Buddhachannel

Dans la même rubrique

18 juillet 2016, par Stefania Mitrofan

Mahajanaka Jataka

18 July 2016

Mahajanaka Jataka









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Interview du Lama Jigme — Sur les deux Karmapa

dimanche 22 août 2010, par Buddhachannel Fr.

Langues :




Buddhachannel a reçu le Lama Jigme Rinpoché dans ses locaux lors de sa visite à Paris en juillet 2010. Nous vous proposons de retrouver une partie de cet entretien ici.

Traduction : Audrey Desserrières pour Buddhachannel


- Quelle est votre position quant aux deux Karmapa ?

LJR : Tout d’abord, je souhaite revenir au sens et au contexte liés au Karmapa. Nous parlions de la réincarnation, au Tibet, nous croyons que de nombreux êtres importants se réincarnent en fonction de leur propre choix. En général, les gens se réincarnent mais sans avoir vraiment le choix de leur prochaine destinée. De nombreuses conditions poussent vers une nouvelle naissance. Par exemple, historiquement, le Karmapa, ou tout être hautement réalisé, a un certain engagement à prendre une forme similaire aux êtres – maintenant nous sommes humains donc il prend une forme humaine – afin de leurs venir en aide. Qu’il y ait deux ou trois individus répondant au nom de Karmapa n’est donc pas un problème ! C’est mon avis, parce que ces personnes ne viennent pas pour être en compétition, ou pour débattre de leur position mais pour apporter leur aide à tous les êtres, humains ou animaux, en leur offrant ce dont ils ont besoin. Le problème réside dans le nom : deux noms similaires ont été choisi et les gens de l’entourage ont été émotionnellement perturbés par cela. Certains individus essaient également d’en retirer un bénéfice personnel, notre société est ainsi faite, et cela crée alors des problèmes. Il s’agissait d’un problème lorsque les Karmapa étaient jeunes, avant qu’ils ne soient adultes. Mon sentiment est qu’ils ont maintenant plus de vingt ans, ils prendront leur position d’eux-mêmes. Leur position est la suivante : aider les êtres mais sans chercher leur propre bienfait au travers d’un titre, d’une hiérarchie ou d’une influence car nous attendons de lui (ou d’eux) qu’il soit un grand être venu sur Terre pour aider. « Un grand être venu sur Terre » signifie que ces êtres viennent nous aider, nous qui sommes pris dans de grandes confusions et souffrances. Jusqu’à présent nous avons eu des difficultés avec les individus autour des deux Karmapa, maintenant, tous deux peuvent prendre leurs décisions et fonctionner par eux-mêmes. Le mieux est de rester tranquille et de suivre l’un ou l’autre selon nos préférences individuelles. Je ne parle pas seulement mu par mon opinion personnelle mais je pense que naturellement les choses peuvent évoluer ainsi. S’ils ne sont pas vrais, les problèmes resteront, s’ils sont authentiques les problèmes se résoudront naturellement car ils ne viennent pas pour se battre l’un contre l’autre pour une position mais, selon l’histoire et le passé, ils se manifestent pour aider les êtres. C’est la raison pour laquelle, je pense que toutes ces complications se calmeront. L’aspect positif est que deux, trois ou davantage de Karmapa donnent plus d’énergie pour les gens qui en ont besoin. Au début, cela a pu paraître compliqué ou perturbant mais aujourd’hui l’ensemble évolue vers quelque chose de positif. C’est que nous espérons, pas seulement en fait, c’est ce dont nous sommes sûrs ! Si vous y réfléchissez, c’est très simple. Les individus formant l’entourage pensent toujours qu’il en va de leur propriété, et de leur propre position et ils se battent, c’est normal car il s’agit d’êtres humains. La controverse des Karmapa m’a aussi montré que ce problème a fait le tour du monde, ce qui est en fait très positif. Le bilan est négatif à court terme mais très positif sur le long terme car grâce à la controverse, de nombreuses personnes connaissent le nom Karmapa et ensuite, selon leur préférence, elles en retireront un bienfait. C’est ce que nous pouvons attendre de positif pour le futur. Nous pouvons faire beaucoup d’erreurs mais aussi beaucoup de bien, je pense donc qu’il ne faut pas juger mais juste que tous deux suivent leur préparation et continuent leur développement. Un jour, ils devront se rencontrer sans que cela ne soit organisé pour eux mais de manière spontanée et décider que faire et comment résoudre tous ces problèmes. C’est très facile en fait car des deux côtés, tout le monde a confiance, nous devrons simplement suivre ce qu’ils disent, c’est très simple.   

- Et d’un monastère avec un seul Karmapa ?

LJR : Je pense que cela n’a pas d’importance car les centres et les monastères représentent une préparation pour qu’ils puissent communiquer avec les gens. Il ne s’agit pas d’un ensemble ordinaire de propriétés avec une valeur et de « je veux ceci », « je ne veux pas perdre cela » ce qui ne représente pas l’idée de la spiritualité. La façon spirituelle de faire est de développer un centre, de contacter des gens, simplement pour que les personnes qui ont besoin du Dharma, qui ont besoin de rencontrer une personne spirituellement élevée, puissent se réunir, c’est la raison pour laquelle nous essayons de fournir de beaux endroits et d’organiser de belles rencontres et non pour accumuler des richesses ou de l’argent comme pour une famille, ou acquérir de l’influence avec des gens qui vous soutiennent en gardant tout pour vous. Un Karmapa n’agit pas comme cela. C’est la même idée qu’en politique : on souhaite être politicien pour être au service de la population, vous donnez beaucoup d’argent pour soutenir ces gens qui feront quelque chose de bien pour les êtres. Parfois, ils n’ont pas assez de sagesse et font donc beaucoup d’erreurs, mais des êtres tel le Karmapa ne doivent pas faire d’erreur. Notre préparation est destinée au Karmapa. Cela n’a donc pas d’importance, c’est ainsi historiquement et cela devrait continuer.


- Comme vous le savez, il y a un Panchen Lama en Chine qui est maintenant vice-président du bouddhisme chinois et peut-être, dans un autre lieu il y a un autre Panchen Lama, avez-vous le même ressenti à propos de ces différentes réincarnations ou de cette situation politique ?

LJR : Je pense que c’est la même chose. Normalement nous ne pouvons pas juger s’il s’agit vraiment de la réincarnation du Panchen Lama décédé ou non. Nous ne pouvons pas juger, seuls des êtres similaires peuvent en juger. D’un côté, c’est très important mais d’un autre côté ce n’est pas si primordial. Ce qui est primordial c’est que la personne qui arrive à cette position soit bien orientée, qu’elle reçoive une bonne éducation, qu’elle soit bien préparée aux enseignements. J’ai vu que l’esprit des personnes qui ont bien étudiées les enseignements, qui les ont compris, change. C’est la raison pour laquelle je disais auparavant que les gens peuvent venir dans un centre bouddhique pour apprendre un peu et civiliser leur sagesse ! A propos de ce Panchen Lama, je pense qu’ils l’ont d’abord mis dans la position de Panchen Lama puis ils lui ont donné une très bonne éducation. Cette éducation est nécessaire car vous ne pouvez pas mettre en place des gens sans éducation. Avec une éducation appropriée, cette personne peut devenir très bonne. Selon l’idée bouddhique, tout être vivant est doué de sagesse. En fournissant les outils appropriés, les individus comprennent, deviennent bons et sont utiles aux autres. Ce n’est pas seulement ma propre vue sur la question, au Tibet aussi, il y avait parfois des erreurs sur les réincarnations mais en fait, lorsque vous êtes reconnus comme tel, de bons enseignants et une bonne éducation sont fournis et alors le garçon devient un bon lama ! Cela arrive souvent. Si le Panchen Lama est aujourd’hui le vice-président du bouddhisme chinois, il doit recevoir une bonne éducation, c’est très important S’il reçoit cette bonne éducation, je pense qu’il sera une très bonne personne. Par contre, si ce n’est pas le cas, cela peut-être très dangereux car il a une position importante et de nombreuses personnes le croiront et son influence pourra être dangereuse. En revanche, s’il a de bons enseignants et qu’il reçoit l’éducation adéquate, il acquerra alors une compréhension de la vue bouddhique et s’il doit aider les gens, cela sera bénéfique. Il est très jeune et avec une position, il a donc du temps pour évoluer d’un niveau ordinaire vers un niveau élevé. Je pense que c’est un bon avantage. 

- C’est la même chose pour le Panchen Lama, nous avons publié un article à son sujet et nous avons eu des réactions...

LJR : Je pense que tout dépend vraiment de la façon dont ils l’éduquent. Par éducation, j’entends suivre les enseignements bouddhiques, ainsi naturellement, il deviendra bien éduqué. C’est la raison pour laquelle je dis que cela dépend.

-  À lire également sur Buddhachannel :



Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

2 Messages

  • En relisant cet article je me pose cette question ! Est ce qu’un corps parfaitement constitué peut avoir deux têtes ? si l’une décide au pied droit d’aller à droite et l’autre tête demande au pied gauche d’aller à gauche ça pose un réel problème de coordination pour la bonne marche du corps tout entier non ?
    Deux karmapas ne posent pas de problème ? même si leur action altruiste est d’être aupres des êtres, pour notre esprit dualiste il y a de quoi en perdre la raison....De plus l’un a été reconnu par le Dalaï Lama et pas l’autre, N’y a t’il pas un choix là dedans de reconnaissance officielle ? Si ce n’est pas le cas alors le chef suprême de la tradition tibétainne n’as plus aucunne autorité en matière de reconnaissance des Tulkous..Il n’y a pas de conflits d’interet entre les deux groupes ? je ne suis pas d’accord car il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup d’argent qui circule dans cette histoire au sein des diverses associations et monastères...l’un peut sortir librement et pas l’autre, de plus Sharmapa a cupé les liens avec les autres régents de la lignée Kagyupa ! bref tant qu’il y aura deux karmapas il y aura forcément des conflits d’interets car l’homme est humain avant tout

    repondre message