Buddhachannel : le portail du bouddhisme dans le monde

Dans la même rubrique

Sondage


Voter Comment priez-vous ?








tnh-bc-boutique


zen-bc-boutique


lhamo-bc-boutique


dl-bc-boutique


gargantua-bc-boutique

Malutajataka — Le jataka du vent

mardi 10 août 2010, par Buddhachannel Fr.

Langues :


Malutajataka

Le jataka du vent


Le maître a donné cet enseignement sur le dhamma alors qu’il résidait à Jetavana. Il concerne deux personnes qui avaient pris les voeux alors qu’elles étaient déjà âgées. Elles vivaient au pays du Kosala, dans une habitation forestière. L’un s’appelait le thera Kala, l’autre le thera Junha. Un jour, Junha demanda à Kala : « Bhante Kala, à quel moment fait-il froid ? » Il répondit : « Pendant la quinzaine obscure. » Un autre jour, Kala demanda à Junha : « Bhante Junha, à quel moment fait-il froid ? » Il répondit : « Pendant la quinzaine lumineuse. » Comme ils ne pouvaient pas dissiper leurs doutes à eux deux, ils allèrent voir le maître. Ils saluèrent le maître et demandèrent : « Bhante, à quel moment fait-il froid ? » Ayant pris connaissance de leur histoire, le maître dit : « Je vous ai déjà donné la réponse à cette question par le passé. Mais comme vous avez perdu le souvenir de vos existences précédentes, vous ne le savez pas. ». Et il raconta l’histoire du passé suivante.

Autrefois vivaient un lion et un tigre dans une région montagneuse. Ils étaient amis et habitaient ensemble dans une grotte. En ce temps-là, le Bodhisatta s’était retiré du monde et vivait comme ermite dans cette même région montagneuse. Un jour une dispute éclata entre les deux amis à propos de la période de froid. Le tigre dis : « Il fait froid pendant la quinzaine obscure. » Le lion dit : « Pendant la quinzaine lumineuse. » Comme ils ne pouvaient pas dissiper leurs doutes à eux deux, ils posèrent la question au Bodhisatta. Le Bodhisatta exposa ce gatha :

Que la quinzaine soit obscure ou lumineuse
Il fait froid quand le vent souffle,
Le foid est produit par le vent.
Vous avez donc tous les deux raison.

Ainsi le Bodhisatta réconcilia-t-il les deux amis.

Après avoir terminé cet enseignement par ces mots : « Bikkhus, je vous ai déjà donné la réponse à cette question par le passé », le maître exposa les Quatre Vérités. A la fin de l’enseignement sur les Vérités, les deux theras connurent le premier stade de délivrance, sotapanna.

Le maître clarifia ensuite ce qui liait les deux événements et y associa les naissances comme suit : « À cette époque, Kala était le tigre ; Junha était le lion ; et j’étais l’ermite qui répondit à leur question. »


Source : Jatakamala


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]