Buddhachannel

Editorial

Thich Nhât Hanh — L’Univers dans un Grain de Poussière

Le 30 mars 2017

L’UNIVERS DANS UN GRAIN DE POUSSIÈRE « L’esprit n’est ni intérieur ni extérieur ni ailleurs, il est introuvable... » Shantideva Hier après-midi, quand je suis revenu à mon ermitage, j’ai fermé toutes les portes et les fenêtres parce qu’il y avait du vent. Ce matin, ma fenêtre est ouverte et je peux voir la douce et verte forêt. Le soleil brille et un oiseau chante magnifiquement. La petite Thuy est déjà partie pour l’école. Je dois m’arrêter d’écrire pendant un moment pour pouvoir (...) suite

Humour

Zem — Fastoche

plus d articles



Dossiers de la semaine

La liberté de pensée dans le bouddhisme

Certains ont l’habitude de prétendre être libres penseurs, donc sans religion. (...)


Alain Grosrey — Ecologie et spiritualité

"En ramenant l’histoire de la vie à l’échelle d’une année, l’histoire de (...)


Le Vénérable Thich Nhat Hanh - Biographie

Le vénérable Thich Nhat Hanh est né dans un village du centre du Vietnam en (...)


A quel âge pouvons-nous commencer à enseigner la méditation à un enfant ?

Selon Ven. Henepola Gunaratana Nāyaka Thera, il n’y a pas de moment (...)


Histoire brève du bouddhisme au Japon

D’après la légende, l’introduction du bouddhisme au pays du soleil levant (...)


Photo du jour

par Buddhachannel Fr.


Evénement

27-28 Mai - Amour, attachement, établir des relations saines

A ne pas manquer au Centre Kakachakra : Une rencontre avec Amy Miller. Elle sera avec nous à Paris pour la première fois le 27 et 28 mai 2017 de 10h à 18h. L’amour et l’attachement sont souvent confondus, créant des conflits dans nos relations, en particulier les relations intimes. Si nous pouvons diminuer cet attachement , la saisie et le contrôle ,nous pourrons apprécier plus pleinement toute la beauté de nos vies. Les expériences d’amour authentique et de liberté se développeront de manière (...) suite


Annuaire

Le Temple Zen de La Gendronnière

Un ancien château et ses dépendances ont été aménagés pour l’hébergement et la pratique de la vie quotidienne. Un grand réfectoire avec une cuisine moderne et deux étages de chambres ont augmenté la capacité d’accueil. L’ensemble permet d’accueillir les participants aux grandes sessions d’été et d’hiver, aux sesshin qui ont lieu toute l’année, aux colloques qui traitent de la place de la pratique spirituelle dans le monde moderne, et aux grandes cérémonies commémoratives qui regroupent des pratiquants du zen (...) suite

Dernier auteur

Lerab Ling

Lérab Ling est l’un des principaux centres perpétuant la tradition d’étude et (...) suite


Articles et Conférences

La plus haute conscience : samadhi parfaite — Urgyen Sangharakshita

Nous avons suivi, en imagination du moins, le Noble Chemin Octuple du Bouddha, et avec la huitième et dernière étape de ce chemin nous arrivons à la fin de notre long voyage. Cette dernière étape est samyak-samadhi (en pali : samma-samadhi), généralement traduit — de façon peu adéquate — par Méditation Juste. Je ne propose pas d’offrir une traduction simple du mot sanskrit samadhi ; au lieu de cela, je vais simplement appeler Samadhi Parfaite cette dernière étape du chemin. Ce que cela signifie réellement deviendra clair, je l’espère, durant cet exposé. En règle générale, plus une étape de développement spirituel est avancée, moins il y a à dire à son sujet. Ce principe est valable tout au long de la vie (...) suite


Textes fondamentaux

Veludvareyya-Sutta - Conseils aux laïcs

VELUDVAREYYA-SUTTA Conseils aux laïcs 
 L’enseignement oral du Bouddha Shâkyamuni Bouddha n’a jamais écrit. Son enseignement ne fut qu’oral. Après sa mort, ses enseignements furent transmis oralement par ses disciples. Pour éviter les transformations progressives, ces sermons devenus des écrits furent rassemblés et structurés. Veludvareyya-Sutta verset 5.1 Ainsi ai-je entendu : Une fois, le Bienheureux voyageant dans les provinces du pays Kosala, avec une grande troupe de disciples, arriva à Veludvara, un village de brahmanes. Les habitants de Veludvara, brahmanes chefs de famille, apprirent que le religieux Gotama, fils des Sakyas, qui avait abandonné sa famille sakyas, et quitté son (...) suite


Bouddhisme

Le bouddhisme « Rinzaï » au Japon

Au VIème siècle apparut en Chine une forme de bouddhisme appelée le « Ch’an », qui signifie « la méditation » en chinois. Myoan Eisai l’introduisit au Japon. Ainsi, le terme « Ch’an » se transforma en « Zen », sa traduction japonaise. Rappelons qu’Eisan était un moine bouddhiste japonais sensé avoir apporter au Japon l’école de Rinzai, mais également le thé vert de Chine. Son premier voyage, de courte durée en Chine, en 1168, lui servit à approfondir sa connaissance de la doctrine du Tendai et à éveiller son intérêt pour le Zen. En 1187, il y retourna une seconde fois, en tant que disciple de Xuan Huaichang. Pendant ce séjour, il fut initié à la pratique et à la doctrine de cette branche du zen. Aussii, en (...) suite

Dernier article

Du 9 au 14 juillet - Ouvrir son esprit, éveiller son cœur

Ouvrir son esprit, éveiller son cœur Du 9 au 14 juillet – Avec Ringou Tulku Rinpoché Comment la sagesse et la compassion peuvent transformer notre esprit. La sagesse ou la philosophie bouddhiste présente une façon révolutionnaire de nous référer à nos pensées, à nos émotions, au monde qui nous entoure et aux autres. Elle offre, grâce à cette compréhension, une multitude d’outils pratiques pour transformer notre vie et la rendre plus heureuse en intégrant la compassion et la sagesse dans tous ses aspects. Plus d’informations : http://bit.ly/RinguTulkuRinpoche suite