Buddhachannel

Dans la même rubrique









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Des Hells au bouddhisme : un ex-motard est libéré

jeudi 2 septembre 2010

Langues :

31.08.2010

Après 25 ans de prison, l’ex-Hells Angels Réjean Lessard, qui avait participé à la tuerie de Lennoxville, vient d’obtenir sa libération. C’est le bouddhisme qui l’a ramené sur le droit chemin.

JPEG - 15.5 ko
Photo : David Boily, La Presse

En 1985, les Hells Angels de Montréal avaient décidé d’éliminer leurs « frères » de Laval, portés sur la consommation de drogues et réfractaires aux règles du club. Réjean Lessard, alors chef de la section de Montréal, a convoqué les cinq indésirables au repaire de Lennoxville.

Les cinq corps ont été retrouvés dans le fleuve Saint-Laurent, enveloppés dans des sacs de couchage lestés de blocs de ciment et de poids d’haltérophilie. À la suite d’un long procès, Lessard a été reconnu coupable des cinq meurtres et condamné, en décembre 1986, à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant d’avoir purgé 25 ans de prison.

Un an après le début de son incarcération, le dur à cuire a fait une rencontre qui a changé sa vie : un maître bouddhiste lui a appris l’art de la méditation, ce qui lui a permis de trouver la force de purger une aussi longue peine et de se réconcilier avec lui-même.

« Il semble évident que vous connaissez bien cette philosophie/religion et qu’elle vous a permis de changer radicalement vos valeurs et comportements au fil des ans. Vous apparaissez comme un homme serein, calme et posé », écrit la Commission nationale des libérations conditionnelles dans sa décision, rendue le 11 août.

Réjean Lessard, aujourd’hui âgé de 55 ans, affirme s’être désaffilié des Hells en 1989. Au fil des ans, en plus de méditer, il a suivi plusieurs thérapies et programmes de réhabilitation sociale en prison. Depuis deux ans, il vivait en maison de transition grâce à sa bonne conduite.

« La Commission considère que vous êtes maintenant rendu, après un long cheminement graduel et bien supervisé, à l’étape ultime de votre réinsertion dans la société et que vous êtes prêt pour une libération conditionnelle totale », concluent les commissaires. Une seule condition lui est imposée : il n’aura pas le droit de fréquenter des gens qui ont un casier judiciaire.


Caroline Touzin

Source : www.cyberpresse.ca


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

1 Message