et mangent pour un tiers de leurs repas dans des restaurants. Elle a demandé aux restaurateurs de repenser la nourriture qu’ils offrent et de reformuler leurs menus afin d’aider à lutter contre l’obésité infantile.

- Vidéo en Anglais :

Voir en ligne : Discours de la First Lady Michelle Obama

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

3 Messages

  • Pffff quelle hypocrisie ! alors qu’il suffirait de fermer les fast food et de ne faire que de l’alimentation bio ..ou presque pour eradiquer ce phenoméne
    mais il y trop d’argent en jeu ...c lamentable ce pays et cette sociéte basée sur le fric pour le fric ..et des pseudos sages( politiciens ) pour nous donner la bonne parole ..
    Gerard

    repondre message

  • De San Francisco à New York, l’épidémie d’obésité infantile de ce pays rend nos enfants malades, en particulier ceux qui viennent de quartiers pauvres, un rythme alarmant. C’est un problème de survie et un problème quotidien. »

    La ville de San Francisco décide que dès décembre 2011, les restaurants ne pourront inclure un jouet dans un repas que si celui-ci contient moins de 600 calories, et moins de 35% de lipides. Cette injonction exige aussi que les restaurants fournissent des fruits et des légumes pour tous les repas des enfants où ils offrent des jouets. Le soutien principal de cette décision a déclaré que la ville faisait désormais partie « d’un mouvement qui fait avancer la justice alimentaire ».

    repondre message